Accueil F1 F1 2021-GP Autriche: Verstappen domine et fait le break

F1 2021-GP Autriche: Verstappen domine et fait le break

0
12
PARTAGER

Max Verstappen était intouchable aujourd’hui. Et Hamilton perd gros en ne finissant que 4e.

Dans son tour de mise en grille, George Russell s’est inquiété à la radio d’un possible problème à l’arrière de sa Williams. Espérons qu’il n’en est rien, car l’angais a une très belle opportunité de marquer enfin des points pour Grove.

Sainz et Raikkonen s’élancent en pneus durs, sur une stratégie décalée. La 2e moitié de la grille est sinon en mediums, sauf Vettel, P11 après sa pénalité et qui part en tendres.

Départ

Départ correct de tout le monde. Norris s’élance bien mais Verstappen ferme la trajectoire. Hamilton met la pression sur Perez mais le mexicain tient sa P3. Gasly n’était pas loin de passer Bottas !

Arrêt de Ocon dès la 2e ligne droite, un contact avec Giovinazzi lui a plié la roue avant droite.

Safety-Car !

Russell a perdu deux places, alors que Ricciardo est remonté P11. Très bon départ aussi de Leclerc et de Vettel P8.

Tour 4

La SC s’efface. Norris a été surpris au restart et Perez l’attaque. Bottas prend aussi l’aspi d’Hamilton mais reste derrière.

Perez tente l’extérieur sur Norris au virage 3 mais il part dans le sable ! Norris a resisté et la Red Bull est partie dans le décor, Perez est 10e. Le mexicain se plaint d’avoir été mis dehors.

Tour 7

pénalité de Giovinazzi qui a coupé la ligne en rentrant aux stands après son contact avec Ocon.

Pierre Gasly est 5e devant son équipier Tsunoda et devant les deux Aston Martin.

Tour 9/10

Verstappen mène avec 3″5 sur Norris. Hamilton a le DRS derrière le pilote McLaren.

Hamilton met la pression sur Norris, même s’il dit à la radio que c’est difficile de le suivre. Le champion du monde est dans le « dirty air » et fait un blocage de roues au virage 2.

Tour 13

Tsunoda s’arrête et passe aux pneus durs. Gasly l’imite au tour suivant mais son arrêt est plus lent.

L’incident Norris-Perez passe sous investigation des commissaires.

Tour 14

Leclerc prend l’aspi de Perez dans la 2e igne droite, le mexicain resiste mais il décroise Perez au virage 3, belle manoeuvre !

Stroll s’arrête aux stands

Tour 16

Meilleur tour de Verstappen, qui a 7″ d’avance sur le duo Norris-Hamilton. Bottas est esseulé 4e, et devance Vettel, Ricciardo, Leclerc et Perez.

Ricciardo met la pression sur Vettel, l’australien semble en meilleure forme.

Tour 17

Ricciardo dépasse Vettel au virage 3. L’Allemand souffre avec ses tendres et rentre aux stands pour passer aux durs.

Tour 19

Hamilton trépigne toujours derrière Norris, il le rattrape dans les zones DRS mais a du mal en sortie de virage.

Tour 20

Hamilton trouve l’ouverture face à Norris qui prend en plus 5″ de pénalité suite à son accrochage avec Perez.

Tour 22

5″ de pénalité pour Tsunoda qui a également coupé la ligne en rentrant aux stands.

Le replay montre qu’il n’y a pas eu contact entre Norris et Perez…la pénalité va faire jaser.

Au 1/3 de la course, Verstappen possède une confortable avance de 10″ sur Hamilton. Perez est 7e entre les deux Ferrari.

Tour 26

Gasly repasse Latifi pour la P12 mais l’arrêt précoce des Alpha Tauri les a plongées dans le paquet du peloton.

Tour 27

Une bataille se précise entre Ricciardo et Leclerc, avec Perez en embuscade. On entre dans le dur, avec des pilotes qui vont faire tirer leur relais le plus loin possible.

Tour 30

Leclerc décroche un peu de Ricciardo, qui sort large du dernier virage et projette de la terre sur le monégasque.

Ricciardo aux stands, il repart derrière Gasly mais devant Tsunoda et les Aston Martin.

Tour 31

ça s’anime. Norris et Bottas aux stands. L’anglais a purgé ses 5″ et Bottas en a profité pour le passer.

Norris ressort juste devant Leclerc.

Tours 32/33

Hamilton aux stands. 2″2. Verstappen l’imite dans le boucle suivante.

Perez s’arrête et va tenter l’undercut sur Leclerc. Alonso s’arrête aussi après un long relais de 32 tours en tendres. Les Aston Martin et Tsunoda ont perdu du temps derrière Latifi et Giovinazzi, l’espagnol peut espérer une bonne fin de course.

