Accueil Supercars Brabham BT62R : R comme Route, ou Riche

Brabham BT62R : R comme Route, ou Riche

0
9
PARTAGER
Brabham BT62R

Imaginez une voiture de piste, forte de 700 chevaux, être homologuée pour la route ouverte. Ne rêvez plus, Brabham Automotive l’a fait : la BT62R.

Jack Brabham est un nom qui résonne encore dans l’imaginaire (ou les souvenirs) des fans de sport automobile. Triple champion du monde de Formule 1 (dont une fois sous sa propre écurie Brabham Racing) l’Australien a également couru aux 24 H du Mans ou aux 500 Miles d’Indianapolis. L’un de ses fils, David Brabham, lui aussi pilote, a décidé en 2018 de lancer la marque Brabham Automotive.

Brabham a tout d’abord présenté la BT62, machine de course à faire rêver les plus grands pour un retour dans la Sarthe. Annoncée début 2019, la version de route de cette limeuse de bitume était prévue pour juin. La voici enfin avec un peu de retard (mais toute belle doit savoir se faire désirer), la BT62R.

La BT62R n’est pas une BT62 Ultimate Track aseptisée, enfin un peu. Elle n’est disponible que sur certains marchés sélectionnés à la fois pour leur législation mais aussi leur fort potentiel de clients. Conduite à droite ou à gauche, deux versions : Signature ou Celebration. La version Signature laisse le choix au client tandis que la version Celebration reprend l’un des designs des F1 Brabham victorieuses (35 victoires).

Déjà, la hauteur de caisse est réglable. Cela permet de l’abaisser lorsque l’on fait une sortie circuit, et de la rehausser pour passer les affres de la ville moderne. On peut choisir via un bouton une hauteur de 70 mm, 90 mm, 110 mm ou 130 mm. L’échappement est mis « aux normes » niveau bruit et l’intérieur est mieux insonorisé que les deux versions piste. Brabham ajoute une climatisation et même un pare-brise chauffant.

Ménager la chèvre et le chou

Côté aérodynamique, le splitter et le diffuseur sont redessinés pour un usage sur route tout en conservant une efficacité pour la piste. Les fauteuils sont un peu plus confortables également. Evidemment, cela ajoute du poids et les performances de la BT62R sur circuit ne seront pas celles de la BT62 Competition ou Ultimate Track. Pour les gommards, Brabham a choisi des Goodyear Eagle F1 SuperSport. Des pneus sport (semi-slicks) ultra tendres que l’on aura très vite fait d’user jusqu’à la corde…

Car la BT62R dispose du V8 atmosphérique de 700 chevaux et 667 Nm. C’est le même moteur 5,4 litre glougloutant des versions de piste. Mais, la cartographie est revue pour un usage sur la route. Brabham promet que l’échappement plus silencieux (relatif) ne castre pas le moteur. Le bloc est accouplé à une boîte séquentielle 6 rapports dont les ratios ont été, là aussi, revus pour un usage sur la route. Pour comparaison, nous avons mis dans la galerie, un face à face entre la BT62 Ultimate Track et la BT62R.

La version Celebration joue la carte du « luxe++ ». logo et badges en or 18 carats, un intérieur carbone unique pour chaque véhicules (35 au maximum), un pack Track qui inclut l’aileron arrière, le splitter et le diffuseur de piste à monter quand on veut aller faire des tours de piste.

Car la BT62R conserve le châssis homologué FIA et tout l’attirail pour aller se prendre pour Jack Brabham. L’affichage des instruments peut même être basculé à la demande en version track. Une sorte de Dr Jekyll et Mister Hyde.

Bientôt un nouveau modèle Brabham de route

Dan Marks, PDG de Brabham Automotive: « Le lancement du BT62R est une grande réussite pour l’équipe de Brabham Automotive. Toute la conception et l’ingénierie nécessaires pour transformer la BT62 de piste en BT62R de route ont été réalisées en interne par notre équipe d’ingénieurs. C’est un grand témoignage de leurs efforts et de leur expertise.

C’est un jalon important pour Brabham Automotive. Nous continuons vers le lancement de notre prochaine voiture, qui sera une voiture de route entièrement homologuée. Nous ferons d’autres annonces sur ce prochain chapitre passionnant dans les mois à venir. Pour l’instant, les clients peuvent avoir un avant-goût de ce que c’est que de conduire une Brabham sur la route avec le BT62R ».

La toute première BT62R sera livrée à son heureux propriétaire dans les prochaines semaines. Brabham indique que de « nombreuses commandes ont déjà été reçues » et que « de nombreux véhicules sont en production, pour des clients dans les deux hémisphères, nord et sud ».

En revanche, il faut un porte-monnaie très très profond et garni. En effet, la version Competition ne vaut « que » £750 000 (soit 844 000 € environ), la version Ultimate Track £1 million (soit 1,126 million €). Mais, cette version BT62R Road Legal est affichée à £1,25 million soit 1,407 millions d’euros ! 2 000 € du cheval de route…

Notre avis, par leblogauto.com

On lance une cagnotte en ligne pour pouvoir s’en payer une. Vous en êtes ?

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Brabham BT62R : R comme Route, ou Riche"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

À peine un million c’est limite donné lol

gigi4lm
Invité

Ils auraient pu s’abstenir du logo et badges en or 18 carats.
Sinon je ne vois qu’un seul défaut : le prix.

panama
Invité

Par-faite pour les rues de Monaco !

RICO
Invité

Comme quoi , même si elle est financièrement inaccessible , certains petits constructeurs nous font encore rêver avec de vraies voitures qui ne sont pas des ordinateurs ambulants de 2 tonnes ou pire …électrique..

seb
Invité

Tu peux avoir tout ça sans le coté « financièrement inaccessible » chez Secma.

Mwouais
Invité

« On lance une cagnotte en ligne pour pouvoir s’en payer une. Vous en êtes ?  »

Chiche !

Trouvez 1,4 millions de lecteurs et je m’engage à verser 1€ pour le jeu et pour remercier des articles.

Je suis bon prince : je vais jusqu’à 5€ : plus que 300.000 lecteurs à convaincre. (Écrit comme ça c’est même faisable)

Si je peux me permettre, j’aime pas trop la couleur rouge de la photo, choisissez la verte et or ou blanche et bleu-foncé Parmalat/Olivetti pour le côté historique. Au pire en Martini Racing.

wpDiscuz