Accueil Sécurité « Vivre, ensemble »: la Sécurité routière change de slogan

« Vivre, ensemble »: la Sécurité routière change de slogan

364
15
PARTAGER
Sécurité routière - Campagne Vivre ensemble

Fini « Tous responsables », place à « Vivre, ensemble »: à partir de vendredi, la Sécurité routière change son slogan pour un nouveau mot d’ordre « fédérateur » et « bienveillant », incitant à l’action des citoyens au quotidien.

Cette nouvelle « signature » fera son apparition dans le cadre d’une campagne de sensibilisation aux dangers de la conduite sous l’emprise de l’alcool lancée avant les fêtes de fin d’année.

« Pour qu’un message soit entendu, il faut le renouveler régulièrement. Le précédent slogan (« Tous responsables », ndlr) était un peu prescriptif. Celui-ci est plus fédérateur et bienveillant (…) Ce n’est pas un reniement -la responsabilité de chacun reste la même- mais une évolution », explique à l’AFP le délégué interministériel à la Sécurité routière, Emmanuel Barbe.

« Si l’année dernière a été exceptionnelle en termes de résultats (mortalité routière historiquement basse avec 3.488 tués, ndlr), on a aussi entendu un message de contestation vis-à-vis de la sécurité routière. On a voulu un message qui redonne le sens de notre politique: faire que l’on vive sur la route, qui est un espace commun que l’on partage », souligne-t-il.

Le précédent slogan « Tous responsables » existait depuis 2008, et avait succédé à « Changeons » lancé en 2003.

A partir du 5 janvier, la Sécurité routière lancera deux films et deux spots radio mettant en scène des personnes sauvées par la bonne conduite d’autres sur la route, sans aucune image d’accidents. « Ce sont des messages de gratitude des uns envers les autres », souligne Emmanuel Barbe.

« Nous voulons une communication sur les solutions. C’est aussi ce que l’on fait dans notre politique. Quand on développe les EAD (éthylotests antidémarrage, ndlr), c’est une philosophie d’accompagnement et de solution », ajoute-t-il.

« C’est du blabla et de l’angélisme (…) Si les slogans étaient utiles, ça ferait longtemps qu’il n’y aurait plus de morts et de drames sur les routes », fustige de son côté la présidente de la Ligue contre la violence routière, Chantal Perrichon, en dénonçant une « communication budgétivore ».

« Ces campagnes sont une gabegie financière, alors que ce serait mieux d’injecter cet argent dans des véhicules banalisés (pour les contrôles de vitesse, ndlr) et les contrôles d’alcoolémie et du téléphone au volant », estime-t-elle.

Par AFP

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "« Vivre, ensemble »: la Sécurité routière change de slogan"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Michel
Invité

Désolé mais « vivre avec Mme PERRICHON », c’est pas possible !

Invité

Qui voudrait vivre avec elle ?

Nico
Invité

c est utopique comme «  tous responsables ». Malheureusement pour les cas les plus désespérés, peu importe les slogans, ils continueront de slalomer/ ignorer les signalisations et les limites de vitesse . La comparaison des pays latins avec les pays scandinaves et germaniques est douloureuse. Nous ne sommes pas disciplinés tous simplement

Fabi35
Invité

Il aurait dû dire  » mourir ensemble » du coup !

Invité

Mais ces « cas désespérés », ils représentent quelle part de la population de conducteurs ?

Nico
Invité

Peu importe. Il suffit de se retrouver par malchance face ou à proximité d un de ces chauffards pour être impliqués dans un accident. L erreur est humaine mais quand un conducteur se fait verbaliser ( 1er problème) régulièrement en excès de vitesse , conduite dangereuse ou alcoolémie, il ne devrait pas avoir de clémence et annulation du permis ( les sans permis soulèvent le 2 ieme problème) et pas de voiture sans permis non plus.

labradaauto
Invité

..slalomons tous ensemble pour éviter les discussions qui énervent , continuons à avoir le feeling pour éviter tous les accidents – bon Noël à chacun (es).

Bizaro
Invité
 » Ces campagnes sont une gabegie financière, » Uniquement parce qu’elle incrimine les personnes responsables financièrement, mais décorélées de l’accidentologie. En même temps vu ce que nous coute les intermitants du spectacle, c’est normal que l’état ait envie de les faire travailler de temps en temps avec des spots publicitaires. Prochaine étapes suprimer le permis, car il parrait que les gens roulant sans permis, sans assurance et en voiture volée déclarent moins d’accidents que le mec en règle. Donc c’est bon pour la sécurité routière. Et ceuses qui rouleraient avec une carte grise en règle et une assurance, ne connaissant pas… Lire la suite >>
Tesla
Invité

Les slogans de la sécurité routière sont souvent liés avec la politique.
Fin des années 90, les politiciens inventaient le concept de « l’insécurité routière » (pour détourner l’attention sur leur complicité avec la vraie insécurité).
Aujourd’hui, la sécurité routière nous sort le « Vivre, ensemble », après qu’Hollande, Collomb et Macron aient eux-mêmes fait le constat du contraire.

Bref, comme d’hab, on allume des contre-feux et on dit le contraire de la réalité.

Nico
Invité

Ouf! On a échappé à «  balance ton chauffard! » ou «  comment oses tu conduire comme ça! »

Bizaro
Invité

Apparement la sécurité routière à un peu de retard sur la dernière mode.
En même temps cela doit être fait exprès, vu qu’ils pensent s’adresser à des arriérés, ils se restreignent pour que les automobiliste-mentaux puissent suivre.

zeboss
Invité

En France nous avons 40 millions d’automobilistes et 40 millions de code de la route…

wpDiscuz