Accueil Cabriolet Lamborghini Sián Roadster : sian le toit

Lamborghini Sián Roadster : sian le toit

0
4
PARTAGER
Lamborghini Sian Roadster 2020

Lamborghini présente la version décapsulée de sa supercar Sián avec l’édition limitée Lamborghini Sián Roadster, et toujours le V12 hybride.

Dépêchez-vous, il n’y en aura pas pour tout le monde ! 19 unités, pas une de plus. Ah, on nous précise que les 19 sont déjà toutes vendues. C’est la vie.

La Lamborghini Sián Roadster, c’est évidemment la Sián, mais sans le toit. Esthétiquement, pas trop de changements, la ligne des Lamborghini actuelles se prête plutôt bien à la suppression du toit. Sur cette Sián, on pourrait même dire que cela allège un trait qui peut être pataud sous certains angles (3/4 arrière). L’avant reste très marqué avec la signature lumineuse en Y, et la « découpe » noire (en carbone) en triangle dans laquelle cela s’insère visuellement.

A noter que la Sián Roadster est dévoilée dans une couleur dite « Bleu Uranus ». A ce niveau de prix, le client peut choisir la couleur de son choix définie avec le département « Ad Personam » qui vous concocte votre Lambo sur-mesure. L’intérieur du modèle présenté est en « Bleu Glauco » avec de l’aluminium « Or Electrum ». Lamborghini précise que certaines pièces étant imprimés en 3D, il est possible d’y mettre par exemple vos initiales à la demande… Les jantes sont en « Or Electrum » pour signifier l’électrification (sic.).

Hybridation pour la performance

L’électrification, c’est bien sûr celle du moteur. Ici, on reprend la motorisation de la Sián FKP 37 (le coupé), à savoir un V12 atmosphérique de dernière génération aidé par une partie hybride légère 48 volt. Le moteur électrique délivre 34 chevaux et est incorporé dans la boîte à vitesses. Outre une baisse de la consommation, cela permet aussi à la Sián Roadster de manœuvrer à basse vitesse en 100% électrique. Les créneaux devant le Casino de Monaco n’en seront que plus agréables.

Pour rappel, la Sián n’utilise pas de batterie litihum-ion pour sa partie hybride mais des « super condensateurs ». Ces condos ont l’intérêt d’être plus denses (trois fois environ) et donc de limiter le surpoids de la partie électrique. Moteur + super condensateurs + câbles et électronique, il y en a pour 34 kg de masse en plus « seulement ». Ils peuvent aussi être chargés et déchargés sous la même puissance et cela rend la recharge au freinage très performante et rapide. La partie électrique de déconnecte au-delà de 130 km/h.

Au final, la Sián Roadster développe 785 chevaux thermiques sortis par le V12 auxquels se rajoutent les 34 chevaux de la partie électrique. 819 chevaux pour un 0 à 100 km/h en 2,9 secondes et une vmax de 350 km/h (limitée précise-t-on). Selon Lamborghini, la voiture sans le système hybride serait 10% moins rapide.

La transmission est toujours aux quatre roues et elles sont aussi toutes les quatre directrices. Les suspensions sont des « pushrod » magnéto-rhéologiques ce qui permet un contrôle fin de l’amortissement.

La consommation ? Qu’importe !

Soyons un peu vulgaires et parlons prix et consommations. Eh bien….on n’en sait rien. Le moteur est conforme à Euro6 – LEV 3 (si si) mais « les données de consommation de carburant et d’émissions sont au stade de l’approbation de type ». C’est toujours le message indiqué, même pour la Sián FKP 37.

Pour le prix, sachant que la Sián FKP 37 était déjà « horriblement chère » et limitée à 63 exemplaires, imaginez avec seulement 19 exemplaires, tous entièrement personnalisés. Mi-mars, Mansory a mis en vente une des 63 Sián coupé pour 3,8 millions d’euros. Pour l’anecdote, la voiture n’était pas encore livrée. Tout ce que l’on sait c’est qu’il faut plus de 2 millions d’euros hors taxe pour se payer une version coupé. Vous rajouterez bien un petit malus de 20 000 € sur la facture, non ?

Notre avis, par leblogauto.com

Hélas pour nous, commun des mortels, la marque a décidé que nous n’étions plus intéressants pour lui. En effet, Lamborghini ne fera plus de salon grand public et donc à part si le représentant de la marque dans le pays du salon veut tenir stand, on ne pourra plus baver devant ces joyaux automobiles.

C’est dommage non ? Ici, on a sans doute un futur poster de chambre d’ado, une sorte de Diablo SV violette des années 2020. L’hybridation est, selon nous, moins hypocrite que chez les généralistes puisque Lamborghini n’évoque pas le léger gain de consommation que cela permet selon le cycle WLTP, mais le gain sensible en performances. Un bien joli joujou.

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Lamborghini Sián Roadster : sian le toit"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité

Argl celle-là elle provoque une réaction immédiate quand on la voit.
Ca c’est de la caisse ! Tout y est : le nom, le moteur, la techno, la rareté. De 3 quart arrière c’est l’extase.
Est-ce qu’on pourrait m’en prêter une pour aller à Lugano cet été ?

Will
Invité

Je ne comprends vraiment pas en quoi la rareté ajoute quoi que ce soit.

Roma
Invité

Magnifique comme d’habitude avec Lamborghini

AXSPORT
Invité

Impressionnante !!!!!
👍

wpDiscuz