Lancer le diaporama
Alpine A110 R
+13
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

Alpine A110 R : comme radicale ou comme ratée ?

L'Alpine A110 est déjà une ballerine faite pour les circuits tout en étant homologuée pour y aller par la route. Alpine tente d'aller encore plus loin avec l'Alpine A110 R.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Alpine avait deux voies possible pour améliorer sa berlinette A110 : soit augmenter radicalement la puissance, soit l'alléger encore plus. Le bloc 1,8 litre développe déjà 300 chevaux et il semble impossible de pousser le curseur plus loin sans risquer de réduire énormément la fiabilité. Alors Alpine a choisi la seconde voie.

Au total, ce sont 34 kg de moins sur la balance pour un poids de 1082 kg à vide. Pour faire moins, il faut soit la dépouiller encore plus, soit passer au carbone pour le châssis et ce n'est alors plus le même tarif. Ici, Alpine a fait du sur-mesure puisque le capot, la lunette arrière en carbone et le diffuseur sont spécifiques et n'ont rien en commun avec les A110 habituelles. L'aérodynamique a été aussi retravaillée. L'appui a été augmenté et la trainée réduite.

Adieu le rétro intérieur

Avec le poids réduit, il a fallu retravailler le châssis. Le 0 à 100 km/h est désormais fait en 3,9 secondes. C'est à comparer avec les 4,2 secondes de l'A110 S et les 4,5 des versions classiques. Surtout, le poids diminué doit la rendre encore plus incisive sur circuit. Déjà que l'Alpine A110 GT se permet d'en montrer à des sportives au badge plus "huppé", alors cette R risque d'en laisser plus d'une dans le rétroviseur.

Alors ? Radicale ou ratée cette Alpine A110 R ? Pour nous, (cela demande confirmation de visu) elle est radicale et loin d'être ratée. On pourrait éventuellement trouver qu'il y a encore sans doute du poids à gagner de ci de là. Mais l'ambiance avec les poignées des portières, ou les baquets avec harnais Sabelt 6 points et tout ce carbone lui donne ce total racing look très sympathique. Il ne maquerait presque que les autocollants de course pour s'y croire.

Dans les détails pour alléger la voiture, on remarquera que le rétroviseur intérieur disparait. Il faut dire qu'avec une lunette arrière en carbone, il n'y a rien à voir dedans. Autre détail, les jantes avant et arrière ne sont pas les mêmes. A bâtons à l'avant, les jantes carbone arborent un dessin spécifique à l'arrière, sans doute propice à calmer les perturbations aérodynamique. En revanche, interdit de les râper contre un trottoir !

On nous fait remarquer que c'est aussi "la pistarde avec le moins de malus CO2". Par contre, à 105 000 €, cela fait cher la performance. Le carbone ce n'est pas donné. C'est près de 33 000 € de plus qu'une Alpine A110 S.

Pour quelques détails de plus

Dans les modifications subtiles, on a par exemple les jupes latérales qui permettent d'étendre le fond plat et de mieux canaliser l'air des soubassements. Le diffuseur est un ensemble de modifications comme des carénages sur les bras de suspension, ou des "flaps" latéraux pour protéger des perturbations (vortex) créées par les roues. L'aileron est tenu par des piliers "col de cygne". Au total, ce sont 29 kg d'appui en plus à pleine vitesse (285 km/h grâce à une trainée moindre).

Le 1000 m départ arrêté est fait en 21,9 secondes. C'est dans le top niveau de la catégorie. Là encore merci la légèreté. Les jantes arrières ont des flasques intégrées ce qui permet de limiter les vortex perturbateurs. A l'avant elles sont plus ouvertes pour mieux refroidir les freins. Rien que sur les jantes, ce sont 12,5 kg gagnés. C'est de la masse non suspendue et donc de l'agilité gagnée. Les baquets de leur côté amènent un gain de 5 kg. Le capot carbone représente un gain de 2,9 kg et surtout de l'aérodynamique retravaillé avec des "ducts" (conduits) d'air intégrés.

L'Alpine Telemetric (la télémétrie en direct) est disponible sur l'écran central. L'Alpine A110 R ne sera disponible au lancement qu'en bleu racing mat, teinte de l’A522 de Formule 1. D'ailleurs, la voiture est présentée en marge du GP du Japon à Suzuka.

Nouvelle A110 R en bref

  •  Moteur 1.8 4 cylindres 16s
  •  Puissance de 300 chevaux
  •  Rapport poids / puissance de 3,6 kg/ch
  •  0 à 100 km/h en 3,9 secondes
  •  340 Nm de couple de 2 400 à 6 000 tr/min
  •  Vitesse de pointe : 285 km/h
  •  Châssis : ressorts et barres antiroulis recalibrés, géométrie de trains spécifique, ressorts hélicoïdaux 10 % plus raides, barres anti-dévers spécifiques, combinés ressorts / amortisseurs  réglables, hauteur de caisse réduite de 10 mm avec possibilité de réduire d’encore 10 mm sur circuit
  •  Masse à vide en ordre de marche : 1082 kg
  •  Système d’échappement Sport
  •  Système de freinage haute performance Brembo®, disques bi-matières de 320 mm de diamètre à l’avant et à l’arrière
  •  Jantes de 18 pouces en full carbone
  •  Pneus « semi-slick » Michelin pilot Sport Cup 2 de 215/40 R18 à l’avant et de 245/40 R18 à l’arrière
  •  Sièges monocoques en carbone Sabelt® Track réglables sur 2 voies pour le conducteur avec revêtement mixte fibre de carbone-microfibre noir et surpiqures grises

Pour résumer

Alpine a choisi d'alléger sa berlinette A110 pour la transformer en Alpine A110 R. Un R comme radicale avec désormais un poids de 1082 kg à vide et un 0 à 100 km/h qui passe sous les 4 secondes.

Une Alpine qui applique le "light is right" qui était aussi la devise de Jean Rédélé.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos