Accueil VW Volkswagen : l’Open Source pour affiner l’OS du véhicule

Volkswagen : l’Open Source pour affiner l’OS du véhicule

0
45
PARTAGER

Volkswagen souhaite utiliser une approche Open Source pour affiner les éléments du système d’exploitation du véhicule basé sur un logiciel développé par le constructeur. C’est ce qu’indique Christian Senger, membre du conseil d’administration responsable des services et logiciels numériques.

Pour rappel, un logiciel Open Source est un programme dont le code est distribué sous une licence permettant à quiconque de le lire, le modifier ou le redistribuer. Le terme signifie en particulier que le code source du logiciel est public et accessible.

Utiliser les compétences d’acteurs externes au secteur automobile

« Il y a une course pour créer des systèmes d’exploitation automobiles. Nous constatons que de nombreux acteurs non automobiles développent des compétences dans ce domaine », a déclaré Christian Senger.

En mars dernier, Thomas Ulbrich, membre du conseil d’administration de Volkswagen, a déclaré que Tesla, constructeur américain de voitures électriques, avait une avance de 10 ans sur ses rivaux dans la construction de voitures électriques et de logiciels.

D’ici 2025, VW souhaite augmenter sa part de développement de logiciels sur ses voitures à 60%, contre 10% actuellement, et concevoir également l’électronique et l’architecture du véhicule.

Une approche open source pour créer des normes … et des partenariats

« A l’avenir, il y aura probablement moins de systèmes d’exploitation automobiles que les constructeurs automobiles », estime Senger.

Volkswagen définira le système d’exploitation de base, mais pourrait rechercher une approche open source pour en améliorer certains éléments.

« Le système d’exploitation n’est pas quelque chose que nous contrôlerons par nous-mêmes. Nous définirons son noyau, puis inclurons rapidement des composants open source, pour créer des normes. Cela créera des opportunités de partenariats », a déclaré Senger.
L’adoption d’une approche open source du développement avec des partenaires externes est une nouvelle approche, a déclaré Senger. « C’est presque inimaginable pour les constructeurs automobiles traditionnels. Mais il s’agit d’une opportunité pour percer’ a-t-il ajouté.

Lancement de Car.Software par Volkswagen en janvier dernier

En janvier dernier, Volkswagen a lancé Car.Software, une unité indépendante chargée de développer du code logiciel, avec environ 3000 experts numériques et un budget de plus de 7 milliards d’euros.  Le constructeur souhaite employer plus de 10 000 experts en logiciels d’ici 2025.

Nombreuses demandes pour être intégré au projet de Volkswagen

Senger a déclaré avoir reçu de nombreuses demandes de renseignements de la part d’autres constructeurs automobiles pour savoir s’ils pouvaient participer au projet. Volkswagen est actuellement en train d’étudier les opportunités. Son objectif est de créer un nouveau système plutôt que d’intégrer les logiciels hérités de ses concurrents. « Cela éliminera de nombreuses personnes qui ne sont pas disposées à le faire », a-t-il ajouté.

Notre avis, par leblogauto.com

Si les compétences en électronique ont pris peu à peu le pas sur les compétences en mécanique, l’informatique pourrait être un des éléments différenciants majeurs entre constructeurs dans les années à venir. Véhicules électriques ou autonomes devraient accélérer la tendance.

Avec l’avènement de la conduite autonome, les constructeurs automobiles ont été contraints de relier les capteurs radar, caméra et ultrasons et de les connecter aux composants de freinage et de direction, ce qui nécessite des milliers de lignes de code logiciel.

Quant aux véhicules électriques, une simple recherche sur internet démontre s’il en était besoin l’enjeu du dossier, tant les propositions de codes open source pour concevoir les voitures de demain semblent nombreuses, constituant un véritable marché à part entière.

Sources : VW, Reuters

Poster un Commentaire

45 Commentaires sur "Volkswagen : l’Open Source pour affiner l’OS du véhicule"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Kaizer Sauzée
Invité

Toyota a mis ses connaissances et ses recherches en hydrogène en open-source pour que tout le monde puisse en profiter et développer la technologie.
VW est a la ramasse et veut utiliser l’open-source pour sauver ses systèmes électroniques défaillants.
Chercher l’erreur…

Invité

C’est clair, ce titre m’a surpris : VW est peu enclin à faire ça, donc s’il le fait, c’est que vraiment ils ont un problème avec la programmation de leur OS. Il me semble avoir entendu que pour le produire, cet OS, ils ont fait le choix de prendre des tâcherons de la programmation indiens, payés à la chaîne » (euh, à la ligne écrite) plutôt que de prendre de vrais ingénieurs capables d’intégrer la programmation à la perfection. Si c’est vrai, on atteint alors là la limite de ce genre de stratégie préférant la quantité à la qualité

Mwouais
Invité

…si ton information est vérifiée, c’est de fait une erreur stratégique incroyable.

