Accueil Daimler Daimler : Pischetsrieder proposé comme Pdt du Conseil de Surveillance

Daimler : Pischetsrieder proposé comme Pdt du Conseil de Surveillance

0
17
PARTAGER

Daimler a annoncé jeudi qu’il proposerait que Bernd Pischetsrieder soit élu président du Conseil de Surveillance du constructeur allemand, après que l’ancien Directeur Général Dieter Zetsche ait retiré sa candidature à ce poste.

Pitschetsrieder : ancien haut dirigeant de BMW et Volkswagen

Pischetsrieder est un ancien PDG du groupe Volkswagen. Il a été pendant de nombreuses années membre du Directoire de BMW puis Président de son Directoire de 1993 à 2000.

Evincé de chez BMW en 1999 suite au fiasco Rover, Bernd Pischetsrieder arrive chez Volkswagen en 2002. Il a été choisi par Ferdinand Piëch pour lui succéder au poste de Directeur Général. Ceci alors même que les deux hommes s’étaient affrontés lors de l’épisode Bentley / Rolls-Royce. Mais en 2006, Pischetsrieder est brutalement évincé. Piëch ira même jusqu’à le qualifier son choix pour sa succession « d’erreur »…

Malgré tout, l’ex-patron n’a pas réellement été viré. Jusqu’en 2012, il a continué à toucher une paye substantielle : 50 millions d’euros de 2007 à 2012, soit une belle moyenne de 10 millions par an. Le tout pour assurer simplement quelques heures de « consultant », deux jours par mois environ.  

En décembre 2013, les rumeurs laissent entendre qu’il pourrait  lui être proposé de sièger au Conseil de surveillance de Daimler.  En avril 2014, il  y est élu, fonction qu’il exerce jusqu’en 2019.

Départ de Manfred Bischoff en mars 2021

Le 31 mars prochain, à l’issue de l’Assemblée Générale des actionnaires, le mandat de Manfred Bischoff prendra fin et le septuagénaire quittera la présidence du conseil de surveillance, emmenant Petraea Heynike et Jürgen Hambrecht dans son sillage.

Dieter Zetsche jette l’éponge

Âgé de 67 ans et après avoir assuré la direction opérationnelle de Daimler durant de longues années, Dieter Zetsche devait prendre la présidence du conseil de surveillance du groupe en 2021. Mais Dieter Zetsche a renoncé à ce projet, jugeant qu’il n’a pas un soutien suffisant de tous les actionnaires« Le fait qu’après 40 ans de travail je ne sois pas considéré par certains comme un atout, mais comme un fardeau, je n’ai pas besoin de cela », a-t-il lâché dans un journal allemand.

3 nominations proposées au Conseil de Surveillance de Daimler

Elizabeth Centoni, Ben van Beurden et Martin Brudermueller seraient proposés à l’élection au conseil de surveillance lors de l’assemblée générale annuelle 2021 de la société. Ces trois nouvelles personnes sont réputées pour leur grande expérience de la gestion internationale.

Elizabeth Centoni est vice-présidente principale de la stratégie de Cisco et des technologies émergentes. Elle a occupé pendant de nombreuses années des postes de direction au sein de la société informatique basée en Californie.

Ben van Beurden est quant à lui Directeur Général de Royal Dutch Shell. Il dirige la multinationale depuis 2014.

Martin Brudermüller est président du conseil d’administration de BASF depuis 2018. Il est également Chief Technology Officer du groupe.

Notre avis, par leblogauto.com

Après avoir quitté le groupe BMW, en 1999, Bernd Pischetsrieder a par la suite pris la tête de Seat, puis devient membre du conseil d’administration du groupe VW, responsable de la gestion de la qualité entre 2000-2002. En 2002, il succéde à Ferdinand Piech en tant que PDG du groupe VW, tandis que ce dernier quittait la direction opérationnelle de Volkswagen pour devenir président du conseil de surveillance du groupe.
Mais Pieschetsrieder trouve rapidement que sa marge de manoeuvre est limitée, le patriarche n’entendant pas lui laisser la bride sur le cou, et quitte brutalement le groupe en 2006 sur fond de conflit de personnalité avec Piech. Il était remplacé alors par Martin Winterkorn.

Après avoir exercé des hautes fonctions de dirigeant chez BMW et Volkswagen, Bernd Pischetsrider devrait prendre désormais les rênes d’une autre haute instance de l’industrie automobile allemande en présidant le Conseil de Surveillance de Daimler.

Sources : Daimler, Reuters, Die Welt

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Daimler : Pischetsrieder proposé comme Pdt du Conseil de Surveillance"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Quelqu’un aux mains propres ?

zafira500
Invité

Apparemment oui.

versdemain
Invité

Oui il se lave les mains tous les jours avec un mélange de 50% de petrol et 50% de gasoil, aucun microbe n’y résiste.

