Accueil PSA PSA/FCA : le 11ème siège au Conseil, dévolu à Tavares, ferait débat

PSA/FCA : le 11ème siège au Conseil, dévolu à Tavares, ferait débat

5815
86
PARTAGER

La famille Peugeot et la BPI (Banque Publique d’Investissement), deux des principaux actionnaires de PSA, auraient demandé des assurances pour que le schéma de gouvernance initial soit maintenu dans le cas où de Carlos Tavares, l’actuel patron du constructeur français, serait amené à quitter ses fonctions.

C’est en tout cas ce qu’affirment deux sources proches de PSA.

Cette information voit le jour alors que le groupe automobile français mène actuellement les dernières discussions avec FCA en vue d’établir un protocole d’accord (MoU) dans le but d’une fusion avant la fin de l’année.

Les détails de l’accord sur le point d’être finalisés

PSA a convoqué un conseil de surveillance mardi prochain, 17 décembre. Un protocole d’accord sur sa fusion avec Fiat Chrysler Automobiles (FCA) pourrait y être présenté.
Les deux groupes peaufinent à l’heure actuelle les derniers détails d’un projet d’accord aboutissant à la naissance d’une structure valorisée à 50 milliards de dollars. Annoncée en octobre dernier, l’opération devrait aboutir à la création du quatrième constructeur automobile mondial.

Les discussions devraient durer tout le week-end pour tenter de finaliser un accord sur les derniers sujets en suspens et présenter le MoU lors de la réunion de la semaine prochaine.

Les actionnaires de PSA vigilants sur l’équilibre des pouvoirs

La famille Peugeot et la banque publique BPI souhaitent toutefois obtenir des assurances qu’un schéma de gouvernance maintenant l’équilibre des pouvoirs (ou plutôt le déséquilibre en leur faveur) prévu actuellement perdure même en cas de départ de Carlos Tavares.

Rien ne semble indiquer toutefois que la demande émanant de ses deux importants actionnaires du groupe PSA constitue un obstacle à la signature d’un accord.

En ce qui concerne FCA, « aucun problème de nature à retarder un accord entre les deux parties » laisse-t-on entendre de source proche du dossier.

Une personne française au fait des discussions a indiqué qu’aucun sujet de ce type ne figurait dans les différents sujets de négociations et que les règles de gouvernance demeuraient identiques à celles qui ont été annoncées et approuvées le 31 octobre dernier.

PSA, FCA et la banque publique BPI – laquelle détient 12,2% de PSA à parité avec la famille fondatrice Peugeot et le chinois Dongfeng – ont tous refusé de faire un commentaire l’heure actuelle.

Le siège de Tavares au Conseil de Surveillance au cœur du débat

Certes le projet annoncé fin octobre a été présenté comme une fusion entre partenaires mis sur un plan d’égalité, et l’opération prévoit que PSA et FCA se partagent la direction de la future entité et que leurs actionnaires détiennent respectivement 50% du capital de la nouvelle structure.

Même souci de parité au conseil d’administration, enfin … au départ : cinq membres seraient en effet nommés par Fiat-Chrysler, cinq par PSA … mais le onzième serait Carlos Tavares, actuel patron du constructeur français qui deviendrait directeur général du nouveau groupe pour une durée initiale de cinq ans. PSA bénéficierait ainsi d’un déséquilibre des pouvoirs en sa faveur, ses actionnaires devant ainsi disposer d’un siège de plus que ceux de FCA.

Mais le communiqué initial maintient le flou sur ce point, le siège revenant à Carlos Tavares n’étant pas ajouté au nombre de sièges revenant aux actionnaires de PSA.

John Elkann, président du conseil d’administration du futur groupe fera quant à lui partie des personnes représentant FCA.

Notre avis, par leblogauto.com

Ce « onzième » siège destiné à Carlos Tavares pourrait en effet faire débat. Laissant ainsi entendre de manière implicite que PSA contrôlerait FCA. Ce qui n’a pas officiellement été présenté de la sorte.