Ouvrir en open source serait par contre une magnifique opportunité de rendre enfin ces dalles évolutives (sans payer des ponts) et autoriser un graphisme/fonctionnalités en fonction de ses préférences et du talent de graphistes/ programmateurs.

wizz
Membre
pas forcement open source pour développer les logiciels, ok. les gens de VW apportent leur idées, leur développement. Et les autres aussi… MAIS une fois que la version a été finalisée, validée, alors elle sera installée sur les voitures ET verrouillée Par exemple, la vidéo est désactivée lorsque le véhicule roule. C’est un principe de sécurité, pour ne pas distraire le conducteur. Ce dernier peut toujours regarder une vidéo sur son smartphone, ou sur un lecteur vidéo portable, alors ce sera son problème, et le constructeur automobile/camion se dédouanera de toute responsabilité en cas d’accident Il en sera de même… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
@wizz : tout à fait. On peut par exemple prendre l’exemple d’Android qui est open source…mais ceux qui veulent mettre une version spécifique d’android sur leur téléphone doivent le « hacker ». Ca se fait, plutôt plus simplement qu’avant puisque même Android a prévu des moyens de le faire. Mais c’est pas comme installer un skin. En revanche, on peut très bien imaginer un constructeur qui laisse une possibilité de créer des skins justement pour les compteurs via un site web et de les mettre « over the air » sur la voiture. Mais ce sera limité. Open source ne signifie pas bordel à… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Et open source ne veut pas dire sans bug….au contraire des fois.

Thibaut Emme
Admin

C’est quoi le rapport avec la choucroute ?

Bruce
Invité

Après avoir nié, Toyota, qui avait mal programmé son système autonome sur différents modèles aux USA en déclarant que les conducteurs accidentés confondaient les pédales d’accélérateur et de frein, a été confronté a deux experts de ce système embarqué qui avaient été choisis par les victimes. La programmation a été comparée à un tas de spaghettis, d’oû rien de bon ne pouvait sortir… sauf laisser le système s’emballer sans pouvoir le stopper.
Donc ici que des spaghettis et aucune choucroute.

Thibaut Emme
Admin

Donc je repose la question…c’est quoi le rapport avec la volonté de VW de pousser l’open source ?

Bruce
Invité

D’avoir beaucoup d’intervenants quand on part de zéro et qu’on sait mieux construire des moteurs que du code informatique, qui sauront critiquer, tester, évaluer un programme de gestion en espérant (pour VAG) que le nombre est une meilleure sécurité contre un ou plusieurs bugs qui coûteront peut-être aussi cher que ça a coûté à Toyota, qui pourtant avait les moyens financiers de se payer une bonne équipe de programmeurs. Mais un petit groupe de travail peut-il tout ?

Thibaut Emme
Admin

En fait soit on prend 3 ou 4 constructeurs de très bonne taille qui mettent X millions de leur côté pour faire 4 OS différents.
Soit ils mettent en commun les X millions pour faire 1 OC commun avec des surcouches pour chacun.
Selon vous qu’est-ce qui est le plus efficace ? 4 projets ou un seul avec pratiquement 4 fois plus de budget ?

Le côté open source est pour rassurer ceux qui voudraient se joindre au projet que tout ne sera pas vampirisé par un seul ou qq’uns.
Quant à la taille…c’est pas vraiment un « petit groupe de travail » qui est visé.

Bruce
Invité

Ça va poser la question de l’expertise après un accident : le logiciel libre, embarqué a-t-il été modifié ? Les assureurs seront-ils dans la boucle ?

