Accueil Audi Audi : l’A1 c’est fini ! le segment B aussi

Audi : l’A1 c’est fini ! le segment B aussi

0
80
PARTAGER

Audi va arrêter la production de l’A1. Une décision prise alors que de nouvelles règles – plus strictes – sur les émissions polluantes affectent la rentabilité des petites voitures.

Audi abandonne la production de l’Audi A1

Audi abandonnera son modèle d’entrée de gamme A1 à mesure que s’intensifient les craintes que des normes d’émissions plus strictes rendent les petits véhicules économiquement non viables à produire.

Audi abandonne le segment B

Au-delà de l’arrêt de l’Audi A1, le constructeur précise par ailleurs abandonner le segment des petites citadines de ce type.

« Nous n’aurons pas de successeur à l’A1 », a ainsi déclaré le PDG d’Audi Markus Duesmann à Automotive News Europe.

« Nous savons qu’à l’avenir, il sera assez difficile d’offrir des moteurs à combustion dans les segments plus petits car les coûts augmenteront. Par conséquent, nous allons quitter le segment » a-t-il ajouté.

La stratégie des constructeurs pour les petites citadines remises en question

Les propos de Markus Duesmann voient le jour alors que les constructeurs automobiles commencent à remettre en question leurs stratégies pour les petites citadines en réponse aux réglementations plus strictes de l’Union européenne sur les émissions d’échappement, en particulier en ce qui concerne le CO2. En 2021, l’industrie devra ainsi réduire la moyenne de CO2 de sa flotte à 95 grammes par kilomètre, contre 106,7 g/km l’année dernière.

Une moyenne de 95 g/km difficile à atteindre sans électrification

Les constructeurs automobiles ont du mal à obtenir des niveaux d’émissions de CO2 en dessous de la moyenne de 95 g/km pour leurs minicars et petites citadines sans devoir inclure une certaine forme d’électrification, ce qui ajoute des coûts alors que les marges sur ces segments sont faibles. C’est dans un tel contexte qu’Opel a abandonné ses minicars Karl et Adam.

Vers la fin des petites citadines ?

Les marques Peugeot et Citroën (Stellantis) prévoiraient quant à elles de cesser de produire respectivement les 108 et C1, si l’on en croit plusieurs sources.

Daimler, quant à lui, a entamé le processus de transfert de la production et du développement de sa marque Smart en Chine, où les petites voitures seront produites exclusivement à partir de 2022 dans le cadre d’une joint-venture avec Zhejiang Geely Holding.

Dans un entretien accordé à Automotive News Europe en juin dernier, le DG de Daimler, Ola Kallenius, a démenti les informations selon lesquelles le constructeur automobile quitterait complètement le segment des compactes. Affirmant au contraire que de nombreux modèles du portefeuille du segment compact du constructeur généraient des bénéfices.

« Nous continuerons à rivaliser dans le haut de gamme des segments compacts dans lesquels nous sommes. Nous ne sortons pas de ces segments », a-t-il déclaré. « Ce que nous ne ferons pas, c’est descendre et commencer à rivaliser avec les constructeurs automobiles de masse. »

Notre avis, par leblogauto.com

L’Audi A1 sera donc sacrifiée sur l’autel de la rentabilité et de la réglementation de plus en plus stricte liée aux émissions polluantes. Certains – comme la claustrophobe que je suis – pourront notamment regretter sa hauteur sous plafond – plus exactement celle de l’Audi A1 citycarver  – de tout de même 1483 mm … comparé aux 1430 mm de l’Audi A3 Sportback …

Une hauteur sous plafond élevée synonyme de besoins accrus en matières premières … et donc d’une moindre rentabilité ?

Autre problème de taille et non des moindres : appréciés des conducteurs et des gestionnaires de parc, les véhicules du segment B, au gabarit réduit, parvenaient jusqu’à présent à s’imposer au sein des entreprises face aux SUV, même les plus citadins. La réduction de l’offre de ce type de véhicules pourrait devenir problématique alors que la « relève » électrique pourrait être insuffisante pour satisfaire la demande.

Sources : Automotive News, Audi

Poster un Commentaire

80 Commentaires sur "Audi : l’A1 c’est fini ! le segment B aussi"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Darkargos
Invité

1ere génération réussie, 2eme faite à l’économie et le client a fini par réaliser qu’une Polo 20% moins cher et une Seat 30% moins chers en donnaient quasiment autant. Lorsque les économies deviennent trop visibles les clients fuient.

live2009
Invité

Et Mini? Si on suit ce raisonnement, les Mini vont aussi être arrêtées! Non, le discours du constructeur manque de transparence.

