par Elisabeth Studer

Hyundai / loi Biden : usine VE aux US plus tôt que prévue ?

La politique protectionniste de Biden aurait-elle porté ses fruits ? La nouvelle loi américaine - excluant du périmètre d’octroi de crédits d'impôt - les véhicules électriques assemblés en dehors de l'Amérique du Nord pourrait persuader Hyundai d'avancer la construction d'une usine de véhicules électriques et de batteries aux États-Unis dès cette année, selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Inauguration d’une usine en Géorgie prévue initialement en 2023

En mai dernier, Hyundai avait annoncé en mai qu'il inaugurerait sa nouvelle usine dans l’Etat américain de Géorgie au début de 2023 ; Objectif associé : atteindre une production de masse au premier semestre 2025 avec une capacité annuelle de 300 000 unités électriques.

Hyundai pourrait avancer les travaux

Mais désormais, selon une source proche de l'industrie automobile, Hyundai envisagerait de débuter les travaux de construction dès 2022, afin de démarrer la production commerciale au second semestre 2024.

Des exclusions de crédits d’impôts très protectionnistes

Cette rumeur voit le jour alors que le président américain Joe Biden a promulgué mardi dernier un projet de loi de 430 milliards de dollars mettant fin aux crédits d'impôt pour environ 70 % des 72 modèles de véhicules électriques qui étaient auparavant éligibles.

En conséquence, les véhicules électriques vendus par Hyundai, Kia ,Toyota et d'autres constructeurs, notamment Volkswagen ne sont plus éligibles aux crédits d'impôt.

La Corée du Sud exprime ses inquiétudes

Le ministre sud-coréen des Affaires étrangères, Park Jin, a exprimé ses inquiétudes concernant la nouvelle législation américaine lors d'un appel avec le secrétaire d'État américain Antony Blinken la semaine dernière, selon un responsable du ministère des Affaires étrangères.

Notre avis, par leblogauto.com

Si l’Allemagne via Volkswagen et le Japon pointent ouvertement du doigt le protectionnisme de Biden, Hyundai agit … Certes le constructeur avait déjà dans ses tuyaux la construction sur le territoire US de sites destinés aux VE . Ce qui permet de réagir plus « positivement » …. En ne souhaitant surtout pas braquer les américains -  histoire d’obtenir les éventuelles autorisations qui pourraient être encore nécessaires - et les clients …

A noter parallèlement qu’en novembre 2021, Hyundai avait fait part de son intention de débuter la fabrication de son Genesis GV70 EV aux États-Unis à partir de 2022.

Le GV70 électrifié devant être produit dans l'usine Hyundai de l'Alabama, premier véhicule électrique fabriqué aux États-Unis par le constructeur sud-coréen. Via cette décision, Hyundai cherchait déjà à avoir un impact plus important sur le marché en pleine croissance des véhicules électriques aux États-Unis et à profiter des subventions proposées pour les véhicules électriques produits sur le sol américain.

Sources : Yonhap

 

Pour résumer

La nouvelle loi américaine - excluant du périmètre d’octroi de crédits d'impôt - les véhicules électriques assemblés en dehors de l'Amérique du Nord pourrait persuader Hyundai d'avancer la construction d'une usine de véhicules électriques et de batteries aux États-Unis dès cette année, selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.
Cette rumeur voit le jour alors que le président américain Joe Biden a promulgué mardi dernier un projet de loi de 430 milliards de dollars mettant fin aux crédits d'impôt pour environ 70 % des 72 modèles de véhicules électriques qui étaient auparavant éligibles.
En conséquence, les véhicules électriques vendus par Hyundai, Kia ,Toyota et d'autres constructeurs ne sont plus éligibles aux crédits d'impôt.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.