Thibaut Emme
Admin

On regarde la signature du noyau. Si c’est pas l’officielle on le sait en 30 sec 🙂

Bruce
Invité

retrouvé le retour
Invité

Pour prendre conscience de sa situation délicate l’aveugle, qui ne voit pas de lui même, se doit de trouver un signal sonore pour voir s’il n’est pas face à un lion !! Pour éviter la remarque du hors sujet dans un blog auto : le cycliste aveugle perdu au milieu de la voie rapide doit être attentif au son des moteurs. Ceci fait il lui faut trouver un moyen de se mettre à l’abri derrière la glissière !! Vu certains commentaires du blog !! On est encore loin de la mise en sécurité.

retrouvé le retour
Invité

Au départ de la fable l’aveugle est bien sur dans la savane !!

Fred21
Invité

@Bruce Quand on arrive dans des systèmes très sensibles comme la sécurité automobile, les informaticiens oublient souvent d’être électroniciens. Il est très important de comprendre son processeur, sa carte et même sa conception ou implantation. Le bug est partout, y compris à l’implantation, y compris d’origine dans les composants ou dans les documentations. De mémoire, je me rappelle du cas ou une routine d’interruption était interrompue par l’interruption prioritaire : le fonctionnement à ce niveau n’était pas décrit dans la doc et seuls des tests sur le processeur ont permis de savoir réellement ce qu’il se passait dans la pile.

wizz
Membre

et encore

ce n’est pas via un site web, mais via LE site de VW, qui pourra de son côté vérifier que le skin est vraiment inoffensif, ou ne provoque pas de problème avec le système (ex: une variable dans la programmation de ce nouveau skin développé par un guss quelconque pourrait avoir déjà été utilisé ailleurs, et va donc provoquer des disfonctionnements.)

zeboss
Invité

ha donc sauver le vaillant soldat VW et gratos en plus ???
Les cons ça osent tout alors ?

greg
Invité

tu t’ es reconnu zeboss?

zeboss
Invité

ha tiens greg….

Mwouais
Invité

Je m’en doute, je ne suis pas naïf. Laisse moi rêver

Jdg
Invité

Je me demande s’il n’y a pas un risque de sécurité du coup. Bon après ça sera pas ouvert à n’importe qui bien sûr.
Quoi qu’il en soit ça fait un peu aveu de faiblesse non?

wizz
Membre

aveu de faiblesse ou….prévoyance, pour un alibi lors d’un éventuel futur procès

« ce n’est pas nous qui aurions truqué le logiciel. C’est les autres…. »

Twin Spark
Invité

L’open source n’est pas un problème de sécurité, au contraire : tous les experts peuvent analyser le code et découvrir les failles.
C’est pas pour rien que le système linux est le plus robuste et le plus utilisé dans le monde de l’Internet ; idem pour le serveur web apache.

retrouvé le retour
Invité

Et que font les gendarmes !! Et mon portable fonctionne sur quoi ?? Etc. Etc.

retrouvé le retour
Invité

Pourquoi contester 3 fois, soit que la gendarmerie utilise open source. Ou alors c’est l’os de mon portable qui est visé ? Certains sont en roue libre dans la descente et arrive un sacré virage avec d’un côté de l’enrobe bien lisse et bien graissé et de l’autre gravillon !! 0+0+0=0

wizz
Membre
Ce n’est pas parce que c’est Linux qu’on est à l’abri, tant des hackers que des virus informatiques. Les logiciels antivirus, c’est un immense marché de plusieurs dizaines de milliards de chiffre d’affaire, un marché très juteux, concentré sur windows juste parce qu’il représente 9 PC sur 10 dans le monde. Une partie des virus est créée par les « éditeurs eux même » pour entretenir la peur, soutenir ce marché. Quant aux autres malveillants, ils s’intéressent, ciblent les PC windows parce qu’il y a aussi le plus d’utilisateurs, et qu’ils peuvent en tirer profit. Soit ce sont des pirates, espérer intercepter… Lire la suite >>
Sylvain
Invité

100% des smartphone tournent sous Linux ou BSD.
90% des serveurs web / cloud aussi.
Ça fait clairement plus que 3%…

wizz
Membre

je parle des 3% en tant que PC
et sur les PC, on ne trouve pas de malware avec Linux

sur les smartphones, c’est quasiment 9/10, presque 3 milliards de smartphones sous Android, et on y trouve plein de malware

lis bien mon commentaire, jusqu’au bout avant de critiquer

Sylvain
Invité

Sauf que les PC représentent maintenant moins de la moitié des devices “intelligents”. Et l’autre moitié est majoritairement sous sun Unix like.
Et pourtant pas besoin d’antivirus sur cette autre moitié.
Donc si c’est le nombre qui valait le coup, il y aurait aussi des virus sous Linux…

