Accueil Maserati Maserati rejoindra la Formule E en 2023

Maserati rejoindra la Formule E en 2023

0
14
PARTAGER

Le constructeur au trident revient officiellement dans un championnat du monde FIA de monoplace, celui de la Formule E électrique. Ce sera pour 2023.

Pourquoi 2023 déjà ? Car ce sera l’année d’introduction des monoplaces GEN3. Autant ne pas travailler sur une monoplace GEN2 qui va disparaître. Surtout, pour Maserati, cela servira à appuyer le virage vers l’électrique. Maserati sera la première marque italienne à concourir dans la Formule E.

Maserati va servir dans le groupe Stellantis de « laboratoire » pour l’électrification à 100% des véhicules. C’est le programme « Folgore ». Actuellement, des prototypes 100% électriques de GranTurismo tournent en phase de test. La GranTurismo et la GranCabrio seront théoriquement à 100% électrique et uniquement cela. Une version électrique de la supercar MC20 sera aussi produite.

Turin et ses alentours deviendront un « hub » électrique pour Stellantis avec notamment des batteries assemblées à Mirafiori et des véhicules assemblés soit à Turin, soit à Modène (la MC20). L’engagement en FE permet de consolider les communiqués sur l’avantage de la fée électricité pour les véhicules « sportifs ».

« Maserati Formula E sera notre laboratoire technologique pour accélérer le développement de groupes motopropulseurs électrifiés à haut rendement et de logiciels intelligents pour nos voitures de sport sur route » selon le patron de Maserati, Davide Grasso.

Retour par la petite porte en monoplace

Sauf surprise, Stellantis sera donc le deuxième groupe automobile à avoir deux marques engagées en Formule E (DS Automobiles et Maserati) après le groupe VW qui avait jusqu’à cette nouvelle saison 8 Audi Sport et Porsche Motorsport. Audi a quitté la Formule E, Porsche pourrait le faire s’ils doivent aller en Formule 1 pour 2026.

Maserati en sport automobile ce fut par exemple Juan Manuel Fangio qui remporte le titre pilote 1957 en Formule 1 sur une Maserati (en 1954 il avait roulé en Maserati et Mercedes la même année). Hélas pour le constructeur, le titre constructeur n’est lancé qu’en 1958 et Maserati ne l’a jamais remporté officiellement.

D’ailleurs, Maserati disparaît de la Formule 1 en 1958. Cette année-là, c’est la pilote Maria Teresa de Filippis, entre autres, qui conduit la Maserati et se qualifie difficilement pour les Grands-Prix tant la 250F est devenue dépassée. Maserati se retire officiellement à la fin 1957 mais soutient encore quelques saisons des privés qui ne font pas grand-chose de la 250F. Fangio marque 7 points en 1958. A partir de 1960, ne reste que les moteurs, dans des châssis Cooper ou autres.

Depuis, Maserati et la compétition monoplace cela a fait deux. En GT, on a vu la sublime MC12 en FIA GT. Elle a raflé 5 fois le titre de 2005 à 2009. Et depuis, c’était un peu « Waterloo morne plaine ».

Notre avis, par leblogauto.com

La Formule E connaît un « turn-over » important. Cela attire les constructeurs certes, mais ils restent peu de saisons. Ici, Maserati a un intérêt de communication évident. Mais, d’autres comme Mercedes, Audi ou BMW quittent la discipline. Pas assez de retombées ? Mauvais positionnement ?

En tout cas, Maserati semble penser que l’introduction de la GEN3 (plus rapide, plus puissante) sera un bon moment pour aller se montrer en FE. D’ici là, une « deuxième division » de la FE pourrait être créée avec des monoplaces moins puissantes, pour faire des weekends avec plusieurs courses.

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Maserati rejoindra la Formule E en 2023"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Red
Invité

Une banale prise électrice remplacerait le mythologique Trident ?

AXSPORT
Invité

Il y a encore des constructeurs dans ce championnat ?

Tutur
Invité

Du baratin médiatique. On prend une FormulaE DS version 2023, on lui colle les stickers Maserati et c’est parti… Ici c’est Maserati qui sera au service de DS.

Amazon
Invité

oui, les coûts de dvpt seront du coup répartis sur 2 marques au lieu d’une!

Achille Talon
Invité
J’ai toujours du mal à comprendre l’investissement dans un championnat qui existe depuis bientôt 8 ans et qui a toujours aussi peu de retombées médiatiques. Quel est le plan marketing d’une firme pour exploiter sa participation à ce championnat quasi-monotype, qui ne se déroule sur aucun vrai circuit ou alors sérieusement saboté (genre le ridicule de Valence l’année dernière) et qui n’intéresse personne ? Déclaration d’Alejandro Agag, patron du championnat : « Le championnat du monde de Formule E est le summum de la course électrique. Il offre l’environnement parfait pour que les marques de voitures à hautes performances les plus… Lire la suite >>
Joledemago
Invité

Participer au championnat de FE permet de le mettre sur la page d’accueil de ton site et jouer sur l’aspect sportif et écologique (!!). C’est déjà ça. Je pense que l’aspect technique joue aussi pour des modèles de série. Si on suit ton raisonnement sur la F1, on peut se demander ce que viennent faire des Aston Martin ou autres pour des rôles de figurants… Puis j’imagine qu’en interne y’a des gens qui défendent le bout de gras (département sport?)

Achille Talon
Invité
Tu as tout à fait raison concernant la présence d’Aston-Martin en fond de grille de F1. A part un énorme gaspillage d’argent, ça n’a aucun sens. L’image d’Aston-Martin a bien plus progressé grâce à ses victoires de classe au Mans et aux films James Bond. Qui se souvient des Aston Nimrod proto en groupe C ? Qui se souviendra de ces dernières années en F1 ? La compétition a rarement innové. La compétition permet d’éprouver des solutions techniques, mais les innovations viennent majoritairement de la grande série. Maserati nous vend son engagement en FE comme un accélérateur technique, mais c’est… Lire la suite >>
Twin Spark
Invité

Est-ce que la GEN3 reste mono type, ou bien les constructeurs pourront enfin innover ? Je suis preneur d’info 😌

wpDiscuz