Accueil Général Formule E : Michelin out, Hankook in !

Formule E : Michelin out, Hankook in !

0
11
PARTAGER
Formula e Michelin out Hankook in

La Formule E dessine son avenir proche. Et ce dernier se passera de Michelin, pourtant fournisseur de la première heure. Hankook le remplace.

Michelin fut le seul manufacturier à croire en la Formule E à son démarrage en 2013. Ce fut même la première entreprise à soutenir ce championnat auquel personne ne croyait. Surtout, Formule E et Michelin étaient sur la même longueur d’onde concernant les pneus : 18 pouces, une seule gomme, pneus « tout temps » à sculpture. Oui, mais voilà, le temps a passé et visiblement Michelin n’est plus le mieux placé pour la Formule E (ou ne veut plus…).

« Le conseil du sport mondial FIA a récemment voté. Spark Racing Technology continuera de produire les châssis communs, incluant le train avant, Williams Advanced Engineering sera responsable du système de batterie, tandis que la GEN3 sera chaussée des pneus toute saison de Hankook Tire & Technology ».

Les raisons de ce changement ne sont pas évoquées. Elles ne sont sans doute pas sportives. Michelin a sans doute voulu resserrer sa présence en sport auto face à la crise économique actuelle. Le bibendum était présent partout sur les ePrix de Formule E et tout cela a un coût.

McLaren Technology perd aussi la FE au profit de Williams AE. Williams fut le premier fournisseur de la FE avec la Spark Gen1 du lancement.

A partir de la saison 9 (2022-2023)

Mais, ce ne sera pas pour tout de suite le départ de Michelin. En effet, la monoplace GEN3 a été repoussée à la saison 9 (id est 2022-2023 !). S7 et S8 se feront avec la Gen2 visiblement toujours chaussée en Michelin. Avec les avancées technologiques, la GEN3 disposera de 300 kW de puissance en course, et 350 kW en qualification. C’est à comparer avec les 220 kW en course, et 250 kW en qualification de la GEN2. 400 ch et 470 ch, cela commence à causer un peu.

La Formule E cherche surtout à éviter une hémorragie de constructeurs. Les budgets de la FE sont relativement faibles comparés à d’autres disciplines du sport automobile, mais ils ont tendance à grimper avec l’arrivée massive de constructeur de tout poil. Donc, la FIA et la FE ont décidé de mesures pour limiter les coûts.

A partir de la saison prochaine (S7 – 2020-2021), l’allocation de pneumatique sera réduite de 25% sur un ePrix (et jusqu’à 50% sur un double ePrix). Les nouvelles voitures pourront être homologuées au cours de la saison S7 et pourront être conservées pour S8. Pour rappel, si la base de la monoplace est commune à tout le monde, les constructeurs peuvent proposer leur propre moteur+boîte et récupérateur d’énergie.

Rassurer les constructeurs pour qu’ils ne partent pas ?

Le nombre de personnes dans les écuries va aussi être réduit et limité. De 20 personnes dans l’équipe opérationnelle, on passera à 17 personnes. Un seul « garage à distance » sera autorisé avec 6 personnes. Le garage à distance est un moyen trouvé par certaines équipes pour avoir plus de monde qui travaille sur les données de la voiture tout en n’ayant que 20 personnes physiquement dans le garage sur place. Les disques de frein, ainsi que les plaquettes seront aussi limités.

Pour la Formule E, cela permet de parler de réduction de l’empreinte carbone, etc. Mais, cela permet surtout de rassurer les constructeurs qui voient là un gage de budgets maîtrisés. En prime, la Formule E met sur pied un groupe chargé de rendre la logistique du championnat plus efficiente et moins coûteuse.

Cela doit permettre à la Formule E de mieux aider les écuries en leur redistribuant plus d’argent. Réduction des coûts, maîtrise des budgets…tout ce que n’a pas voulu faire la F1 sous l’ère Ecclestone. Est-ce le bon choix ? Réponse sous peu !

