Accueil Citroën Citroën C5X : l’inclassable grande berline

Citroën C5X : l’inclassable grande berline

0
146
PARTAGER
Citroën
Copyright William CROZES @ Continental Productions

Citroën veut se relancer à l’international en proposant un modèle statutaire. La C5X, fabriquée en Chine, doit répondre à cette ambition en proposant un modèle original, au croisement de la berline, du break et du crossover.

Opération reconquête

La berline a beau ne plus avoir la cote, surtout en Europe, face à la déferlante des SUV, Citroën revient sur ce segment, quatre ans après la fin de la C5 et perpétue ainsi la tradition représentée successivement par les DS, CX, XM, C6 et C5. Assemblée en Chine grâce à son partenariat avec Dongfeng, la C5X est une voiture « mondiale » pour la marque mais elle ambitionne clairement de relancer les ventes des chevrons dans l’empire du milieu, celles-ci étant tombées à 20.000 exemplaires seulement en 2020 alors que la marque fut historiquement l’une des premières à s’implanter sur ce marché désormais crucial.

« Avec C5 X, Citroën se dote d’un véhicule haut de gamme ambitieux et fédérateur, véritable outil de conquête pour des clients de plus en plus enclins à partir à la découverte du monde », souligne le directeur général de Citroën, Vincent Cobée. Il défend une « proposition audacieuse et inédite » incarnant « tout le savoir-faire de Citroën en matière d’innovation et bien-être, ici élevé au rang d’art de vivre. »

A la croisée des genres

Mais pas question de refaire une berline « à l’ancienne », le constructeur ayant choisi une approche originale. Comme le suggère le « X », la C5X emprunte aussi bien à la berline qu’au break de chasse et au crossover surélevé, un peu dans l’esprit de la nouvelle C4 qui propose aussi un étonnant mélange des genres.« Cette berline est l’incarnation de la philosophie Citroën, mais nous avons voulu la moderniser, casser les codes du segment D. Faire une berline tricorps à coffre ne nous intéressait pas, explique Alexandre Cazeau. Ici, nous marions la fluidité de la berline, le recherche du dynamisme et du côté pratique du break et nous reprenons les codes du SUV ».

Si sa cousine DS9, qui arrive en même temps, peut paraître plus classique dans son apparence, la C5X a l’ambition de renouer avec l’esprit Citroën, c’est à dire avec un style décalé et à forte personnalité. Le nouveau haut de gamme des chevrons ne veut pas passer inaperçu.

Un style osé

De par ses proportions déjà, la C5X en impose : surélevée et campée sur des jantes 19″, elle repose sur un empattement de 2 785 mm et affiche un gabarit de 4 805 mm de long, 1 865 mm de large et 1 485 mm de haut.

On retrouve la signature lumineuse en « V » caractéristique désormais de la gamme Citroën, avec le jeu de doubles optiques, dont le supérieur très effilé à LED. La calandre joue sur les lignes tendues et la prise d’air inférieure est striée par des motifs en forme de chevrons. Vous ajoutez des passages de roues légèrement galbés et le capot bombé, et vous avez une face avant qui en impose, à forte personnalité.

Le dynamisme de l’ensemble se poursuit de profil avec une ceinture de caisse haute et un pavillon plongeant dans sa partie arrière, lui donnant un aspect de break de chasse. Le vitrage à 360° et l’épaulement dans la partie arrière de la ligne de pavillon forment un clin d’oeil appuyé au design de la XM. L’arrière est peut-être moins réussi (mais c’est un avis subjectif) mélangeant style break et grosse berline avec un design optique complexe surmonté d’un becquet. La poupe rappelle un peu la DS5.

L’ADN de la marque

Citroën met en avant une nouvelle fois le confort et l’espace à bord, souligné par des sièges à l’assise généreuse et un très grand espace aux jambes pour les passagers arrière. L’empattement permet d’offrir une bonne habitabilité tandis que le volume de chargement propose 545 L en configuration normale et jusqu’à 1640 L baquette rabattue dans le plancher plat. Un tendelet de coffre facilite le chargement, tandis que le hayon, motorisé, dispose d’une fonction mains libres.

La C5X embarque la nouvelle suspension Citroën Advanced Comfort  qui vise, selon les dires officiels, à recréer « l’effet tapis volant » des Citroën, mais le mal de mer en moins. Sur la version hybride rechargeable, la suspension est même pilotée, avec trois modes au choix, pour renforcer l’efficacité du travail des Butées Hydrauliques Progressives en relâchant davantage les suspensions dans les phases roulantes pour survoler la route et améliorer la tenue de route dans les portions sinueuses.