Sources : Reuters, AFP

Poster un Commentaire

86 Commentaires sur "PSA/FCA : le 11ème siège au Conseil, dévolu à Tavares, ferait débat"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité
Je vais probablement recevoir beaucoup d’avis négatifs mais je suis super content de l’avancement de cette fusion. Tout le monde sait qu’il y aura beaucoup de défis à relever mais c’est justement l’idée de base : relever les défis à venir en étant renforcés plutôt que tout seul. Et pour ceux qui critiquent FCA et sa gestion purement financière (point sur lequel je suis tout à fait d’accord), gardez en tête que l’objectif d’une fusion est d’être mieux préparé à l’avenir, pas de faire des jugements sur le passé. Si les actionnaires de PSA jugent que la valorisation est la… Lire la suite >>
Thomas
Invité

A chaque fois que je me montre ravi de cette future fusion je récolte plein de points négatifs 🙄

SAM
Invité

Les deux qui y gagnent dans l’immédiat sont :
– Exor;
– Carlos Tavares.

Les autres sont embarqués dans cette aventure pleine de promesses sans grandes garanties.

nouh
Invité

« l’objectif d’une fusion est d’être mieux préparé à l’avenir, pas de faire des jugements sur le passé ». Surement, si tout va bien, mais au moindre problème, le passé resurgit, on le voit avec Renault/Nissan….Alors, autant s’assurer du bon partage dès la création!!
La famille Agnelli a toujours défendue ses actionnaires au détriment de la R&D et des investissements, il serait bon que pour l’alliance elle n’ait ni la majorité financière, ni la majorité des sièges sinon, je ne donne pas chère de cette fusion dans l’avenir, même si elle est très attractive dans l’absolu….

zeboss
Invité
@nouh : les Agnelli ont quand même un minimum de jugeote sachant qu’à force de vendre les bijoux de famille, de tirer sur les caisses de cash la poule aux oeufs d’or va se tarir et qu’il va falloir quand même se remettre au travail. Je parie que quelque part comme chez les Peugeot en son temps (2011), le suivisme des directives de Marcchione sur les bénéfs à court terme a fait quelque dégâts et ouvert au passage les yeux. Acheter des droits à polluer va directement impacter les bénéfices, c’est autant qui n’entrent pas dans les dividendes, payer des… Lire la suite >>
Greg
Invité

« (merci de m’épargner les commentaires sur le vampirisme supposé de Gm)«  pourtant le fait que Opel assumait seul les coûts de développement des modèles rebadgés sous les marques Saturn(ok saturn a disparu ensuite), Buick et Holden, tout en n’ ayant aucune participation sur les bénéfices et devant en plus payer des frais de licence pour la plateforme epsilon est une réalité qui a pourri les comptes…
Et accessoirement ne t’ en déplaise Opel n’ a pas intégré les coûts des plans sociaux made in Tavares dans les bilans depuis la reprise.
Donc bon merci aussi de regardé la réalité en face hein.

wizz
Membre

Marchionne était déjà mort, mais ça n’a pas empêché FCA de revendre marelli magneti et de distribuer 2 milliards aux actionnaires….

https://www.usinenouvelle.com/article/fiat-chrysler-va-verser-2-milliards-d-euros-de-dividende-apres-la-vente-de-magneti.N838195

Le courtermisme est toujours de vigueur chez FCA. Ce qu’ils espèrent, c’est de réussir à trouver un partenaire en temps voulu juste avant la chute, trouver la fourmi juste avant l’hiver…

pat d pau
Invité

FCA fait comme les autres en europe en regardant d’abord le cash flow dispo. Le court termisme est partout.
il est a combien le dividende renault ? on va faire les 3% mini ?
https://pro.largus.fr/actualites/bosch-rejette-finalement-la-cotation-en-bourse-9534393.html

