Accueil Ford WRC – Monte Carlo 2021 ES1-ES11 : Ogier et Evans comme en...

WRC – Monte Carlo 2021 ES1-ES11 : Ogier et Evans comme en 2020

0
3
PARTAGER

Les deux coéquipiers chez Toyota sont repartis en 2021 comme ils étaient en 2020. Ils se bagarrent pour la victoire finale d’un Monte Carlo sans public, mais pas sans glace ni neige.

C’est sans doute ce qui est le plus dommage actuellement, le manque de spectateurs. Car, pour l’instant, on a tout pour un grand Monte Carlo. Les organisateurs ont remplacé les spéciales de nuit le soir par des spéciales au petit matin pour ne pas (trop) briser le couvre-feu Français.

Et le temps se met de la partie avec du froid, de la glace, de la neige, mais pas tout le temps. Cela complique le choix des pneumatiques et a joué de vilains tours à certains. Un Monte Carlo compliqué, surtout que le shakedown (les pilotes peuvent vérifier leurs voitures et tâter le terrain) avant l’épreuve a été annulé.

Dès la première spéciale, le plus rapide sur les intermédiaires était Sunninen sur sa Fiesta M-Sport. Sauf qu’à un endroit particulièrement glissant sous la pluie, il part un peu au large, tape le talus et la voiture sort de la route à l’opposé, en coupant au moins un arbre. Enorme coup de chance pour l’équipage, la voiture a tapé de l’arrière. L’arceau est touché, c’est l’abandon définitif, mais les deux équipiers vont bien. D’autres se feront des frayeurs à cet endroit.

Ce jeudi, les pilotes y vont prudemment. Tänak (Hyundai) prend la tête avec 3 petites secondes d’avance sur un étonnant Rovanpera (Toyota). Très (trop) prudent, Ogier se retrouve à près de 17 secondes. Mais, au MC tout s’inverse rapidement.

Les mauvais choix de gommes se paient cash

Le vendredi, Kalle Rovanperä justifie tout le bien que l’on pense de lui en prenant la tête du rallye. Il ne la garde que le temps d’une spéciale mais, tout de même. Derrière, c’est un festival Ogier qui s’impose dans 4 des 5 spéciales du jour. Pour autant, une crevaison dans l’ES6 lui coûte 34,7 secondes sur Evans qui prend la tête du rallye au deuxième soir.

Pour Neuville, un mauvais choix de pneus et ce sont de grosses secondes qui s’envolent à chaque spéciale. Il a du mettre un pneu neige sur la voiture alors qu’il n’y en a pas… Il a même frôlé la correctionnelle après un tête-à-queue dans l’ES5. Au final, le vendredi soir, on a Evans avec 7,4 secondes sur Ogier et 25 secondes sur Tänak. Rovanpera est un solide 4e à 53 secondes, devant Neuville à 59 secondes.

A noter la grosse sortie de Pierre-Louis Loubet sur Hyundai. Dans la dernière spéciale du jour, alors qu’il était 10e provisoire au général, l’espoir du rallye Français (fils de Yves Loubet, 4 podiums en WRC en Lancia Delta Integrale et HF) est sorti de la route et a éclaté l’avant de sa voiture sur un rocher. Les mécanos vont avoir un gros travail à faire pendant la nuit.

Ce samedi, il n’y avait que 3 spéciales. Ogier, Neuville et Evans signent les temps scratch. Surtout, le temps était à la neige sur le parcours ce qui complique le rallye mais a fait la légende du Monte Carlo. Pneus à clous pour tout le monde évidemment. Pour Neuville, un tout-droit lui fait perdre un peu de temps. Mais, il avoue qu’il est hors du rythme. Tänak de son côté subit une crevaison assez tôt dans l’ES9 et perd 1 minute 20 ! Adieu la victoire finale.

Trop de crevaisons pour Tänak qui doit abandonner

Dans l’ES9, Ogier a mis tout le monde d’accord en collant près de 18 secondes à Evans, 2d de la spéciale. L’ES10 se révèle ultra-piégeuse avec des changement de grips en continue. Le début est sous la neige, pas la fin. Ogier lâche 42 secondes sur Neuville, Evans est juste après lui. Les Hyundai signent un triplé dans cette spéciale. Mais, pas de Tänak. Ce sont les i20 de Neuville, Loubet et Sordo. Tänak lui a connu une nouvelle crevaison et n’a plus de roue de secours ! C’est la catastrophe pour l’Estonien car sur ce Monte Carlo, une règle stipule qu’il faut rentrer à Monaco par ses propres moyens, sans assistance. C’est l’abandon définitif et une saison 2021 qui débute mal pour le champion du monde 2019.