C’est un homme de l’ancien temps, il connait bien les veilles recettes.
Bien alors pour l’electrification de la gamme c’est loin d’être gagné !
Allez va-y papy …

greg
Invité

Avec le grand plan qui a ete etabli avec developpement de nouvelles plateformes et abandon progressif du developpement des moteurs thermiques, c’ est loin d’ etre gagne?
Ce n’ est pas le role du conseil de surveillance de dicter la politique de l’ entreprise….

versdemain
Invité

oups je reconnais que je ne sais pas exactement le role du conseil de surveillance. Si vous pouviez nous éclairer ?

J’imagine que placer une personne de plus de 72 ans signifie qu’elle sera là seulement quelques trimestres avant d’être de nouveau remplacé.

GREG
Invité

Pas de soucis 🙂
Le role du conseil de surveillance est de faire l’ interface entre le conseil d’ administration et la direction. Et de s’ assurer que la direction remplit ses obligations en accord avec les interets du conseil d’ administration.
D’ ou le mot « surveillance » car il « surveille » en quelque sorte la direction au nom des interets du conseil d’ administration.

Mwouais
Invité

Erreur très cher !

Je rencontré actuellement pas mal de « vieux » de près de 70 ans qui, pour se donner une seconde jeunesse ou séduits par Greta ? virent à l’électrique plus que des jeunes.

Bernd s’en moque dans sa fonction de la technique, ce qui l’intéresse c’est la rentabilité.
Il vendrait autant des voitures au charbon qu’à propulsion plasma

AQW
Invité

Bernd Pischetsrieder a 72 ans tout de même, certes 6 de moins que Manfred Bischoff…
Mais bon, même en Allemagne la retraite est à 67 ans…
Lol, Papi fait de la résistance.

versdemain
Invité

Sachant que le premier marché de Daimler est devenu la chine, que le premier actionnaire est chinois … A quand un DG chinois pour daimler qui mettrait alors en avant l’électrification de la marque ?

greg
Invité

 » A quand un DG chinois pour daimler qui mettrait alors en avant l’électrification de la marque ? »
Bah le DG actuel par exemple, qui a annonce un grand plan en la matiere en septembre, dont toute la presse specialisee s’ est faite l’ echos, avec une redistribution des gammes centrees sur le luxe et l’ electrification?
Encore une fois le DG s’ appelle Ola Källenius….

greg
Invité

Heu…
D’ abord il ne va devenir PDG, mais president du conseil de surveillance…Le PDG c’ est Ola Källenius. C’ est deux fonctions completement differentes.
Ensuite « En rejoignant Daimler, Bernd Pischetsrider complète son tour de l’industrie automobile allemande : BMW, VW puis Mercedes. »
Vous savez quand meme qu’ il est membre du conseil de surveillance de Daimler depuis 2014 non?

versdemain
Invité

Avec Daimler les annonces sont parfois confuse. J’en était resté a:

https://www.zonebourse.com/cours/action/TESLA-INC-6344549/actualite/Tesla-aurait-debauche-le-patron-de-l-usine-Mercedes-Benz-de-Berlin-31759487/
Bon c’était juste le patron de l’usine moteur alors?

https://www.translatetheweb.com/?from=en&to=fr&ref=SERP&refd=www.bing.com&dl=fr&rr=UC&a=https%3a%2f%2fwww.thedetroitbureau.com%2f2020%2f11%2fdaimler-expects-downsizing-as-it-shifts-to-battery-power%2f#
Et la on voit le vrai pdg Källenius qui annonce un virage très fort vers électrification.
6.2 heure de travail pour un moteur thermique contre seulement 3.7 h pour un moteur élec, mais des postes dans le logiciel à pourvoir.

GREG
Invité

Pour la premiere depeche oui, ils ont debauche le DG de l’ usine de Berlin pour diriger la gigafactory.

versdemain
Invité

@Greg Merci pour les réponses à mes interrogations…

nota: concernant le 2ème liens ici, il est indiqué non fiable par le traducteur auto de microsoft, mais fonctionne très bien. J’imagine que cela est du au fait qu’il soit estampillé https alors que certains éléments du site doit être encore http. J’ai le même problème sur un site que j’anime en dehors du secteur auto.

wizz
Membre

Bonjour

Si le poste de « consultant » est toujours vacant, je veux bien poster ma candidature, et ce même pour une période d’essai de 6 mois….

gigi4lm
Invité

« En rejoignant Daimler, Bernd Pischetsrider complète son tour de l’industrie automobile allemande : BMW, VW puis Mercedes »
Non, il n’est pas passé chez Opel !
Mais si, suis je bête, on parlait d’industrie automobile allemande 😊

greg
Invité

Il n’ est pas passe non plus chez Borgward 😀

wpDiscuz