Accueil Actualités Entreprise PSA : réouverture des sites … ne produisant pas de véhicules

PSA : réouverture des sites … ne produisant pas de véhicules

0
18
PARTAGER

PSA (Peugeot, Citroën, DS) vient d’annonce le redémarrage progressif de ses usines. La reprise des activités intervient un mois et demi après l’arrêt provoqué par les mesures de confinement contre la pandémie de Covid-19. Mais la nuance est de taille : seules les usines situées en amont de la chaîne de production de véhicules reprennent. Aucune date n’a été fixée pour les sites d’assemblage – unité terminale comprenant Ferrage, Peinture et Montage – tels que Sochaux et Rennes le Janais. Seule exception à la règle : le site de Hordain qui produit des utilitaires.

Première vague de réouvertures partielles de l’activité industrielle précise PSA

« Le redémarrage progressif et sécurisé de la production s’effectuera au cours des prochaines semaines avec une première vague de réouvertures partielles de l’activité industrielle entre le 4 et le 11 mai », a déclaré PSA dans un communiqué.
Le constructeur a tenu à préciser que la reprise des activités était prévue « à partir du 11 mai en France ».  Ajoutant qu’elle concernera les usines de pièces mécaniques et l’usine d’assemblage de Hordain qui fabrique des utilitaires.

Un protocole de « mesures sanitaires renforcées »  a été mis en place en vue de protéger les salariés. Ce protocole a été « construit avec les services de santé », « partagé avec les organisations syndicales représentatives » et « a fait l’objet d’audits systématiques », précise PSA.

Les mesures incluent notamment un contrôle de température à l’entrée des sites, des distributions de masques et gel hydro-alcoolique, et le respect de distances de sécurité.

La reprise concerne les activités de forge, fonderie, mécanique et emboutissage

Les sites français qui reprendront leur activité à partir du 11 mai sont : Caen, Charleville, Douvrin, Metz, Mulhouse (pour les activités de forge, fonderie et mécanique), Poissy pour l’emboutissage, Saint-Ouen, Dompierre-sur-Besbre, Tréméry, Valenciennes et Hordain.

Pour les salariés, la reprise se fera dans un premier temps sur la base du volontariat.

Reprise sur les sites PSA à l’international

Dès le 6 mai, la production reprendra progressivement à Kénitra (Maroc) et Trnava (Slovaquie), des sites qui assemblent notamment les Peugeot 208, véhicule pour lequel la demande est importante.

L’usine de Aspern en Autriche redémarrera à la même date. L’usine de Mangualde (Portugal) qui produit de petits utilitaires va également rouvrir ses portes.

Les activités du site PSA en Inde redémarrent quant à elles le 4 mai. Les usine de Vigo et Saragosse en Espagne reprendront le 11 mai.

La réouverture des sites d’assemblage liée au carnet de commandes de PSA

Les autres sites d’assemblage ouvriront ultérieurement, selon un calendrier qui sera fonction du carnet de de commandes. « Nous souhaitons absolument être tirés par l’activité commerciale et pas l’inverse », a expliqué Yann Vincent, directeur industriel du groupe. Insistant sur la volonté de PSA d’éviter d’accumuler des stocks « qui risqueraient d’envoyer l’entreprise au tapis ».

« Toutes les mesures barrière ont été validées par les auditeurs » mais le redémarrage sera « très très progressif » et se fera en fonction de la réouverture des concessions, a expliqué quant à lui Franck Don, délégué central de la CFTC.

Le site de PSA Sochaux ne reprendra pas le 11 mai

L’important site d’assemblage de Sochaux ne reprendra pas quant à lui le 11 mai. Stratégie PSA « oblige » … pas de reprise de la production de véhicules tant que les concessions ne fonctionneront pas comme  à l’accoutumée.

Les salariés de l’usine sont actuellement en chômage technique et étaient payés à 100% jusqu’au 30 avril. Mais à partir du mois de mai, les salaires seront amputés de 16% sur le net. Ce qui fait bondi le syndicat FO.

« Le problème c’est que le gouvernement n’a pas voulu rouvrir les concessions. Du coup, on ne produit pas pour éviter le phénomène de bouchon  » explique Eric Peultier secrétaire de Force Ouvrière à Sochaux.

Le syndicat adresse en conséquence une requête au gouvernement, demandant qu’il autorise la réouverture des concessions automobiles. Il exhorte parallèlement la direction de PSA de rouvrir les négociations sur l’accord de fonds de solidarité afin d’éviter une perte de salaire en mai.