Row Hider
Invité

On peut se poser la question surtout que les concessions font tout pour ne pas vendre de l’électrique.

greg
Invité

La future Mini sera developpee et produite en Chine, uniquement sous forme VE.

SGL
Invité
Quelle misère ! Même si c’est également le cas pour la DS9 et C5X… Mais pour un modèle avec une forte connotation « british » être produit en Chine surtout en électrique qui est aussi un sujet grave de l’indépendance énergétique et de maîtrise technologique de l’Europe et la France. Être de plus en plus à la merci de la Chine et de l’Asie en général pour l’avenir… Après la crise de la Covid, des pénuries de maque, paracétamol, composants de toutes sortes, etc. Se retrouver dans une situation où les règles de l’OMC obligent à tous les industriels de… Lire la suite >>
Nithael70
Invité

Rien ne les y oblige. C’est eux qui décident de délocaliser au lieu d’investir dans le respect des normes.
Il ne faudrait pas tout inverser. Les regles de l’OMC s’appliquent à tous et partout (le M, c’est pour Mondiale, pas Europe).

SGL
Invité
« Rien ne les y oblige » oui et non, comme pour moi particulier qui avait choisie de rouler un diesel plutôt qu’en essence. Un constructeur doit économiser entre 2 à 5 k€ en faisant construire en Chine. Sur les modèles difficilement rentables ou peu par nature comme les DS9 et C5X cela devient presque une obligation comptable ! Pour les VE, la Chine dans la technologie bas de gamme de batteries (qui progresse très vite chaque année) est imbattable… Seul les batterie haut de gamme des Européens peuvent être encore meilleures, mais sont tellement chères, qui ne peuvent pas… Lire la suite >>
greg
Invité

Tu peux investir pour respecter les normes, mais apres plus personne ne va acheter a cause du surcout.

SGL
Invité

Oui, je suis d’accord @greg… Les emmerdements de respect des normes sont pour nous Européens, et les économies d’investissement sont pour les Chinois.

Théoriquement, dans un monde respectueux des normes environnementales et sociales, les Spring et autres DS9 et C5X… Etc. Devraient être interdits d’importation en Europe.

Nithael70
Invité

Faux, les yaris se vendent, et sans verifier les chiffres, plus que les A1.

SGL
Invité

« Les regles de l’OMC s’appliquent à tous et partout (le M, c’est pour Mondiale, pas Europe). »
Les règles de l’OMC ne vont rien contre les conditions sociales en chine.
L’OMC autorise l’esclavagisme, l’absence de normes antipollution quand ça leur dérange, piller les technologies occidentales, annexer des iles, etc.

Fred21
Invité

C’est pas l’OMC qui pond les normes de pollution, c’est l’UE.
Après que les règles de l’OMC font que l’on peut produire en Chine, importer en Europe et être rentable : c’est une autre histoire surtout de niveau de taxation.
Avec sa transition brutale inadaptée aux paquebots que sont les industries automobiles, l’UE est aussi générateur de chômage qu’on soit écolo ou pas, le fait est là.

SGL
Invité

« C’est pas l’OMC qui pond les normes de pollution, c’est l’UE » c’est ça le problème !!!
Les emmerdements pour nous… Tous les avantages pour la Chine.
L’OMC est depuis 2001 à la botte de la Chine !
Si l’on fait nos règles, il faut le faire en circuit fermé ou que la Chine se plie à appliquer les mêmes (dans nos rêves) les frontières européennes doivent être contrôlées.

Amazon
Invité
allons, tu voudrais respirer le même air qu’à Sao Paulo, Bangkok ou Pékin? heureusement que nos réglementations sont plus strictes, nous sommes quand même le continent avec le niveau de vie et de confort moyen le plus élevé, et une densité de population énorme. les règles de l’OMC c’est autre chose, nos producteurs sont les seuls à vraiment subir une concurrence déloyale (sur les prix du travail et coût de production) justement parce qu’on a des normes pour protéger notre environnement et notre santé. Mettons les barrières sociales, sanitaires et écologiques aux frontières, et tous les pays qui ont besoin… Lire la suite >>
Marcus_D
Invité

Tu confonds pollution et émission de CO2, c’est navrant. Grâce à l’augmentation du CO2, 700.000 km² de désert au Sahara ont disparu : c’est même la NASA qui le rapporte depuis 5 ans (https://www.nasa.gov/feature/goddard/2016/carbon-dioxide-fertilization-greening-earth). Je doute que les réglementations européennes folles nous permettent de maintenir notre niveau de vie et de confort.