Ce samedi soir, il reste 4 spéciales à courir demain dimanche. Ogier et Ingrassia sont en tête avec 13 secondes d’avance sur Evans/Martin et 56,8 sur Rovanperä/Halttunen. Triplé provisoire pour Toyota.

Derrière, Neuville/Wydaeghe sont en embuscade à 1 minute 03. S’ils peuvent passer Rovanpera ils le feront. Sordo/Del Bario sont plus loin à 2 min 11 devant Katsuta (et Barrit) qui n’a pas trop mal couru pour le moment. Mikkelsen et Floene (son ancien copilote qu’il retrouve) montrent qu’ils auraient leur place en WRC. Ils sont à 7e à 5 min 22 avec une Skoda Evo de WRC2. Ils devancent même un Greensmith très prudent avec sa Fiesta pour M-Sport. Fourmaux et Camilli complètent le top 10.

Fallait-il pénaliser plus Ogier, Wydaeghe et Del Bario ?

Le jeune Oliver Solberg, fils du champion du monde WRC et WRX Petter Solberg est 11e avec une Hyundai RC2, devant Rossel en WRC3 (même catégorie de voiture NDLA). Loubet continue son apprentissage du WRC. Il est 17e à 14 min 43. Sans les 10 minutes de pénalité suite à sa sortie, il serait dans le top 7.

A la 24e place, on trouve Manu Guigou et Alex Coria sur la première Alpine A110 (catégorie RGT). Simple propulsion, l’Alpine se bat avec des RC2. Astier est 26e, Robert 37e et Pierre Ragues 39e.

A noter que trois pilotes ou copilotes ont été punis par la FIA et le WRC d’une pénalité financière de 400 €. Seb Ogier le premier, ainsi que Wydaeghe et Del Bario. Leur tort ? Ne pas avoir maintenu leur casque correctement attaché tout au long de la spéciale. Décision légère pour bon nombre d’observateurs qui rappellent que sur d’autres épreuves certains ont eu des pénalités en temps, ou ont été carrément disqualifiés.

PosNumPiloteCopiloteEquipeCat.TempsDiff 1er
11 S. OGIER J. INGRASSIA Yaris WRCRC12:16:31.9
233 E. EVANS S. MARTIN Yaris WRCRC12:16:44.9+13.0
369 K. ROVANPERÄ J. HALTTUNEN Yaris WRCRC12:17:28.7+56.8
411 T. NEUVILLE M. WYDAEGHE I20 Coupé WRCRC12:17:35.7+1:03.8
56 D. SORDO C. DEL BARRIO I20 Coupé WRCRC12:18:43.2+2:11.3
618 T. KATSUTA D. BARRITT Yaris WRCRC12:21:15.0+4:43.1
725 A. MIKKELSEN O. FLOENE Fabia EvoRC22:21:54.6+5:22.7
844 G. GREENSMITH E. EDMONDSON Fiesta WRCRC12:22:46.5+6:14.6
920 A. FOURMAUX R. JAMOUL Fiesta Mk IIRC22:24:08.4+7:36.5
1024 E. CAMILLI F. BURESI C3RC22:24:26.0+7:54.1

Illustration : Toyota Gazoo Racing WRT

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "WRC – Monte Carlo 2021 ES1-ES11 : Ogier et Evans comme en 2020"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
labradaauto
Invité

Tänak crève beaucoup on nous raconte; Il va si vite qu’il veut effacer la route, tire des traits droits , roule dans les talus. je n’ai rien vu . Mais ça doit ressembler à ça. Le Mte Carlo est toujours pour qq’un de très intelligent qui ne « débranche » jamais. Espérons Ogier.

Vidéos auto : non merci !
Invité
Vidéos auto : non merci !

Les vidéos automatiques, meme si on peut les fermer (difficilement ), ça ne va pas être possible ! Vous aller perdre des lecteurs

wpDiscuz