Accueil F1 Come-back de la F1 au Castellet : retour en images

Come-back de la F1 au Castellet : retour en images

0
2
PARTAGER
F1

Après une année d’abstinence forcée à cause de la pandémie, le F1 Circus reposait ses valises sur le circuit Paul Ricard. Et cette fois-ci, contrairement à la soporifique édition 2019, le spectacle fut au rendez-vous.

Summer Race

Après le défi de l’organisation, bousculée par le changement de date au dernier moment décidé par la F1 et qui avait suscité des remous, l’autre défi, c’était de proposer du « contenu » en plus de la F1, sachant que la F2 ne venait pas et que la démonstration de Romain Grosjean sur la Mercedes était tombée à l’eau, l’avancement de la course d’une semaine la faisant coincider avec la manche de Road America en Indycar (où notre « Phénix » a décroché une belle 5e place d’ailleurs). Finalement, avec les trois courses de F3, la Clio Cup et des sessions de roulage de véhicules historiques et de voitures iconiques de cinéma, le weekend a su en offrir aux spectateurs malgré les restrictions qui réduisaient les animations dans les « villages » (pas de Fanzone, bulle sanitaire cloisonnant les zones et moins d’animations, Covid oblige).

La séance de roulage « Historique » a permis d’apprécier de belles Lotus (Lotus 77 ex-Gunnar Nilsson, Lotus 99 ex-Mansell et la superbe 88B de 1981), une AGS ex-Tarquini, une rare Trojan T103 ex-Tim Schenken, la Toro Rosso de 2013 ou des bien plus anciennes encore, comme la rare Riley Dobbs de 1935 avec son 6 cylindres 2 litres. Une partie exposition regroupait de nombreuses F1 d’époques variées, avec notamment la Williams FW04 de 1975 pilotée alors par un certain Jacques Laffite, ou l’inoubliable McLaren MP4/8 de 1993 de Magic Senna, aux lignes toujours aussi sublimes.

La Clio Cup Europe a permis d’apprécier les courses serrées et musclées des berlines, avec son lot de tôle froissée et de glissades en tous genres. 39 voitures étaient en lice et les français ont tenu leur rang. Le dimanche, en lever de rideau du grand prix, Après une bagarre intense et des changements de leader, c’est Marc Guillot qui l’emportait devant David Pouget, Nicolas Milan et Thibaut Bossy.

En F3, l’une des attractions était la présence d’Arthur Leclerc, le petit frère de qui vous savez, qui dispute sa première saison au sein du Prema Powerteam, l’écurie de référence, bénéficiant du soutien de la Ferrari Driver Academy. Parti en fond de peloton en course 1, Arthur Leclerc est remonté 12e, ce qui lui donnait la pole pour la course 2. Le jeune monégasque n’a pas tremblé et a ainsi signé sa première victoire dans la discipline.

L’autre homme en vue, c’est le français Victor Martins (MP Motorsport) qui a enchaîné encore un joli tir groupé en finissant 2e, 3e (avec meilleur tour) et 4e des courses du weekend, ce qui le place 2e au championnat. A noter aussi les belles perfs de l’autre français, Clément Novalak, très régulier et actuellement 4e du championnat. La course 3, disputée sous une pluie qui a commencé à tomber juste avant le tour de formation, a vu le succès de Jack Doohan, le fils de Mick Doohan, l’ancien quintuple champion du monde de vitesse moto.

Le clou du spectacle

Place enfin à la F1, dont les essais et la course vous ont été brillamment racontés par Thibaut. Voici un florilège des photos qui ont pu être faites par votre serviteur, qui a eu plaisir à venir cotoyer les photographes professionnels en bord de piste, pas avec le même matériel ni le même métier mais avec le même plaisir !

Les images du dimanche. En étant au bord de la piste, on peut vraiment apprécier les dénivelés (plus marqués qu’il n’y parait à l’écran) et la vraie courbure des virages. Le Virage 1 est en fait très serré, presque en angle droit avec un devers piégeux, de même que le virage de l’hotel qui permet d’entrer dans la zone Saint-Baume et qui apparaît plus large à la télévision qu’en vrai.

Enfin, terminons par un petit clin d’oeil aux commissaires de piste et caméraman, sans lesquels rien de cela ne serait possible.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Come-back de la F1 au Castellet : retour en images"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gabriel
Invité

merci pour les photos!

Thibaut Emme
Admin

Merci pour toutes ces photos. C’est en voyant les F1 modernes, et celles plus anciennes que l’on peut voir l’énorme avancée technique tant sur le carbone, les éléments aéro, etc.

Bon, pour 2022 il semble que l’on devrait avoir plus de simplicité visuelle avec un « gros diffuseur » pour limiter l’aéro sur le dessus. Après, une voiture de course n’est belle que lorsqu’elle gagne (ou presque).

wpDiscuz