Accueil Concept car Concepts oubliés : Porsche 928 S4 Sedan et Studie H50

Concepts oubliés : Porsche 928 S4 Sedan et Studie H50

0
6
PARTAGER
Porsche 928 Studie H50
Porsche 928 Studie H50 (1987)

Le break de chasse sur base de 928 n’a pas convaincu. Cela n’empêche pas la direction de Porsche de continuer à envisager une extension plus familiale de la gamme, toujours sur base de 928. Cela se traduira par deux objets, la S4 Sedan, et la Studie H50.

  • 1984 : 942 – Break de chasse
  • 1986 : 928 S4 Sedan
  • 1987 : 928 Studie H50 

Après la 942 offerte à Ferry Porsche en 1984, Porsche imagine une sorte d’intermédiaire entre coupé et berline en 1986. Cette « S4 Sedan » est conçue en partenariat avec AMG (alors indépendant de Mercedes), à nouveau sur la base d’une 928 à empattement allongé, qui permet une habitabilité correcte. Reste donc à améliorer l’accès aux places arrière, mais malgré son empattement, la 928 ne permet pas d’ajouter de véritables portes arrière, et Porsche espère également conserver un esprit coupé.

On voit donc ici apparaître une des premières propositions de demi-portes arrière antagonistes, sans pied milieu. Solution par la suite popularisée par les Mazda RX-8, Mini Clubman et surtout… un grand nombre de pick-ups. La ceinture est embarquée dans le siège avant. Puisque la cible est le marché américain, on ne retient pas ici la ligne type break de la 942. Le hayon reste donc très incliné, et un étrange petit décrochement, qui lui vaut le qualificatif de « sedan », fait son apparition au pied de la lunette.

Le modèle ne sera pas intégré à la gamme. Au moins un exemplaire sera toutefois livré à un client privé : Heinz Prechter, fondateur et patron de ASC (American Sunroof Corporation) à Détroit. ASC était alors le partenaire de Porsche pour le développement de la 944 Cabriolet qui sera lancée en 1989… Mais il ne s’agit vraisemblablement pas du seul exemplaire.

Cette S4 Sedan ne met pas fin à l’aventure de la 928 familiale. En 1987, un nouveau projet voit le jour. La Studie H50 mélange les deux précédents. On retrouve l’empattement allongé, les portes antagonistes de la S4 Sedan, et l’arrière typé break de la 942. Porsche ajoutera un effet enveloppant au vitrage arrière. Cette H50 ne réussira pas à convaincre l’état major de la marque. La 928 commence à accuser ses 10 ans, et sa ligne qui reste une évolution non prévue à l’origine ne trouve pas son équilibre.

 

Suite à cette Studie H50, Porsche étudiera la 989, en 1988. Projet lui aussi abandonné…

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Concepts oubliés : Porsche 928 S4 Sedan et Studie H50"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Les seules « berlines coupés » basse de l’époque produit ont été la Citroën CX puis XM et la Rover SD1 et 800 vitesse.

Jdg
Invité

Oula! Ben elle a bien fait d’être oubliée celle la

amiral_sub
Invité

ils ont bien fait de l’oublier. La panamera s’est en inspirée apparemment, ils auraient pu l’oublier aussi

panama
Invité

La 928 a été une Porsche très controversée à son époque. Ces versions n’auraient fait que rajouter à sa mauvaise réputation

SGL
Invité

Il ne faut pas exagérer… Elle n’a pas une mauvaise réputation !
Ça a été un échec commercial, parce qu’elle ne répondait pas aux attentes de la clientèle potentielle de l’époque.
Elle était destinée pour les USA… Sortie en 1977 donc certainement un début de conception avant 1972 à l’époque où le pétrole était presque gratis… Mauvais timing de sortie de modèle… Mais plutôt une bonne réputation.

panama
Invité

Oh que si : finition hasardeuse, puissance limitée et quelques problèmes de fiabilité. Et surtout plus GT que sportive, à l’époque où une 911 devait être pilotée plutôt que conduite.
Et elle a toujours mauvaise réputation : il n’y à qu’à comparer sa cote avec celle des 911 de la même époque.

wpDiscuz