L’intérieur, plus classique, propose un affichage tête haute directement sur le pare-brise et un nouvel écran tactile 12 pouces, complété par 4 prises USB type C et une recharge sans fil, le tout dans un habitacle qui semble confirmer les efforts de Citroën en matière de présentation et de finition. La marque promet aussi le meilleur des aides à la conduite, avec le Highway Driver Assist qui combine le régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop & Go et l’aide au maintien dans la voie, la surveillance d’angle mort longue portée, le Rear Cross Traffic Alert, qui détecte un danger à proximité lors d’une marche arrière, la Top 360 Vision qui facilite les manœuvres en affichant sur la tablette tactile l’environnement extérieur, ou l’accès et démarrage mains libres Proximity qui verrouille et déverrouille automatiquement les portes lorsque le conducteur s’approche du véhicule ou s’en éloigne.

Côté motorisations, signe des temps, le diesel disparaît. On aura donc le choix entre l’essence (sans plus d’info pour l’instant) et surtout l’hybride rechargeable de 225 chevaux qui permet de parcourir environ 50 kms en tout électrique.

Commercialisée dès le second semestre 2021, la C5x doit arriver en Europe début 2022.

Notre avis, par leblogauto.com

Nouveau fleuron de la gamme, la C5X est un véhicule qui vise clairement le marché chinois en proposant un véhicule à la fois spacieux, confortable et stylistiquement affirmé. Les goûts de design sont forcément subjectifs, mais on peut saluer la volonté de Citroën de se démarquer et de « bousculer » les codes. Un pari osé, qui peut se révéler payant ou totalement casse-gueule. Mais ce n’est pas avec des produits fades que l’on peut exister sur un marché hyper concurrentiel, alors pourquoi pas ?

 

Poster un Commentaire

146 Commentaires sur "Citroën C5X : l’inclassable grande berline"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Et bien… Ouf ! J’étais sceptique.
Elle est jolie.
Elle arrive à être élancée malgré une garde au sol importante.

SGL
Invité

Dommage qu’ils ne proposent pas une version rabaissée 😉 Pour les goûts de vieux comme moi.

SAM
Invité

Ben ça se veut dans la lignée de la Subaru Outback ce qui n’est pas inintéressant niveau style (elle se défend cette Citroën) mais avec la motricité d’un 3008 (Wizz, spéciale dédicace à vous au lien suivant ):

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/prefailles-44770/prefailles-une-voiture-se-retrouve-coincee-sur-le-sentier-cotier-6c2accb2-9b61-11eb-ad81-37cde232b8a1

darkargos
Invité

Lol. Excelent cette video. Encore un client qui a cru qu’avec son option Grip Control il avait transformé son 3008 en authentique Jeep Wrangler.

Lee O Neil
Invité

Je trouve que cet automobiliste au volant de son 3008 a eu beaucoup plus de panache que cet autre automobiliste au volant de son Audi : appeler une dépanneuse pour sortir son véhicule d’un chemin côtier, ça a plus de gueule que d’être embourbé dans 20 cm de vase…

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/challans-85300/video-on-a-joue-on-a-perdu-coinces-sur-le-gois-une-depanneuse-sort-leur-voiture-de-la-vase-e461254a-9aea-11eb-b4e8-e30128406e94

Emmanuel
Invité
sur les plages locales il n’est pas rare de voir des suv tirant de petits bateaux ou des jetskis enlisés, et parfois avec la marée montante ! La dernière fois c’était un Q5 avec une remorque et deux jets skis, stationné sur la plage avec la remorque à marée basse, et les proprios rentrés à marée bien montée ! plaque d’immat en 9 queqchose, grosse frime sur la plage alors qu’il y avait des familles, donc personne n’a rien dit. Quand ils sont rentrés, ils ont flingué le moteur en essayant de démarrer plusieurs fois alors que l’échappement était sous… Lire la suite >>
C Ghosn
Invité

Un mec qui devrait juste être autorisé à conduire une déambulateur en Ehpad ….

Bernardo
Invité

et avec un dépanneur aussi débile (incompétent ?) c pas gagné !

anto7076
Invité

Oui plus basse comme le concept CXperience… Et une version typée cross en parallèle ça aurait du sens

Lolo
Invité

Perso j’ai déjà du pousser une Mercedes ML et un Audi Quattro bloquées dans la neige (sans pneus neige, ben pour quoi faire puisque ce sont des 4rm me répondaient leur conducteu).
Sauf que sans autobloquant, une fois que ça patine bien, y’a plus qu’une roue motrice…

labradaauto
Invité
vous avez raison Lolo! seules les vieilles quattro originelles, avant l’arrivée du torsen ( 1986 je crois) avaient les 2 blocages mécaniques des ponts le central et l’arrière : le différentiel central étant un petit différentiel classique( inter pont)avec son blocage mécanique lui seul donnant la motricité aux 2 autres ponts avant et arrière et le blocage du pont arrière ; ce qui valait au minimum 3 roues motrices avec blocages enclenchés. le défaut de ces machines est quand on est allé trop loin dans la neige , seul le treuil ou des journée à la pelle pour vous sauver
Invité

C’est donc ça qu’on nous présentait comme la version de grande série de la CXperience ?!? C’est vrai que ça ressemble vachement

SGL
Invité

Il manque toujours des bons vieux diesels… Pour une auto fait pour les longs parcours, c’est surprenant !
Les PHEV sont une catastrophe dans cet exercice.

