Accueil F1 F1 2020 Espagne Debrief: Pneus explosifs? c’était pas si mal

F1 2020 Espagne Debrief: Pneus explosifs? c’était pas si mal

0
1
PARTAGER

Une insolation? Un excès de grillades au barbecue du midi? Trop de boissons? Pas assez de café? Rien que de penser au spectacle du weekend précédent un irrépressible bâillement vient secouer mon corps. En effet, pour ce débrief du grand prix d’Espagne, on s’est rendu compte à quel point les cloques, les pneus éclatant sur le bitume représentent un des gros facteurs de spectacle. Mais aussi, à quel point Mercedes est loin devant tous les autres. Bien sûr, nous n’oublierons pas  la performance XXL de Verstappen. Vous vous êtes endormis, pendant la course, pas de soucis nos rédacteurs dopés à la caféine ont retranscrit les événements pour vous.

La course: Certains comptent les moutons, d’autres les voitures.

Ce fut leeeeeeeeeeeent! Que la course a semblé longue et les pilotes lents. Lorsque l’on voit Hamilton, le plus rapide, rouler presque 10 secondes plus lentement que le temps de la pole, on a mal à sa performance. Faut gérer, faut gérer, mais appuyez sur la pédale de droite! Ecrasez-la bon dieu!De plus on ajoute un manque de spectacle criant en piste. Les pilotes ne purent se suivre, se doubler fut une horreur. Même les pilotes à gommes plus fraîches restèrent coincer derrière les autres. On comprend mieux pourquoi aucun pilote n’a tenté de stratégie véritablement agressive ce weekend. Chaque équipe a opté pour l’économie, l’économie, l’économie.

Finalement les pneus qui cloquent, qui explosent pendant la course apportent du spectacle. Doit-on se réjouir de compter sur cela pour apprécier la course et n’avoir qu’un infime espoir de suspense pour la victoire? Evidemment que non, mais nous devons nous en contenter… en priant du mieux pour 2022.A moins de voir Chase Carey proposer d’intégrer des charges explosives dans les gommes avec activation aléatoire. Au moins il y aura toujours un suspense, explosera? explosera pas?

Boom GIF - Find & Share on GIPHY

Non quand même pas comme ça.

Certains comptent les moutons, d’autres les F1 faisant gentiment le tour du circuit de Barcelone.

Counting Sheep GIF - Find & Share on GIPHY

D’autres, entre apercevant un début de nuage dans le ciel s’empressèrent de prier Jupiter (le dieu romain, non notre président), de faire tomber ses éclairs sur la piste. Bon ça a grillé la voiture de Leclerc, pas vraiment ce à quoi nous espérions.

Bottas ou comment ruiner ses chances et nos espoirs en quelques leçons?

Une seule course réellement réussie, la manche d’ouverture. Le reste est un long chemin de croix. Encore un départ raté, impossible de savourer cette course lorsque le seul pilote dans la seconde machine capable de jouer la gagne ruine ses chances avant le premier virage. Mercedes est tellement fort et lui multiplie les difficultés à terminer second. Déjà qu’il a un manque de réussite, avec autant de ratés, comment veuxtu affirmer mon cher Valteri que tu es candidat au titre? Ça a glissé chef!

Hamilton, évident au point d’en être fatigué.

Que dire de plus? Il est le plus fort et sa machine est tellement dominatrice qu’il peut gérer tranquillement sa course. Le quatrième a un tour des leaders, pas besoin d’en dire plus. Il a même regardé une série pendant la course, allongé peinard dans son canapé, euh baquet. Le suspense principal reste de connaitre la plateforme qu’il utilise. Il va falloir des gros rebondissements pour donner ne serait ce que l’illusion de voir le septième titre de Lewis contesté par ses concurrents. Brisé le record de Schumacher est anecdotique, mais montre sa longévité aux avant-postes de la F1. D’autres tomberont sous peu dont les fameuses 91 victoires… Tranquille.

Driving Jon Hamm GIF - Find & Share on GIPHY

Verstappen: Evidemment, mais…

Les weekends se suivent et se ressemblent, il fut le seul par ses aboiements répétés à la radio à me sortir de mon état de somnolence permanent. Oui, il a voulu sortir une stratégie agressive pour tenter de changer la course. A mon humble avis, Red Bull a eu raison, ressortir dans le trafic lui aurait coûté la seconde place.

Déjà que sa machine, bien qu’elle lui convienne parfaitement, est très loin du niveau des Mercedes si il y a application de stratégie « à la Ferrari » dite douteuse, on ne s’en sort pas.

Mon cher Max, j’ai bien peur que le panache et l’agressivité ne soient pas les meilleurs choix pour s’imposer, surtout sur une piste ou l’on ne peut dépasser je sais que tu te sens fort mais bon.

Charlie Day Lol GIF by It's Always Sunny in Philadelphia - Find & Share on GIPHY

Albon a servi de laboratoire, prouvant que les durs n’avaient aucun grip, aucune performance. Son seul fait d’arme malgré lui. Dommage il fut un des rares à effectuer quelques dépassements.