Mi-course

Verstappen est confortablement installé en tête avec 13″3 sur Hamilton et 18″3 sur Bottas qui fait le meilleur tour. Norris suit 4e à 21″.

Leclerc s’arrête au tour 35 mais Perez est passé. Il repart P10 devant Tsunoda, les Aston Martin et Russell. Alonso suit quelques secondes plus loin.

Tours 37/38

Russell attaque Stroll pour la P13. Freinage impeccable au virage 2.

Raikkonen s’arrête enfin mais repart assez loin.

Pierre Gasly va avoir de la pression. Ricciardo, Perez et Leclerc se rapprochent. Grosse bagarre en perspective entre ces 4.

Tour 41

Leclerc tente l’extérieur au virage 3 sur Perez mais la Ferrari est touchée par la Red Bull et obligée de sortir large dans les graviers.

Bottas rattrape Hamilton, le finlandais est vraiment très proche en performance de son leader. Hamilton semble en difficulté avec son train arrière.

Tour 43

C’est tombé vite. Perez prend 5″ de pénalité à son tour.

Tour 46

Le duel Gasly-Ricciardo se précise. Première tentative de l’australien au virage 3 repoussée par le français.

Gasly repasse par les stands.

Tour 47

Perez/Leclerc acte 2. 2e extérieur de Leclerc sur Perez dans le gauche de mi-circuit. La Ferrari va encore ncore dans les graviers, c’est limite !

Tour 48

Bottas reçoit l’ordre de ne pas attaquer Hamilton, mais Norris n’est que 2 secondes derrière.

Tour 49 arrêt de Sainz qui repart derrère Tsunoda P8, mais l’espagnol le repasse rapidement.

Tour 51

2e arrêt de Vettel.

« tu es libre de faire la course contre Lewis ». Bottas peut enfin y aller, car Norris rode.

Pendant ce temps là, Verstappen fait le meilleur tour, sur sa planète.

et 2e pénalité de Perez suite au 2e incident avec Leclerc.

Tour 52

Bottas passe Hamilton suite à une consigne de Mercedes.

Tour 53

Norris a le DRS sur Hamilton qui est en glisse partout. Le champion du monde défend sa position au virage 3 mais ressort mal. Et Norris le passe à la réaccélération dans le virage 4 ! Le pilote Mercedes repasse par les stands. Le pilote McLaren traque Bottas désormais.

pénalité de Stroll pour une erreur aux stands.

Tour 56

Meilleur tour de Gasly, battu ensuite par Hamilton.

et nouvelle pénaluté pour Tsunoda, pour la même erreur sur la ligne de décélération des stands !

Tour 58

meilleur tour de Verstappen.

Leclerc est dans l’aspi de Ricciardo. Ouch Leclerc a freiné très tard et plongé au virage 3, c’était limite !

Le monégasque est agressif, mais attention ! Sainz revient derrière avec un train de pneus plus frais. ça va se battre aussi pour la P10 entre Russell et Alonso.

Tour 60

2e arrêt de Verstappen qui a presque 30″ sur Bottas. Nickel.

Tour 61

Superbe bataille Russell-ALonso ! L’espagnol a essayé de faire l’extérieur sur l’anglais comme Leclerc sur Perez. C’est beau et correct.

Tours 64

Alonso traque Russell qui résiste superbement.

Sainz a ratrrapé le duo Ricciardo-Leclerc. Le monégasque laisse passer son équipier qui, avec des pneus plus frais, va aller attaquer Ricciardo.

Tours 68

L’ingénieur prévient Raikkonen des limites de piste et le finlandais l’envoie bouler !

et ALonso passe ! il s’est bien placé à la relance du virage 2 pour avoir une bonne traction et passer Russell. La bataille a duré 10 tours et a été splendide, sans mauvais coup !

On prévient Hamilton que Perez revient fort. « J’essaie mec » répond un Hamilton plutôt dépité.

Arrivée

Sainz passe Ricciardo pour la P6 dans le dernier tour, sa stratégie décalée en pneus a été payante.

et Verstappen gagne ! 3e succès d’affilée. Course sans défaut.

Accrochage Raikkonen Vettel ! Le finlandais a été gêné au freinage du virage 3 par Russell, Vettel s’est placé à sa hauteur à la relance mais Raikkonen a braqué et leurs roues se sont enchevêtrées, les deux anciens équipiers sont partis dans les graviers ! Seul l’Alfa Romeo a pu terminer.