Pas de date de reprise pour le site de PSA Rennes La Janais

L’usine PSA de Rennes la Janais (Ille-et-Vilaine) est quant à elle fermée depuis le 16 mars. Les 3 000 salariés sont au chômage partiel. Le constructeur indique se prépare à relancer la production, via la mise en place d’un protocole sanitaire très strict. Mais aucune date de réouverture n’est toutefois annoncée pour l’instant.

Lors d’un CSE réunissant direction et syndicats mardi 28 avril, il a été annoncé que seules deux équipes sur quatre seulement reprendront l’activité industrielle.

Avant la crise sanitaire, le site employait près de 3000 salariés en CDI, dont un millier en congés séniors, et près de 1000 intérimaires.

Dans un communiqué, la CFDT indique qu’il « devient urgent d’avoir l’autorisation du  gouvernement de rouvrir les concessions automobiles  et ainsi permettre  de reprendre l’activité de production ».

Notre avis, par leblogauto.com

Dans un courrier daté du 22 avril, la Direction de PSA Retail avait informé ses collaborateurs que l’activité reprendrait progressivement à partir du 2 mai. Suite aux mesures de confinement strict de la population prises par les autorités gouvernementales, l’ensemble des points des vente de PSA Retail étant fermé depuis le mardi 17 mars.
Chaque collaborateur sera informé individuellement par son manager de sa date exacte de reprise du travail, précisait le texte ….

Le CNPA (Comité National des Professionnels de l’Automobile ) travaille actuellement avec le gouvernement sur une procédure de réouverture des concessions. « Nous demandons une reprise d’activité progressive, il faut pouvoir le faire dans de bonnes conditions », indiquait récemment son porte-parole.

Alors qu’un guide des bonnes pratiques des métiers de service de l’automobile a été mis au point et validé par les ministères de la Santé et du Travail, le plan de reprise concernant la distribution automobile est toujours en cours de finalisation.

Les chiffres publiés le 1er mai montrent que la vente de voitures neuves a reculé de 88% par rapport à 2019, les projections pour l’année 2020 tablant sur un repli de 30% des immatriculations. « La filière automobile n’a jamais connu historiquement un effondrement de cette ampleur » précise à la lecture de ces éléments le CNPA. Ajoutant que « les tendances globales, tous métiers confondus, sont particulièrement alarmantes ».

A l’occasion du Comité Stratégique de la Filière Automobile, qui s’est tenu le jeudi 30 avril, le CNPA a pris acte que les concessions automobiles pourront ouvrir le 11 mai sur l’ensemble du territoire, mais a tiré la sonnette d’alarme sur la situation du secteur et demandé un plan de sauvegarde des entreprises qui puisse être acté à très court terme, d’ici l’été.

Le CNPA a  également demandé à l’occasion de ce Comité la mise en œuvre de 6 priorités pour permettre d’assurer la relance.

Sources : France3, AFP, PSA, CNPA

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "PSA : réouverture des sites … ne produisant pas de véhicules"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Scott
Invité

Merci d’avoir pensé à la fonderie de dompierre sur besbre….😉😉

SAM
Invité

Certes mais vous oubliez de préciser que PSA a 600 000 autos en stocks pour l’Europe et plus de 750 000 autos dans le monde. PSA a mis la charrue avant les boeufs.

https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/pas-question-pour-psa-de-redemarrer-la-production-avant-le-commerce_707519

SAM
Invité

Et cela est très lié aux pratiques commerciales de PSA initiées par Carlos Tavares …Charge aux concessionnaires de s’arracher les cheveux sur le nombre d’autos qu’ils ont en stock en neuf mais surtout en occasion récentes.

zeboss
Invité

Si on reprend l’histoire, il y a 10 ou 15 ans on reprochait aux constructeurs français de ne jamais avoir de voitures à livrer sur stock, donc les commentaires à l’époque c’était « j’ai acheté une Opel parce que j’ai été livré en 8 jours »…
Pas versatile le client Français, nooon, jamais…

wizz
Membre
une partie de ce stock est du vrai stock, pas encore vendu et une partie a déjà été vendue, sauf que le covid19 a empêché la livraison… http://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/pas-question-pour-psa-de-redemarrer-la-production-avant-le-commerce_707519 « Le président du groupe regroupant Peugeot, Citroën, DS, Opel, ne voit pas l’intérêt de réenclencher le lourd et coûteux processus de production, alors que le constructeur a plus de 700.000 voitures et utilitaires neufs en stock dans le monde, dont plus de 600.000 en Europe. Jean-Philippe Imparato, directeur de Peugeot, assure pour sa part que la marque au lion a 200.000 véhicules en parc (dont 40% d’utilitaires), dont les clients qui les… Lire la suite >>
SAM
Invité

