Accueil Dépêches Déconfinement : appel à la prudence de la Sécurité routière

Déconfinement : appel à la prudence de la Sécurité routière

0
14
PARTAGER

« Ce que nous avons réussi en restant chez nous, continuons à l’appliquer sur la route »: à la veille du déconfinement, la Sécurité routière appelle à la prudence au volant, avec une nouvelle campagne de sensibilisation à partir de lundi.

Le nombre de morts a baissé avec le confinement

Avec le confinement imposé le 17 mars pour lutter contre la pandémie de coronavirus, le nombre de morts sur les routes de France métropolitaine a mécaniquement baissé de 39,6% en mars, par rapport à l’année dernière.

Du monde sur la route avec le déconfinement progressif

Mais avec le déconfinement progressif à partir de lundi, la Sécurité routière s’attend à voir du monde sur les routes.

« Les Français vont retrouver une forme de liberté perdue au moment du confinement: ils vont reprendre une activité économique, avoir envie de sortir. Et leur comportement sur la route peut se traduire par de nombreux accidents« , met en garde David Julliard, adjoint au délégué à la Sécurité routière.

Des comportements dangereux apparus

Ces dernières semaines, sur des axes routiers parfois quasi-déserts, un relâchement de la vigilance a été constaté. Et certains comportements dangereux sont apparus, notamment des infractions pour grands excès de vitesse (supérieurs à 50 km/h au-delà de la vitesse autorisée).

« Il ne faudrait pas que ça se poursuive après le 11 mai », avertit M, Julliard. Dès lundi, la Sécurité routière lancera donc une nouvelle campagne appelant les usagers à la prudence.

« Ensemble, nous venons de montrer qu’une conduite responsable peut sauver des vies (…), que respecter les distances de sécurité, c’est respecter les autres », souligne le film de la campagne, en référence aux mesures de distanciation sanitaire recommandées depuis le début de l’épidémie.

« Faisons la même chose sur la route », recommande M. Julliard.

La campagne appelle également les usagers à s’adapter au nouveau monde routier qui devrait se dessiner ces prochaines semaines.

La sécurité routière s’attend en effet à voir plus de monde sur les routes en voiture, mais aussi à vélo, à moto, en scooter, ou sur une trottinette, avec parfois des usagers inexpérimentés.

 Notre avis, par le blogauto.com

Les mesures de  déconfinement progressif vont « inciter »   certains à lâcher la bride …  courant le risque de provoquer un accident …  lequel pourrait les conduire tout droit à l’hôpital …  au risque d’encombrer les urgences … et les services de réanimation …    Alors, merci d’être patient pour ne pas être patient  ! … et confiné dans un hôpital … ou un centre de rééducation.  Evitez le contact …  dans tous les sens du terme … et respectez vos distances !

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Déconfinement : appel à la prudence de la Sécurité routière"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
C Ghosn
Invité

EN Juillet toujours la fin de l’experimentation du 80 ? Ou ca va trouver un pretexte a poursuivre cette escroquerie.

Thibaut Emme
Admin

Vous avez raté le recul avec le retour du 90 selon la décision des départements (selon des critères strictes) ?
Hop disparu l’expérimentation…c’est entériné 😉

Gustave
Invité

« une conduite responsable peut sauver des vies » Oui, oui, mais bien sur….
C’est la voiture moderne qui sauve des vies !
Par contre ça va cartonner sevère en petit accrochages des demain avec ceux qui retrouvent leurs voiture, les 2 roues, etc… Un beau bordel en vu (je parle surtout pour la région parisienne)

Verslefutur
Invité

En effet, la voiture moderne sauve des vies, mais la meilleure sera la voiture autonome. Car ne l’oublions pas, c’est le conducteur qui tue.

wizz
Membre

la voiture autonome sauvera des vies. Mais son algorithme de décision causera pas mal de soucis, lorsqu’il faudra choisir qui sauver et qui sacrifier, dans certains cas.

beniot9888
Invité

Ben… Peut-être que si les gens font particulièrement attention, comme on vient justement de leur demander, ils arriveront à éviter les « petit accrochages dès demain avec ceux qui retrouvent leurs voiture, les 2 roues, etc… Un beau bordel en vue »
Non ?

Christophe
Invité
Jusqu’à fin avril, lors de mes sorties de 1ère nécessité j’étais tranquille sur mon vélo. Bien qu’avant réalisant ces trajets à pied, pendant le confinement je les faisais à vélo puisqu’avec des trottoirs non adaptés aux PMR (donc d’une largeur inférieur à 1,40 m) et surtout encombrés par des voitures des résidents n’ayant pas de stationnement ou garage, il était impossible de passer à moins d’1 m d’une autre personne. Mais depuis fin avril, la dernière semaine d’avril, les sauvageons sont de retour (à priori les mêmes qu’en période normal). Hier, sur un rond-point en pente, alors que j’étais rentré… Lire la suite >>
C Ghosn
Invité

Si tu ne sait tenir l’équilibre, arrete le velo…. Tu reproches 0 quelqu’un de ne poas deviner ce que tu vas faire ….

Christophe
Invité
@C Ghosn Cependant moi j’allais tout droit en prenant un double sens cycliste en face de la voie par laquelle j’étais entré sur le rond-point. Donc si j’avais à indiquer une direction c’était après la sortie où le sauvageon a failli me renverser. Mais comme il circule toujours dans sa voiture, il ne doit pas savoir que ce contre-sens existe. En tout état de cause il était derrière moi et le rond-point n’ayant pas 2 voies, il lui était interdit de me doubler. Cependant si j’avais fait un geste pour lui indiquer que j’allais tout droit (sans aucune obligation dans… Lire la suite >>
michozi
Invité

Je suis sorti chaque jour faire de longues balades (aucun controle dailleurs) je n ai pas vu de changement.

wizz
Membre

et donc, ça ne devrait pas être pire à l’usine…

michozi
Invité

Les endoits fermés sont propices au virus, et vous le savez.

wizz
Membre

pourquoi michozi

généralement, les usines sont grandes

maintenant, si tu es placardé, je comprends que le local où tu passes la journée est très petit. De même aussi si tu es un syndicat élu : leur locaux sont aussi très petits (mais normalement, dans le meilleur des cas, tu ne peux qu’avoir un maximum de 24h par mois de délégation, détaché de ton poste de travail pour t’occuper des taches syndicales. Il te reste donc encore 11h par semaine où tu es censé revenir sur ton poste de travail, à la chaine, sur des machines….)

michozi
Invité

Chacun son avis. Moi je ne vais pas bosser.

wpDiscuz