Navigator84
Invité

Vu que la production se fait en Chine, le diesel est pas proposé. De même sur la DS9.

SGL
Invité

Même pour l’export !?
Curieux quand même… on est plutôt rentré dans l’ère du dogme anti-diesel à tout prix !

ddd
Invité

La S90 est aussi assemblée en Chine mais propose le diesel en Europe

amiral_sub
Invité

SGL quand on pense que hyundai fait mieux depuis des années, ça montre à quel poit psa prend ce sujet à la lègère… https://www.clubic.com/voitures-hybrides/article-879241-1-essai-hyundai-ioniq-hybride-rechargeable-souffre-bride.html

zeboss
Invité

hyundai fait mieux ? tu parles d’une ioniq d’une taille en dessous, par contre la Stinger de chez Kia qui devait tout terrasser sur son passage, on en parle en Europe ?

Chris
Invité

Kia appartient à Hyundai donc …

georges
Invité

C’est sur pour la jeter dans quelques années car interdite de rouler !!!, Ça c’est un commentaire génial !

AXSPORT
Invité

C’est notre poète sur LBA…..

Jean
Invité

Moins moche que la C4 mais ne se vendra pas du tout en France.

SGL
Invité

Ben de toute façon la catégorie est sinistré, alors en plus sans diesel…

SGL
Invité

…c’est d’ailleurs principalement qu’elle n’est que Made in China !

SAM
Invité

C’est la Vel Satis de Citroën.
Incomprise dès le début.
Cela fera parler à défaut de se vendre …
Mais ça peut flinguer une image de marque si c’est pas du tout compris.
Faudrait que Stellantis lâche Citroën à Renault, les chevrons souffriraient moins car depuis que Carlos est aux manettes c’est une stratégie incomprise.

En somme un nouveau Picasso 7 places se vendrai mieux en France ou un C5 Aircross long 7 places.

wizz
Membre

mais qu’est ce que tu veux que Renault fasse de Citroen? Comment positionner cette marque?

SAM
Invité

Stellantis? 14 labels.
Kia et Hyundaï y arrive …
J’ai cru que Peugeot et Citroën y arrivent aussi mais Peugeot pour briller a besoin de flinguer les chevrons. Citroën sans DS a un sacré potentiel.

SAM
Invité

Citroën chez Renault ce serait révolutionnaire.

Une C4 pour une Megane à mi vie.
Une Clio pour une C3 à mi vie.
Une C5 air cross pour un Kadjar à mi vie.

Une R5 pour une Ax électrique à mi vie.
Renault pour VW/Peugeot.
Citroën pour Kia/Hyundaï.
Dacia pour Skoda/Opel/Fiat/Seat.

Et Nissan qui regarde et se charge de Toyota. Citroën ça doit aller chercher les Coréennes mais ça PSA ne l’a pas compris et Stellantis encore moins.

Joledemago
Invité

Je vous une DS5 de Citroën… Pas bon plus une révolution, n’exagérons rien
En espérant que ça marche

Chris
Invité

Depuis que Carlos est aux manettes ??? C’est Jacques Calvet qui lorsqu’il était PDG de PSA a décidé de privilégier Peugeot au lieu de Citroën. Avant la 205, le groupe était en très grande difficulté et il fallait faire un choix, ils n’avaient pas les moyens d’investir sur les 2 marques. Du coup, Citroën s’est vu peu à peu décliner par manque d’investissement.

Chusky
Invité

Wow ! Un style ultra clivant (comme la C4, ca commence a faire bcp…), des lignes complexes voire torturées…. M’ouais… Suis pas convaincu que Citroen ai misé sur le bon design…

SGL
Invité

c’est l’avantage de faire « différent » et ce n’est pas vilain pour autant.
…bien plus chagriné qu’elle ne soit pas Française ou Européenne.

4aplat
Invité

La Honda Civic est typée et trouves son public …

amiral_sub
Invité

non la civic actuelle est un flop

Thomas
Invité

D’après ce que j’ai compris la nouvelle C4 se vendrait très bien(Vigo où elle est assemblée devait ouvrir une nouvelle équipe pour la fabriquer en plus grand nombre) 😉

mich1
Invité

Le designer devrait avoir a repondre devant les syndicats en cas de plan sociaux.

Invité

Plutôt Tavares, Jackson et les chefs de projets qui imposent aux designer Citroën de faire des néo-berlines (dont le marché est pour l’instant inexistant) afin de ne pas faire d’ombre à Peugeot

sweeck
Invité

Devant les syndicats chinois en cas de plan social chinois. Parce que pour les ouvriers français la messe est dite : même si cette c5 était un succès ça ne sauverait pas leur emploi…

wizz
Membre

ça existe? un syndicat d’ouvrier chinois…

wpDiscuz