Nictalope
Invité
Je reste dubitatif. Je ne doute pas de l’opportunité financière de cette fusion. Toutefois il faut un chef et je pense qu’en matière industrielle, PSA est largement en avance pour la mise en place des plateformes efficientes. Le projet industriel doit être managé par PSA et ils doivent faire le tri dans l’amoncellement de plateformes. ils doivent arrêter tout développement de plateforme FCA (sauf 4×4 et grande berline) et reprendre à zéro le développement des futures modèles comme PSA a fait avec OPEL. Cela va prendre du temps mais il faut rapidement une PANDA, une UNO/500, une RITMO avec leurs… Lire la suite >>
AVENUE
Invité
@ Nictalope Le but d’une fusion pour les actionnaires dans un monde libéral et capitaliste ce n’est pas de répondre point par point les desiderata des nostalgiques de telle ou telle marque mais de rentabiliser au maximum et d’avoir le meilleur profit possible avec retour sur investissement et machine a cash bien huilée. D’ou transfert de la 208 au Maroc. Optimisation a outrance chez Opel (cf: Corsa/208). Les points à surveiller d’urgence du côté de PSA c’est de bien négocier le virage du Brexit (cf: les usines Vauxhall en G.B ?). Palier à la perte du marché Iranien https://www.capital.fr/entreprises-marches/psa-retrait-d-iran-sanctions-americaines-automobile-1291332 Rester… Lire la suite >>
Nictalope
Invité
il y a la vision industrielle et la vision financière. Investir c’est aussi sur le long terme et c’est ce qui a pêché chez FCA ces dernières années. Ils s’en remettent maintenant à une personne qui a une vrai relation avec le monde de l’automobile (Tavares) afin de pérenniser puis d’améliorer le rendement. Les actionnaires dans un monde libéral (surtout les actionnaires familiaux) sont des entrepreneurs pas des chacals. Les chacals sont ceux qui n’ont aucune vision d’avenir si ce n’est faire des coups en bourse. Le monde capitaliste n’est pas si pourri que ça il y a encore de… Lire la suite >>
AVENUE
Invité

Certes mais investir dans l’automobile en Europe dans les 10 prochaines années ça veut dire brûler du cash en vain car les politiques anti-voiture n’auront de cesse que de durcir les normes et les interdictions en tout genre.
On peut toujours rêver mais à un moment donné même les familles d’entrepreneurs les plus vertueuses sont soit obligées de ceder soit d’investir sous de meilleurs cieux !

wizz
Membre
Malgré les soit disant politique anti-voiture, VW ou PSA comme exemple se comportent très bien en Europe. Pourquoi pas FCA? FCA aurait fait le ménage chez lui ces 10 dernières années en Europe. Le soucis, c’est qu’ils ont aussi « fait le ménage chez sa clientèle ». Une fois partis ailleurs, tous les clients ne reviennent pas lorsqu’il y a une offre valable chez FCA: on a pu voir cela avec Alfa Romeo et sa Giulia. PSA va fusionner avec une coquille doublement (voire triplement) vide : -il n’y a pas de base technique chez FCA pour développer une large gamme de… Lire la suite >>
AVENUE
Invité

@ wizz

Tu as une vision très orientée c’est difficile de te faire comprendre les enjeux tu restes fixé sur une vision très terre à terre.
Essaye d’ouvrir ton horizon et de comprendre le problème dans sa globalité.
Que tu sois nostalgique de telle ou telle marque je peux le comprendre mais franchement les problèmes de ce qui reste de l’automobile Française sont ailleurs.
Tu fais une fixation sur FCA ici tout le monde l’a compris.
Bon ça anime bien le blog mais ça va pas plus loin

wizz
Membre

une vision très orientée!!!

si seulement tu pouvais te voir…

Greg
Invité

Pourtant il égrène des arguments auxquels tu ne réponds ni sur le fond, ni sur la forme, privilégiant une simple attaque personnelle…
Pour la Giulia, son echec relatif est à chercher dans 4 raisons:
1) département flottes assez inexistant… sachant que c’ est un segment dominé par celles-ci..
2)absence de technologies (par ex un phev qui devient très demandé par les flottes) et jusqu’ à peu adas modernes
3) design relativement quelconque comparé aux anciens modèles
4)Arrêt des budgets promo/discount depuis la mort de Marchionne
5)Rapprochement avec Jeep qui a déboussolé la clientèle.

SGL
Invité

…et surtout absence de versions SW pour la Giulia, qui font souvent les 2/3 à 3/4 des ventes !

zafira500
Invité

@Greg.
Il y a eu aussi la baisse des ventes de berlines au profit des SUV et comme le dit justement SGL, l’absence de version SW et même de coupé dans la gamme (ce n’est pas le cas de la concurrence).

wizz
Membre
oui zaf http://carsalesbase.com/european-car-sales-data/alfa-romeo/alfa-romeo-giulia/ Bien sûr qu’il y a un désintérêt des berlines au profit des SUV. La Giulia a tenu 1 an avant de voir ses ventes plonger, au profit des SUV, au profit du Stelvio… http://carsalesbase.com/european-car-sales-data/alfa-romeo/alfa-romeo-stelvio/ …Ce Stelvio, c’est vrai qu’il a un meilleur résultat par rapport au Giulia, confirmant la préférence des SUV au détriment des berlines, MAIS on constate qu’il n’a tenu qu’une seule année (pleine), avant de voir ses ventes plonger lui aussi. On commence les ventes, avec les résultats qui augmentent, autour de 1000 mensuel, puis autour de 2000 mensuel, puis 3000 mensuel. Mais depuis,… Lire la suite >>
zafira500
Invité