Nithael70
Invité

On respire le même air qu’à Sao Paulo, Bangkok ou Pékin, à moins que l’on me prouve que le nuage de tchernobyl s’est arreté à la frontière ou que l’on m’explique que l’on ne retrouve jamais de sable du Sahara en region parisienne.

Nicolas
Invité

Ce sont peut-être les « paquebots que sont les industries automobiles » qui manquent d’agilité par rapport aux enjeux environnementaux et sociaux actuels. Les dirigeants qui n’ont pas préparé la transition manquent de clairvoyance.

D’autres, comme Renault, Tesla, ou même Volkswagen (mais pas par clairvoyance, à cause d’un scandale…) ont eu des stratégies plus adaptées.

En 2023, Tesla aura 20 ans, et si tout se passe bien, un catalogue de 5 voitures sur les segments C, D et E. Peut-être que le segment B suivra!

Fred21
Invité
Tesla est parti de 0, 100% dans l’électrique et avec un pognon que n’aurait jamais eu un PSA, Renault, ni même un VW. De l’ambition, de la vision certes mais surtout du pognon. Pour tout un tas de raison, Tesla ne pouvait être que ricain (les investisseurs, la spéculation, Musk, …). Les startups chinoises, même ambitieuses, n’arrivent pas à reproduire. Tesla n’a jamais eu à reconvertir et la reconversion (fabricants comme sous-traitants) est bien plus complexe et bien plus longue que la rédaction d’une norme. Ce n’est pas un manque d’agilité, c’est que l’historique, le social, la maintenance, les sites,… Lire la suite >>
SGL
Invité

L’OMC = L’Organisation mondiale du commerce
On ne peut pas commercer sereinement avec un empire qui ne respecte rien… Ni les normes sociales, ni les normes environnementales, ni le respect des Copyright. etc.
Que cela ne soit pas le boulot de l’OMC peut-être !?
Mais les contraintes sont pour nous Européens jamais pour les Chinois.

Marcus_D
Invité

Ce sont les règles folles de l’Europe et non celles de l’OMC. On ne peut pas diminuer la consommation des voitures sans fin. L’avenir « électrique » réserve bien des malheurs à la classe moyenne!

SGL
Invité

« L’avenir « électrique » réserve bien des malheurs à la classe moyenne! » Pourquoi ?
A part baisser drastiquement le coût aux 100 km et gagner nettement en fiabilité et en confort.
Maintenant, cela ne remplace pas les sons des V8 américains et les 6 et 8 cylindres italiens.

Franck Boizard
Invité

Comme le covidisme, l’écologisme est une idéologie du suicide collectif.

Kaizer Sauzée
Invité

Comme votre extrémisme…

greg
Invité

K.S qui reproche a un autre son extremisme, on croit rever… 😛

Verslefutur
Invité

Non, ce sont les 30 glorieuses avec son modèle Américain qui nous ont déjà suicidé. Les anciens ont appuyé sur la détente et on va bientôt se prendre la balle.

Will
Invité

@Franck Boizard, tu peux développer ?
Pour autant que je sache l’écologie prône la préservation de l’environnement, environnement dans lequel on vit et dont on est donc dépendant.
Donc j’ai du mal à voir comment tu fais le lien entre préservation de l’environnement et suicide collectif.

Xavier
Invité

Dans ce cas Toyota ne va pas tarder à faire la même chose avec la Yaris ?
Ou pas !

greg
Invité

Pas forcement. Avec ses motorisations hybrides, la Yaris pourrait peut etre passer la future norme Euro VII…Mais avec les interdictions de circuler pour les thermiques qui vont debarquer cela deviendra un choix hasardeux.

alezan
Invité

perdu. La yaris est également produite au japon pour la demande locale et régionale.

greg
Invité

A vous lire, on dirait que le modele actuel va bientot s’ arreter, ce qui n’ est pas le cas, elle va durer au moins jusqu’ en 2025-2026 et aller au bout du cycle prevu. C’ est juste qu’ elle ne sera pas renouvelee.

wpDiscuz