La Formule E reprend son championnat le 5 août 2020 avec six courses à Berlin en 9 jours. Trois doubles ePrix à Tempelhoff, avec la promesse de trois circuits différents pour déterminer le champion du monde FIA 2019-2020 qui succédera au double tenant du titre, Jean-Eric Vergne.

A propos de Hankook

Hankook est un manufacturier pneumatique Corréen fondé en 1941. Après une période « coréanocentré », Hankook se développe à l’international, notamment aux USA. Il acquiert une bonne réputation et grimpe dans la hiérarchie mondiale des fabricants de pneus. Le groupe se diversifie également dans différents consommables de l’automobile.

Au début des années 2000, Hankook signe avec Michelin une alliance stratégique. Cette alliance tiendra un peu moins de 10 ans. L’alliance ne fut pas si stratégique que cela avec deux groupes restants fondamentalement distincts, même dans les canaux de distribution.

Depuis, Hankook continue sa marche en avant et investit en sport automobile. Actuellement, Hankook fournit le DTM, le Supercar challenge, la F4 britannique, la Formule Renault Eurocup, mais aussi l’endurance avec les 24H Series. Et donc désormais à partir de la saison 9, la Formule E.

Illustration : Formule E, Hankook, Michelin modifié par leblogauto.com

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Formule E : Michelin out, Hankook in !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
nouh
Invité

La Corée du Sud, le pays qui monte, qui monte qui monte….
Respect du peuple, cohésion, éducation, gouvernance réactive et dans tous les domaines, technique, santé, pollution, agriculture…..
Un exemple pour notre vieux pays!!!! et notre vieille Europe!!!!

AXSPORT
Invité

Pas faux
😉

georges
Invité

Tout n’est pas si beau en Corée du sud.
Grosse pression social et scolaire, société très hiérarchisée et pas si égalitaire, beaucoup d’alcoolisme, grosse pression sur les femmes (dont harcèlement), pas mal de suicides.
Société en retard par rapport à d’autres comme française sur l’homosexualité, l’enfant hors mariage, la place de la femme mariée, ….. .

lym
Invité

Y’a quand même un défaut: La CdN en face… et la réunification ne semble pas réaliste comme ce fut possible en Allemagne. Heureusement d’ailleurs, car je n’ose imaginer le dumping social que cela engendrerait… comme l’ex RDA ou l’industrie teutonne s’est empressée de délocaliser local et bien nous baiser au passage (et motiver à l’ouverture à l’est afin qu’on puisse en faire de même avec Roumanie etc… participant à cette réussite européenne qui saute actuellement aux yeux), en 10x pire.

wizz
Membre

du dumping de la Corée du Sud en exploitant ses compatriotes du Nord après réunification?

ça ne serait pas pire que les produits made in Bengladesh, Vietnam, Cambodge….

gustave
Invité

Hankook est déjà en DTM, et franchement les pilotes sont unanimes sur la qualité des gommes !
je dirais même qu’ils feraient du bien meilleur boulot que Pirelli en F1 et gt !

wizz
Membre

ils feront ce que dictera le cahier des charges de la F1
si ça dit que les pneus doivent se dégrader, alors ça se dégradera…

gustave
Invité

ce qui est bien en Formula E, c’est qu’il y a un pneu unique. Et quand on voit ce qu’à fait Frinjs l’an dernier lors de l’Eprix de Paris, certains du milieu de grille de la F1 n’auraient pas étés capables de faire pareil…
c’est aussi la que l’on voit le talent des pilotes

gustave
Invité

oui, mais ca se dégrade tellement que cela devient ridicule ! A presque regretté la bataille Bridgestone/goodyear lors de la saison 97 qui reste une des meilleurs saisons de F1 🙂

SAM
Invité

A choisir entre des pneus Hankook ou Michelin … la mienne est chaussée en Michelin été comme hiver … et ça lui va très bien.

wpDiscuz