Je ne pense pas que ce soit les autos non livrées qui justifient la non mise en feu des usines … les publicités tournent à la télé en boucle pour que les gens commandent des autos déjà fabriquées. Sur internet aussi.

wizz
Membre
Supposons qu’une voiture vaut 20.000€ en moyenne (peu importe, il suffit de recalculer) 1000 voitures vendues (ou pas), c’est 20 millions de chiffre d’affaire (ou pas) 50.000 voitures vendues, c’est 1 milliard de CA On voit que ça monte très vite Supposons que le cout de revient est de 18000€ en moyenne. Ça aussi, très rapidement, ça monte très haut, l’argent qu’il a fallu dépenser pour fabriquer ces voitures en attente de vente… Donc en temps normal, les constructeurs ne communiquent pas trop sur le stock. Pas bien pour la Bourse. Pas bien non plus pour les futurs clients qui… Lire la suite >>
Pierre Robès
Invité

« Les salariés de l’usine sont actuellement en chômage technique et étaient payés à 100% jusqu’au 30 avril. Mais à partir du mois de mai, les salaires seront amputés de 16% sur le net. Ce qui fait bondi le syndicat FO. »
Ben voyons… « mon dieu, nous allons être traités comme les autres salariés avec seulement 84% du salaire »… quel scandale…

michozi
Invité

Oui excusez du peu… c’est dailleurs incroyable que les gens se leve prenne un petit dej et y aille et que les pneus ne soient pas en flamme devant le site, mais rassurez vous, c’est dans les tuyaux dans enormement d’endroits, vous allez etre surpris a votre tour…

zeboss
Invité

C’est sur qu’on peut compter sur des énergumènes comme toi pour foutre le bordel.
Fout le et je te garanti que des mecs comme moi vont très vite aller investir ailleurs qu’en France, abr***…

michozi
Invité

Libre à vous d’investir ou vous le sentez. Libre aux gens de se defendre pour nourir leur famille. Et croyez moi ce qui prepare, les gilets jaunes a coté c’est une balade de santé…

4aplat
Invité

Pour avoir un salaire les employés on fait des dons de jours de congés.. les 16% ne sont pas « donnés  » sans contrepartie

Olivier
Invité

Journal Challenge:
« Le président du groupe regroupant Peugeot, Citroën, DS, Opel, ne voit pas l’intérêt de réenclencher le lourd et coûteux processus de production, alors que le constructeur a plus de 700.000 voitures et utilitaires neufs en stock dans le monde, dont plus de 600.000 en Europe… »

ça c’est de la langue de bois de haut niveau….

En clair pour gonfler les chiffres de vente fin 2019 PSA a produits sans avoir vendu et maintenant…bonjour le coût des stocks…

Carlos à menti…. pas bon pour la suite ça….

zeboss
Invité
A priori quand on ne comprend pas on ne comprend pas : faire du stock n’entre pas dans les « ventes » annuelles donc pas de gonflement artificiel des ventes par la prod… Faudrait comparer avec le stock fin 2018 par exemple, mais dans cette période ou tout français qui se croit plus intelligent que les autres dénigre la parole venue d’en haut, la tirade d’Olivier est dans la couleur du temps. J’ai comme l’impression que l’intelligence globale d’un pays disparait à mesure que le temps passe, entre les grèves durant une crise sanitaire et la méfiance instituée envers « l’autorité ». Lire les… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

Si maintenant il faut se suicider en lisant la bêtise crasse de certains, le pays va être exsangue de cerveaux (à minima de cerveaux).

Heureusement j’ai découvert Tik Tok et son florilège de talents utiles à venir.
Le divertissement pour salut !

A défaut de produire, vivons simplement encore quelque temps.

Olivier
Invité

bien sûr …. plus on a de stock mieux c’est….!!!
De plus une information tirée du journal challenge qui je pense sais de quoi il en retourne…
Mais bon nous verrons bien…

r.burns
Invité

On va donc aller chez le mandataire en disant « Peugeot me fait 40% vous me faites combien » ?

wpDiscuz