Accueil Tesla Tesla : valorisation boursière de plus 700 milliards $ : une 1ère...

Tesla : valorisation boursière de plus 700 milliards $ : une 1ère !

0
35
PARTAGER

Tesla, le constructeur américain de véhicules électriques, en pleine ascension à Wall Street depuis début 2020, a dépassé pour la première fois mercredi la barre des 700 milliards de dollars de valorisation boursière  à la clôture de la séance.

Tesla atteint une valorisation boursière record

Le titre Tesla a terminé la séance de mercredi en hausse de 2,8%, le groupe ayant gagné environ 20 milliards de dollars en Bourse en 24 heures, ce qui lui donne une valorisation de 717 milliards de dollars.

Il se rapproche ainsi de la capitalisation de Facebook, qui valait 750 milliards de dollars mercredi.

Le titre Tesla s’est apprécié de 743% en 2020 et a continué sur sa lancée depuis le début de l’année, prenant 7% en trois séances.

Tesla profite de la victoire des démocrates au Sénat

Mercredi, il a pu profiter de la perspective d’une prise du contrôle du Sénat par les démocrates alors que tombaient les résultats de deux élections sénatoriales partielles en Géorgie.

Le président élu Joe Biden a fait du développement des véhicules électriques une de ses priorités et pourra la mettre en oeuvre d’autant plus facilement que le Congrès est entièrement aux mains de son parti.

Valorisation boursière record …. mais ventes bien loin de  celles des concurrents

Les ventes du groupe restent pourtant bien loin des constructeurs traditionnels : Tesla n’a écoulé que 499.550 voitures sur l’année 2020, bien loin par exemple de Volkswagen et ses 11 millions de véhicules vendus en 2019.

Le titre Tesla recherché par les investisseurs

Mais Tesla bénéficie de l’engouement des investisseurs pour les véhicules électriques et du fait qu’il est parvenu à gagner de l’argent pendant cinq trimestres consécutifs, ce qui lui a permis d’entrer au sein du prestigieux indice S&P 500 en décembre.

Musk, patron de Tesla détenteur d’une fortune … virtuelle

La flambée en Bourse de Tesla fait en tout cas la fortune de son patron, Elon Musk, qui possède un peu moins d’un cinquième du capital de l’entreprise. Reste que celle-ci n’est que virtuelle …. puisqu’elle correspond à la valorisation au jour le jour des titres  détenus par le dirigeant.

Selon le classement des milliardaires de Bloomberg, sa richesse  – sur le papier – était estimée mardi soir à 176 milliards de dollars. Il se rapprochait ainsi de l’homme le plus riche au monde, le créateur d’Amazon Jeff Bezos, et de ses 188 milliards de dollars.

Elisabeth Studer avec AFP

 

Poster un Commentaire

35 Commentaires sur "Tesla : valorisation boursière de plus 700 milliards $ : une 1ère !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Donc ça ne sera pas en 2021 que Tesla sera en faillite … manifestement !? 😉

amiral_sub
Invité

par contre en 2021 on verra probablement des disparitions de vieux constructeurs: Lancia, alfa romeo, Chrysler…. Le monde change

SGL
Invité

Attendons un peu @amiral_sub, ces marques peuvent être relancées d’ici 2025 avec la fusion !?
Surtout Alfa, qui est une pépite en puissance.

amiral_sub
Invité

on disait ça de saab ou de dodge…

SGL
Invité

Ça, les Américains sont fortiches pour tuer des marques… mais ils en créaient aussi !

Mwouais
Invité
Saab devait renaître comme le Phoenix en étant électrique. Malgré le succès légitime de Tesla, mettre en comparaison des volumes de ventes constructeurs devrait permettre de comprendre que jusqu’ici, l’intérêt d’être présent sur le marché du VE est plutôt de niche et favorable à des petits constructeurs ou start-ups. Les constructeurs arrivent à point où presque avec 1 an ou 2 de retard seulement sur le marché du VE. Même si Mercedes s’est assez planté avec son EQC, VAG ou BMW occupent un marché et développent celui-ci a bon rythme /volume de ventes de VE dans le monde. Cela n’empêche… Lire la suite >>
defrtag
Invité