Racing Point s’affirme

Pour le retour de Checo, les commissaires ont décidé de lui offrir une pénalité. Peu compréhensible à comprendre en tant que spectateur, même Hamilton ne s’est plaint de cela. Mais pourquoi sont-ils si méchant ?

Pour ceux qui y voient la main d’un monsieur S patron d’écurie pour privilégier son favori, c’est un peu beaucoup.

Weekend d’ensemble solide dans l’ensemble. Mine de rien, Stroll signe une seconde P4 cette saison et se place juste derrière Leclerc, quel départ! La Mercedes Racing Point Rose est définitivement au-dessus de la mêlée et l’équipe ainsi que les pilotes gèrent mieux les courses. La courbe va dans le bon sens!

Leclerc foudroyé, Vettel au bout du rouleau… de gomme

On les voyait tout deux prendre le pari d’une stratégie à un arrêt afin de passer les quelques pilotes les devançant. Cela semblait bien parti pour Leclerc mais Jupiter créa un court circuit dans sa voiture. C’est combien de points en moins sur le permis l’absence de ceinture de sécurité?

Pour Vettel ce ne fut pas de tout repos, entre une équipe dont les communications radio puent l’incompétence et le manque de confiance en soi. « Bonjour, je suis stratège en stage Seb, je vais t’aider dans ta stratégie. Alors le bouton de la radio, ou est-il… » Soulignons les 37 tours sur la gomme tendre, chapeau monsieur. Cela méritait bien le titre de pilote du jour.  Vettel est blasé, mais le pilote est toujours là! Les stratèges eux sont en quarentaine.

Sainz, el patron

Sur ces terres, le garçon a eu droit à une course calme, bonne gestion du rythme il était même proche des Racing Point qui semblaient pourtant seules dans leur monde sur cette course. Sainz el patron! Quand « el gato negro » le laisse tranquille, il assure de gros points!

Pour Norris, la course fut plus délicate, il est dingue de voir à quel point le traffic a ruiné plus d’une course. Norris fait partie de ceux-là, mais c’est une nouvelle arrivée dans les points. Il était un des maillons de la chenille.

Driving Lauren Conrad GIF by The Hills - Find & Share on GIPHY

Gasly encore et toujours.

Une nouvelle Q3, validée par une arrivée dans les points. C’est ce que l’on demande au garçon. Lorsque l’on voit ses communications pleines de liesses, aux antipodes de celles de la saison dernière, on sait que le garçon a retrouvé son niveau. La comparaison avec celles d’Albon, dépité en fin de course sont criantes. La Red Bull use ses pilotes.

La stratégie décalée qui ne fonctionne pas.

Renault a connu un weekend sans. Le niveau de performance est un poil en dessous du trio Racing Point, Ferrari, Mclaren et lorsque la course est compliquée, sur une piste ne convenant que peu aux caractéristiques de leur monoplace. Cela finit par un zéro pointé. Le salon de tatouage n’est pas pour de suite! Ocon a eu quelques dépassements mais ce ne fut pas assez pour finir dans le top 10.

Les petites victoires.

Palmarès de Raikkonen sur cette course. J’ai fait une Q2 et insulté Grosjean.

Palmarès de Magnussen: j’ai bloqué tout un train de pilotes pendant plusieurs tours.

Palmarès de Grosjean: j’ai fait un drift

Palmarès de Kvyat; j’ai fait un bel extérieur à Daniel.

Palmarès de Williams: Coucou Maman je passe à la télé, mais pas longtemps.

Conclusion

Ce fut la pire course de la saison et de loin. C’est dommage, le côté éprouvant pour les pilotes, mais aussi pour les mécaniques et les gommes à cause de cette chaleur nous donnait de l’espoir pour cette course. Malheureusement, la piste et la fonction économie mis en place par les équipes ont ruiné tout potentiel spectacle.

De plus, cette course a souligné à quel point Mercedes est loin devant les autres, mais aussi à quel point Hamilton est loin devant Bottas. Le laissant en lutte pour le titre face à lui même. Le bougre s’aimant bien, il se laissera gagner!

Max aura beau faire tout ce qu’il veut, il n’a pas la  monoplace pour gagner et se placer entre les Mercedes est en soi une grosse performance. Lui même le sait et c’est pour cela qu’il se désintéresse de leur course.

Vettel a réalisé une belle performance, son second run fut impressionnant et ce malgré des directives contradictoires en provenance du muret des stands. Maintenant, il doit diriger ses stratégies.

Racing Point prend la mesure de son niveau de performance, la courbe de performance continue d’être positive. Les weekends sont toujours mieux gérés, aussi bien niveau équipe que pilote. Renault était clairement en dessous, la piste Barcelonaise ne semblant pas convenir à la monoplace. Ayons le même espoir que Ricciardo et que ce ne soit qu’un weekend sans.

Petit break de 15 jours, prenez le temps de vous reposer. Développer les voitures pour que Mercedes ne soient pas seuls devant. Mais Spa et Monza sont des circuits moteurs, les espoirs sont en berne pour du suspense. Bottas réveille toi!!

Source: Formula1.

 

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "F1 2020 Espagne Debrief: Pneus explosifs? c’était pas si mal"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
ferrari
Invité

endorment mais moins que la hongrie

wpDiscuz