Accueil Historique Monza : la Curva Parabolica devient Curva Alboreto

Monza : la Curva Parabolica devient Curva Alboreto

0
1
PARTAGER

20 ans après son tragique décès sur le circuit du Lausitzring, l’ancien pilote de Formule 1 Michele Alboreto est honoré par le circuit de Monza, qui rebaptise en son nom la légendaire courbe de la Parabolique.

Un virage emblématique

La Curva Parabolica fait partie des virages légendaires de la Formule 1, sur le non moins légendaire circuit de Monza. Construite en 1955, elle succédait à un enchaînement de deux virages plus serrés en angle droit et son nom découlait de la courbure du virage, telle une parabole. Dernière courbe à négocier pour terminer un tour de piste, les pilotes l’approchent au bout d’une ligne droite à plus de 330 Km/h et doivent parfaitement la négocier et réussir la sortie de courbe, qui détermine la ligne droite de départ et la vitesse de pointe. C’est une courbe délicate, où les monoplaces sont à la limite de l’adhérence et où la moindre erreur ne pardonne pas. On se souvient de la stupéfiante cabriole de Derek Warwick en 1990 ou du gros crash de Charles Leclerc l’an passé. N’oublions pas aussi que c’est au freinage pour aborder cette courbe que Jochen Rindt a perdu le contrôle de sa Lotus en 1970 et y a laissé la vie.

20 ans déjà

Le circuit de Monza a décidé de renommer cette courbe en l’honneur de Michele Alboreto. Pilote emblématique de la F1 des années 80 (5 victoires,  vice-champion 1985 et deux places de 2e à Monza au cours de sa carrière), l’italien s’était reconverti ensuite dans les courses de supertourisme puis d’Endurance avec beaucoup de succès, remportant les 24 heures du Mans 1997 puis les 12 heures de Sebring 2001 sur une Audi R8. Mais Sebring fut sa dernière course. En avril 2001, à l’occasion d’essais effectués sur le circuit du Lausitzring, Michele Alboreto est victime d’une crevaison à plus de 320 Km/h qui catapulte son prototype contre le mur. L’italien ne survit pas au crash, décèdant à 44 ans.

Alboreto
Alboreto (à gauche) avait terminé 2e en 1988 derrière son équipier Berger, lors de la seule course perdue par McLaren en 1988.

La décision a été prise par Angelo Sticchi Damiani, le président de l’Automobile Club d’Italia, après approbation unanime du comité sportif de la fédération. Cette nouvelle dénomination entrera en vigueur le samedi 11 septembre, lors d’une cérémonie qui se déroulera le jour des Qualifications Sprint du Grand Prix d’Italie de Formule 1. Michele Alboreto est le second pilote à donner son nom à un virage du circuit de Monza, après la fameuse Variante Ascari. Bien que n’ayant jamais été champion du monde, il rejoint aussi une liste prestigieuse de pilotes ayant donné leur nom à des virages, comme Lauda, Rindt, Senna ou encore Schumacher.

images : F1, Monza

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Monza : la Curva Parabolica devient Curva Alboreto"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Row Hider
Invité

Même si je pense qu’Alboreto méritait cet hommage pour sa carrière, je trouve dommage d’avoir supprimé le nom de parabolica, pourquoi pas la Parabolica Alboreto?!

wpDiscuz