Accueil Hyundai Essai Hyundai i10 1.2 de 84 ch

Essai Hyundai i10 1.2 de 84 ch

1896
21
PARTAGER
Essai Hyundai i10 (2020)

Le segment des petites citadines fait sa mue. Certains constructeurs réfléchissent à abandonner ce marché ou à y électrifier leurs modèles. Hyundai y reste avec de petits moteurs 100% thermiques.

Plus séduisante que sa devancière

Les vagues du littoral de Cascais (Portugal) n’effraient pas notre Hyundai i10!

La Hyundai i10 sauce 2020 gagne en sex-appeal ! Comme toujours, ce critère s’avère subjectif. Elle booste son look avec des formes un peu plus latines, et une touche de modernité à l’image de ces canons à leds en guise de feux de jour. Elle garde bien entendu également ses atouts, à commencer par ses dimensions particulièrement compactes (3,67 m).

Le genre de situation où il ne faut surtout pas oublier d’avoir tiré le frein à main…

Avec de telles cotes, cela lui permet de continuer à se faufiler dans les plus petits trous de souris. C’est justement ce qu’on demande aux citadines aussi courtes, ça tombe bien. Mais cela limite aussi les fioritures en termes de design. L’arrière apparaît ainsi bien plus classique que l’avant, ressemblant même à celui de certaines concurrentes sous certains aspects.

Homologuée 5 places

Les modèles français n’auront pas droit à la navigation intégrée. Heureusement avec Carplay et Android Auto…

À bord, la présentation se montre intéressante, avec notamment quelques revêtements alvéolés ici et là donnant un peu de style. Le large écran couleurs intègre CarPlay et Android Auto, le minimum pour convaincre les jeunes d’aujourd’hui. Elle n’est pas radine en termes d’équipements et d’aides à la conduite, un argument assez séduisant. L’assemblage ne manque pas de sérieux.

On peut monter à 3 à l’arrière… mais pas trop longtemps.

On regrettera cependant de ne pouvoir régler en hauteur le volant, néanmoins nous avons pour notre part trouvé assez facilement une bonne position. Histoire de ne rien gâcher, on peut monter à 5 dans la petite Coréenne, en se serrant toutefois sur la banquette… juste le temps d’atteindre le restaurant entre collègues à l’heure du déjeuner. Préférez partir à 4. Quant au coffre, il ne fait pas de miracle, avec la place pour deux sacs de voyage de dimensions modestes.

84 chevaux et boite à 5 rapports

MPI pour Multi-Point (Fuel) Injection

Sous le capot, un 4 cylindres 1.2 de 84 chevaux. Sur un si petit véhicule, on imagine en partant que cette puissance se montre suffisante. Pour assurer une conduite coulée et tranquille en ville, il fait assez bien son office, associé à une boite manuelle à 5 rapports plutôt douce à manier. Il existe une transmission automatique, disponible en France exclusivement avec le bloc de 67 chevaux.

Combien se prendront la tête au moment d’ouvrir la trappe?

Si l’on doit prendre un petit bout de voie rapide pour rejoindre la cité, en revanche là les choses se corsent un petit peu. Il faut anticiper ses insertions pour ne pas risquer d’être un peu court en fin de voie. Pas de quoi se transformer en chicane mobile pour autant, simplement son domaine de prédilection n’est pas l’autoroute. Pour maximiser les reprises, il faudra aller chercher la 3ème dans les situations les plus critiques.

Clairement pour la ville

Clim auto, sièges et volant chauffants, chargeur à induction. Pas radine l’i10!

Côté châssis, en ville il fait bonne impression. Veillez toutefois à ne pas trop amorcer les dos d’âne avec trop de vitesse pour éviter un effet rebond un peu trop violent. Pour le reste elle avale assez aisément les contraintes des rues, grace à un amortissement suffisamment souple, bien moins raide qu’une Smart. On l’a dit, elle se manipule en un tour de main notamment pour se garer, même si elle tourne moins bien qu’une Twingo, championne en la matière avec son rayon de braquage record.

La Hyundai i10 se verrait bien se faire une place au soleil…

Hors des agglomérations, on se trouve un peu gênés par les bruits d’air assez présents à 110 km/h et au-delà. L’i10 n’étant pas une routière, ça tombe sous le sens. La direction souple en ville nous paraît ainsi un peu trop flottante dans les courbes rapides. Il ne s’agit ni d’une sportive, ni d’une compacte, on ne peut guère lui reprocher de ne pas en voir les prestations.

Dès 11 990 €

À ne surtout pas confondre avec la i20 WRC de Sébastien Loeb.

Cette nouvelle i10 progresse, en continuant d’assurer l’essentiel tout en s’étant modernisée juste ce qu’il faut. Peut-être un bon pari dans un futur proche, où la concurrence proposera la plupart du temps des modèles électriques et donc chers. Hyundai a réussi en outre à contenir ses émissions pour éviter des malus qui seraient rédhibitoires sur ce segment. La consommation tournait autour des 6 litres sans conduire à l’économie. 11 990 € tout de même pour la moins onéreuse. Certaines actrices s’apprêtent à quitter le marché, ce qui pourrait bien l’aider. L’avenir va vite nous le dire…

 

+ ON AIME
  • 5 places
  • Présentation intérieure
  • Equipements
ON AIME MOINS
  •  Guère de différences avec le 67 ch
  • Un peu juste sur route
  • Rapports un peu longs

 