Bilan

Marée orange au Verstappen Ring, euh…pardon, au Red Bull Ring ! Max Verstappen a dominé de la tête et des épaules cette course et s’affirme clairement comme le favori pour le titre. Il réalise le grand chelem avec la pole, la victoire, le meilleur tour et le leadership de bout en bout. Il devance un solide Valtteri Bottas et Lando Norris, qui s’en sort bien après sa pénalité. Hamilton, 4e, est le grand battu du weekend, visiblement moins à son aise dans cette Mercedes, puisque Bottas était plus vite que lui. Il n’y a pas eu de match et cela fait bien longtemps qu’Hamilton n’a plus gagné sur 5 courses d’affilée !

Grâce à la pénalité de Perez, Sainz prend la 5e place. Sergio Perez est 6e devant Ricciardo, Leclerc, Gasly et Alonso qui arrache le point de la 10e place après une magnifique bataille contre George Russell, qui échoue encore à la porte des points.

Classements

Verstappen a fait le break. Avec 182 points contre 150 à Hamilton, il possède plus d’une course d’avance en points. Sans l’abandon de Bakou, il aurait enchaîné 5 victoires de suite ! Si Mercedes n’arrive pas dès Silverstone à inverser la tendance, la saison risque d’être vite pliée car le néerlandais est impertubable et serein.

Sergio Perez est toujours 3e du championnat avec 104 points mais Norris se rapproche à 101 points et Bottas suit un peu plus loin avec 92 points. Leclerc et Sainz sont très proches avec 62 et 60 points.

Au niveau des constructeurs, Mercedes limite la casse et ne perd que 4 points de plus sur Red Bull qui enchaîne 5 victoires d’affilée (du jamais vu depuis 2013) et dispose de 286 unités contre 242 à l’étoile. McLaren prend de l’air sur Ferrari, avec 142 points contre 121 au cheval cabré.

 

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "F1 2021-GP Autriche: Verstappen domine et fait le break"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Row Hider
Invité
Un grand-prix nettement moins soporifique que le précédent, avec de belles batailles à tous les niveaux de la courses. – Très belle course de Norris qui réussi quand même à se qualifier devant les 2 Mercedes et à se battre avec elles toute la course. Sans sa pénalité en début de course la 2ème place était à sa portée. – Grosse course de Gasly qui parvient à compenser au mieux le handicap de pneumatique au départ pour finir à une méritante 9ème place – Très belle course d’équipe de Ferrari avec de la grosse attaque et de la gestion de… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
Suivi à la radio par épisodes (RMC préférant le vélo dans le froid). Déçu de la place finale de Gasly mais difficile de faire mieux avec la stratégie pneus. Verstappen marque les esprits et bizarrement, on a l’impression que Hamilton et Mercedes se contentent déjà d’une 2de place… Russell qui frôle l’exploit avec sa Williams, ca aurait été beau. Ricciardo qui revit en course…mais n’y arrive pas sur un tour. Quant à Ocon, je me demande… On sait qu’Alonso a une nouvelle direction assistée qui lui convient mieux et qu’il se sent plus en confiance. Ca joue. Il l’a eu… Lire la suite >>
Laportino
Invité
Visiblement les Ferari ont bien fait de persister sur les médiums quitte à rester bloqués en Q2: les déboires des Alpha Tauri et Aston Martin montrent que les deux arrêts ne fonctionnaient pas. Du coup Alonso même sans être gêné en Q2 n’aurait sans doutes pas non plus fait de miracle. Il est dommage qu’il n’aie rien gagné au départ et même perdu une place sur Raïkkönen, il avait un rythme proche des meilleurs du midfield. Quant à Ocon, le commentateur de la tv belge a fait remarqué qu’en qualif sur les 5-6 dixièmes qu’il rendait à son coéquipier il… Lire la suite >>
C Ghosn
Invité

Perez 2013 is back …

Twin Spark
Invité

En effet : grosse contre performance de Perez aujourd’hui. Se battre au-delà de la limite avec Norris dans les premiers tours était une bêtise : Red bull avait besoin de lui pour prendre des points à Hamilton et Bottas, pas à Norris. Puis il enchaîne les fautes et ne parvient pas à remonter…
J’espère que ses belles performances du début de saison ne lui montent pas à la tête

Thomas
Invité

Il faudrait un moteur HONDA sous le capot des Alpine pour espérer voir Alonso se battre pour le podium !!! 😀

Row Hider
Invité

Le pb n’est pas le moteur Renault, c’est le châssis qui n’est pas à la hauteur comme chaque année!

Twin Spark
Invité

Et Alonso.

Philippe
Invité

Si tu veux, on peut parler des perfs d’Ocon.

shanks
Invité

Le chassis date au moins de 2018 il me semble

shanks
Invité

Encore un qui a tout compris ….

Malco
Invité

Je suis ça d’assez loin…
Ca m’impressionne tout de même comme la domination totale de Mercedes s’est effritée sans changement techno majeur. A mon sens ça montre à quel point la compétition est féroce et le moindre relâchement (= mettre le focus sur 2022) se paie cash.

wpDiscuz