Alfa, une pépite ? je ne renie pas le passé sportif de la marque, mais il va falloir prendre de l’élan pour redorer l’image, car on est bien loin des sommets depuis quelques années…

SGL
Invité

Giulia et Stelvio, ne sont pas des mauvais modèles … loin de là ! (très loin même)
Mais 2 modèles qui se battent en duel dans les concessions cela n’attire pas !
Il manque des breaks, des coupés, des cabriolets, des spiders… d’autres SUV (le marché le réclame) etc.
Avec des modèles et des points de vente, ils vendraient autant qu’un BAM sans problème !

amiral_sub
Invité

un fan d’alfa ça se reconnait à son age 🙂 les alfa d’aujourd’hui ne sont plus que l’ombre du passé sportif de la marque, ce n’est meme plus un constructeur. Bon courage pour donner envie aux jeunes avec des jtd à boite manuelle!

SGL
Invité

Oui et non @amiral_sub, Alfa peut avoir une certaine aura chez les jeunes via aux jeux informatiques…
Ou grâce à des souvenirs de famille … mon tonton en avait une !
Et puis il y a beaucoup d’Alfa Giulietta et MiTo en circulation et bien plein de yougtimers… cela entretien le mythe et cela représente un vivier de client qui ne veut pas forcément rouler en BAM comme « tout le monde »

Joledemago
Invité

Le débat sur Alfa Romeo déchaîne les passions, c’est bien d’autant plus plus qu’il s’agit d’une marque historique. Une fois qu’on a dit ça, force est de constater objectivement et factuellement que la marque est quasi au niveau de mort cérébrale… Pas un seul exemple de succès depuis 20 ans… Donc on pourra toujours croire à une renaissance mais aucun signe ne va dans ce sens à l’heure actuelle

SGL
Invité

Enfin, en 2001, l’Alfa 156 était un carton !

Joledemago
Invité

Il y a 20 ans 😉 j’ai sorti ce chiffre au hasard mais il est confirmé 😁

SGL
Invité

Alfa n’a pas vocation à battre des records de ventes, un modèle d’Alfa qui dépasse les 500.000 exemplaires est déjà un très bon chiffre.
Je n’ai pas les chiffres totaux, mais je pense que les Giulietta et MiTo ne sont pas des échecs… si Alfa baisse, c’est surtout la faute de ne pas remplacer ou faire durer trop longtemps leurs modèles… 7 ans, c’est bien, surtout si la base est déjà ancienne !

wizz
Membre

c’est plutôt « un modèle d’Alfa qui dépasse les 50.000 exemplaires est déjà un très bon chiffre…. »

SGL
Invité

Les futurs Alfa Romeo Tonale et Brennero arriveront en 2022

SGL
Invité

@defrtag, DS avec les mêmes nouveaux modèles qu’Alfa, aurait sûrement dans le futur plus de mal à s’imposer à qualité égale des produits.
Surtout dans le HdG, l’immatériel est important plus que le rationnel comme chez les généralistes ou le low-cost.
C’est pour cela qu’Alfa est une pépite… rien que le nom.

Invité

Lancia c’est déjà fait, en fait ! FIAT fait tout pour que cela se passe ainsi, en fait.
En tout cas, Tesla veut donc copier Apple jusque dans la survalorisation boursière ?

amiral_sub
Invité

il faut ajouter que 2020 a été une année de forte baisse des ventes des autres constructeurs, c’est d’autant plus remarquable!

amazon
Invité
dans tous les pays la vente de véhicules électriques explosent. ce n’est pas pas étonnant que le leader technologique du marché soit en phase de valorisation exponentielle. Qu’est ce qui pourrait induire une baisse du cours pour l’instant? il y a des usines Tesla en projet partout dans le monde, Tesla vend dans tous les pays à fort potentiel, les produits semblent être d’une durabilité exceptionnelle. pour que le cours baisse, il faudrait qu’il y ait plus de vendeur que d’acheteur. A moins d’une catastrophe industrielle, d’une découverte scientifique qui range les batteries au placard, le risque est faible. ceux… Lire la suite >>
SGL
Invité

Bah, aussi, les « intentions » d’achats ont été fortes pour passer à la VE… freiner concrètement par les contraintes évidentes de l’utilisation des VE.
Là… On s’aperçoit qu’une partie des intentions sont tout simplement passé à l’acte !
Mais la VE est encore loin à remplir tous les critères.