Hyundai i10
Prix (à partir de) 11 990 €
Prix du modèle essayé 16 300 €
Bonus / Malus 0 à +50 € (dès 03/20)
Moteur
Type et implantation 4 cylindres en ligne – Injection directe essence
Cylindrée (cm3) 1 197
Puissance (ch) 84
Couple (Nm) 118
Transmission
Roues motrices Avant
Boîte de vitesses Manuelle à 5 rapports
Châssis
Freins à disques
Jantes et pneus 185/45 R16
Performances
Vitesse maximale (km/h) 171
0 à 100 km/h (s) 12,6
Consommation
Cycle mixte (l/100 km) 5,1 à 5,8
CO2 (g/km) 117 à 132
Dimensions
Longueur (mm) 3 670
Largeur (mm) 1 680
Hauteur (mm) 1 480
Empattement (mm) 2 425
Volume de coffre (l) 252

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "Essai Hyundai i10 1.2 de 84 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
labradaauto
Invité

lu rapports un peu longs : faudra être dans les tours souvent , style de conduite à adopter et consommation en rapport . ça va de soi – c’est à dire que là ,n faux plat à 80 km/h où 25 cv suffiraient, on va devoir descendre un rapport et opter pour une cinquantaine de chevaux obligatoirement disponibles, ce qui implique de l’énergie dispensée supplémentaire –
Bon: les bagnoles coréennes , je tourne la tête de toute façon, …de l’autre côté.

Christophe
Invité
« Clairement pour la ville » oui mais la ville n’est clairement pas pour elle, pour les voitures en général et qui plus est en usage individuel. Dans le Techni.cités n° 328 de décembre 2019 (le magazine des cadres techniques de la fonction publique) dans un article sur la pollution un ingénieur de l’IFSTTAR indique que l’atteinte des valeurs guides de l’OMS impose la réduction du trafic automobile à travers notamment le renforcement des autres modes de mobilité du fait que les progrès technologiques (en terme de motorisation) ne règle pas les émissions de particules par abrasion des freins, des pneus et… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

pour la ville, les gens préfèrent les éssuvés

pat d pau
Invité

pour la ville ils veulent rouler en Golf ou SUV. Ca, c’est trop petit pour eux

beniot9888
Invité

C’est pas parce que tu te déplaces en ville que tu es tout seul ? Et puis tout le monde n’a pas plusieurs voitures, donc si tu as besoin d’une familiale le weekend et que la semaine, tu bosses en ville, alors tu iras bosser en ville en voiture familiale. C’est plus pratique que de trimballer les gosses, le chien et les bagages dans une twingo le weekend.

SGL
Invité

L’absence de version électrique va finir par devenir une lacune dans cette catégorie !

SGL
Invité
Thibaut Emme
Admin

Pourquoi mettre un lien externe quand l’info a été traitée (dans le bilan 2019 du groupe Renault) ?
On n’est pas là pour leur faire de la pub hein 😉

Yop
Invité

Vous auriez du en faire un petit article parce que si le bilan 2019 de Renault ne m’intéresse que très peu voire pas du tout, l’arrivée de la Twingo électrique est une chouette nouvelle pour les gens roulant peu et/ou en ville.

Thibaut Emme
Admin

Sachant que pour le moment ce ne sont que pures spéculations sur la base technique, l’intérêt aurait été, à mon sens, limité…
Capacité, prix, poids, etc. :/

pat d pau
Invité

La smartEV 4 places a tout de chez renault? donc tu sais ce que tu devrais avoir (A la grosse.) sauf le prix.

versdemain
Invité

Quand je cherche une info technique détaillée il m’arrive d’aller sur l’argus qui est en général très bien informé.
Cependant pour le coup de la Twingo électrique je pense que l’argus se trompe largement en citant les caractéristiques de batterie de la Smart.
De mémoire la smart reprend bien le moteur élec. chez Renault, mais la batterie est une conception spécifique de Mercedes. De plus la batterie de la smart est complètement larguée pour rivaliser avec la triplette Volkswagen.
Donc je pense que Renault fait faire son propre pack batterie plus gros pour la Twingo.

wizz
Membre

Mercedes a repris les batteries de la Smart I pour équiper sa « Smart Twingo ». Le très faible marché a dicté les choix à faire chez Mercedes…

panama
Invité

Les prix sont plutôt élevés, justifiés par une qualité de fabrication et un équipement complet.
Mais… ça commence à faire cher pour la catégorie. Et à conduire c’est bof bof (comme la quasi totalité des Coréennes).
A acheter avec une bonne remise, en misant sur les finitions d’entrée de gamme.

Cia
Invité

Parce qu’une Aygo, une 108 ou une C1, ou une Twingo font beaucoup mieux en agrément de conduite !?

AXSPORT
Invité

« Guère de différences avec le 67 ch »
Ah bon ?
J’imagine qu’elle est moins bruyante et moins vibrante que la 3 cylindres…
Une grosse différence quoi………
😉

lym
Invité

C’est clair qu’avoir un 4 pattes dans la catégorie est de ce point de vue un atout. Mais s’il n’est pas turbocompressé (pas précisé, mais pour un 1.2/82cv ce serait étonnant qu’il le soit), avec les boites trop longues permettant de faire baisser le CO2/km à pas cher (en théorie, car en pratique on va tirer plus sur les intermédiaires et au final être pénalisé vs une boite plus courte), le moindre couple à cylindrée égale du 4 vs 3 peut aussi poser pb. Et il semble hélas que ce soit le cas.

wpDiscuz