Donc ta théorie ne tient pas deux secondes (il y a plein de virus car il y a plein de PC)

Thibaut Emme
Admin
@Sylvain : des virus sous Linux il y en a. Mais, la plupart des distros linux sont avec des users non administrateur (ce qu’à fini par faire Microsoft). Les droits sont gérés un poil mieux que sur Windows, notamment au niveau exécution. Il y a aussi des maj plus fréquente et le côté open source permet d’avoir plus d’inspecteurs du code que Microsoft ou Apple peuvent en mettre. Par contre, le côté open source permet aussi aux hackers de trouver plus simplement les vulnérabilités. Surtout la philosophie de départ de linux fait que les back doors n’ont pas été laissées… Lire la suite >>
Kaizer Sauzée
Invité

Y’a aussi la protection du système racine.
Sur Linux impossible d’accéder à la racine sans le mot de passe administrateur, ce qui, selon mon souvenir, n’est pas le cas sous windows où il n’y a pas besoin de mot de passe pour installer un programme, ce qui est une aberration.
Il m’est arrivé chez un client que son PC sous Windows détecte un virus sur ma clé USB dont j’ignorais l’existence, ce dernier ne pouvant accéder à mon système.

Thibaut Emme
Admin
Oui et non (dépend des distros). Et surtout de ce que fait le user (genre on s’ajoute dans les sudoers sans pass et zou… Mais globalement oui, la façon dont historiquement windows a été ajouté sur DOS a laissé des « trous » pendant des années, même une fois DOS enlevé de l’équation. Désormais windows verrouille (un peut trop même des fois… 🙂 ) par défaut son os. Sur linux, pas mal de pages décrivant comment installer XXXX commencent par….désactiver selinux. Bref voilà comment on fait des trous….c’est comme laisser sa porte ouverte et mettre un panneau « ouvert…viendez ». Bref pour en revenir… Lire la suite >>
retrouvé le retour
Invité

Par exemple pour empêcher les signes chinois dans les barres d’adresse !!! En fait aucun système n’est totalement protégé. Tu n’as qu’à bouger un peu et tu verras que ta nouvelle localisation pose problème !!

retrouvé le retour
Invité

Je ne peux malheureusement que redire que les services de la gendarmerie utilisent open source

Kaizer Sauzée
Invité

Chui sur Linux depuis plus de 10 ans sans antivirus et je n’ai aucun soucis.
Après, l’open-source c’est gratuit, ou libre, pour les particuliers et payant pour les entreprises.

Thibaut Emme
Admin
@Kaizer Sauzée : Non. le payant pour les entreprises n’est pas une généralité. Loin de là. Community enterprise Operating System alias CentOS est gratuit, Debian aussi. C’est pour cela qu’à eux deux ils représentent la majorité des serveurs web sous linux. En revanche, il y a des versions commerciales (Red Hat est lui aussi fondé sur RHEL) et certaines entreprises préfèrent payer les licences de ces versions car il y a du support derrière….mouais. Jusqu’à présent j’ai toujours eu plus de support de la communauté sur CentOS ou Diebian que du support officiel RedHat. Et sur ces serveurs tournent de… Lire la suite >>
Kaizer Sauzée
Invité

Merci pour l’explication.
Je m’étais mal exprimé, c’est généralement le support qui est commercial pour certaines distributions.
Mais Cannonical, Ubuntu, a bien une filière entreprises, non ?

Thibaut Emme
Admin

Cannonical est la maison mère d’Ubuntu (dérivé de Debian) mais Ubuntu est gratuit, même pour les entreprises.
Là encore c’est le support qui est payant.

Sylvain
Invité

Et rien ne t’empêche de pas prendre le support. Google par exemple supporte leur Linux en interne

wizz
Membre

tu connais beaucoup d’entreprises qui auraient les moyens financiers suffisants pour avoir un service informatique suffisamment compétent pour suivre et développer leur version Linux en interne???

Bizaro
Invité

Au fait peut-on rappeler pourquoi les ID3 de préproduction qui se devaient révolutionnaires sont restées 1 an sur un parking?

Ah toute l’informatique de bord défaillante…

wpDiscuz