Klogul
Invité

au final cette valeur n est pas coherente avec ce que l entreprise produit on oubliera pas aussi que l entreprise devient tellement grande qu elle va devoir revoir son mode de fonctionnement elle n aura pas le choix (ou une catastrophe dans la rue) sans ajouter que la concurrence arrive a grand pas bref j ai vendu mon action tesla car le vends va tourner c est sur

SGL
Invité

Bah après une hausse de 600 % … je comprends.
Tesla pourrait baisser en vente dans le futur (et donc aussi sa valorisation en bourse) si la concurrence prend du volume, c’est certain.
Mais ça ne sera pas des VT, c’est sûr aussi !
J’aurais aimé aussi avoir du Tesla il y a un an dans mon portefeuille d’actions… mais bon, j’ai gagné plus modestement sur Renault 😀 … Petit joueur.

Klogul
Invité

j ai fait du gm et du tesla une bonne affaire.

seb
Invité

« au final cette valeur n est pas cohérente avec ce que l entreprise produit »
Bienvenu dans le 21e siècle.
L’article indique qu’ils se rapprochent de Facebook. Ils produisent quoi Facebook pour valoir plus que Tesla qui à le mérite de produire des voitures? Apple produit quoi de si extraordinaire, ou il est leader sur quel marcher, pour mériter de valoir plus que Tesla et Facebook réuni?

Klogul
Invité

Voir l histoire d aol… tesla enprend la meme tournure.

Facebook produit du big data 😉

M33
Invité

Petite explication financière: ce qu’APPLE produit de si extraordinaire c’est des bénéfices !
sur 2019:
TESLA: 800 millions de pertes
FB: 18,5 Mds
APPLE: 57 Mds

conclusion:
APPLE doit valoir 3 fois que FB => normal
mais TESLA c’est un mystère… il faudrait vendre 70 000 000 de voitures pour justifier cette valeur (avec 10 000 de marge par voiture)
pour l’instant TESLA a surtout le mérite de produire des pertes (et des technos)

Invité
C’est assez énervant ces pubs qui s’incrustent sur le quart de l’écran, sans pouvoir les enlever, continuez comme ça on ira sur d’autres sites. Pour revenir à Tesla, CA d’environ 33 mlds $ , valorisation 700 ! Quoiqu’en disent certains, il y a toujours une logique dans les chiffres boursiers, et là la logique est pulvérisée. La voiture n’est pas un nouveau marché, et si les constructeurs traditionnels ont attendu ( peut-être un peu trop ) pour se lancer sur le marché de la voiture de l’électrique, rien ne justifie la valorisation boursière de Tesla, dont les bénéfices sont très… Lire la suite >>
Nicolas
Invité
L’objectif d’un constructeur n’est pas forcément d’être numéro un mondial, mais d’avoir un bilan équilibré. Tesla est leader technique sur le critère le plus important actuellement, l’autonomie, et ont leur nouvelles batteries déjà en pré-production. Les investisseurs l’ont compris. Ils ont un marché chinois porteur, avec une usine prévue pour une capacité double de l’actuelle ( jusqu’à 500 000) avec les Models Y qui arrivent et les M3 qui s’exportent en Europe. Une Gigafactory Allemande qui va produire de Y et ses propres batteries. Une Giga Texas qui va produire des Semi e de Cybertruck très attendus, et ses propres… Lire la suite >>
SGL
Invité

812 349 réservations du Cybertruck actuellement ! 😯

trg
Invité
Les investisseurs croient dans le futur de tesla mais aussi de ce qu’elle représente Pour infos, nio qui est une marque chinoise est valorisée à plus de 70 milliards et ça monte en flèche. Pour infos, psa c’est 12 milliards. Ces produits dépassent la simple auto, ce sont des ordinateurs roulants, avec intelligence artificielle, conduite autonome et mobilité électrique. La valeur ajoutée d’une auto s’est déplacé vers la high tech. Et les boites qui savent faire s’appellent tesla, baidu, xpeng, nio, Byd etc et ces boites conçoivent leurs puces et leurs logiciels (la Chine a encore une dépendance en puces… Lire la suite >>
wpDiscuz