« bref, pour Alfa, ce n’est pas uniquement un problème de berline vs SUV… »
Je n’avais pas remarqué, merci. Je ne faisais que compléter ce que disait Greg au cas où tu ne l’aurais pas remarqué.
Finalement, je me demande si AVENUE n’a pas raison, tu ne prends que ce qui t’arrange. 😉

wizz
Membre

non zaf

greg égrenait les quelques problèmes de la gestion de carrière de la Giulia

à cela, tu avais précisé que c’est aussi à cause des SUV qui marchent du tonnerre

et moi, je précise que si généralement le segment des SUV marchent bien, ce n’est pas le cas lorsque le SUV est de Alfa.

Le problème principal n’est pas la Giulia
Le problème principal, c’est la gestion industriel à long terme par FCA, qui est désastreuse…

Luc
Invité

Dans l’automobile il suffit de faire une voiture qui plait pour sauver une marque. 205 puis ensuite 3008 pour Peugeot. Ce ne sont pas les PHEV, les Adas ou autres qui ont séduit sur 3008. Les moteurs sobres, le design et le rapport qualité prix. FIAT a eu le succès de la 500, Alfa mérite d’avoir une auto à succès.

MAX
Invité

Mais quelle voiture!

pat d pau
Invité

et FCA a pris de nouveaux clients avec Jeep.
Segment D: 70% de voiture de fonction, Alfa pas dispo en tant que voiture de societe dans ma boite. dommage.

pat d pau
Invité

vous savez pourquoi le groupe Bosch n’est pas coté ?

https://pro.largus.fr/actualites/bosch-rejette-finalement-la-cotation-en-bourse-9534393.html

Savez vous pourquoi Renault et les autres n’ont ps investi dans l’hybride depuis la prius de 1997 ? a cause d’une vision court terme/financière ? Savez vous pourquoi Renault a investi pour faire des batteries a refrodissement par air (vision purement fianciere?) ?

Greg
Invité
«  ils doivent arrêter tout développement de plateforme FCA (sauf 4×4 et grande berline) et reprendre à zéro le développement des futures modèles comme PSA a fait avec OPEL. Cela va prendre du temps mais il faut rapidement une PANDA, une UNO/500(…) » Déjà la comparaison avec Opel n’ est pas pertinente… PSA disposait de plateformes adéquates et a préféré stopper les développements sur plateforme GM afin de ne pas avoir à payer des royalties. Dans le cadre d’ une fusion, pas de royalties à payer. Ensuite, c’ est un peu contradictoire: je rappelle que PSA ne dispose pas actuellement de… Lire la suite >>
Nictalope
Invité

Pour Chrysler on pourrait faire un pendant à la Golf aux US avec un dérivé de 308/ASTRA/RITMO puis une grande berline avec un dérivé de 508/insignia/Giulia. Chrysler est quasiment mort aux US il n’y a qu’a voir les chiffres de vente. Il faut relancer avec un positionnement pourquoi pas proche de celui de Volkswagen. Il y a du grain à moudre mais d’abord mettre de l’ordre et définir sans perdre de temps les stratégies et les marchés potentiels pour chacune des marques. S’atteler rapidement à l’adaptation industrielle de ce mécano

Nictalope
Invité
DS est en cours de construction. Cela marchera ou pas mais en tout cas il y a la volonté de faire quelque chose. J’ai vu il y a 2/3 ans un commentaire du DG de DS qui disait que 50 000 ventes par an dans le court terme serait satisfaisant. Ils ont intégré qu’ils ne gagneraient pas d’argent dans ce court terme mais que la phase de construction coute cher, qu’elle peut être longue pour acquérir une stature. De toutes façons les économies ils la font en empruntant et en utilisant la synergie du groupe PSA. L’économie est plus globale… Lire la suite >>
SGL
Invité

@Nictalope, ce qui serait génial, c’est de voir Maserati et Alfa et DS concevoir des modèles en commun pour la partie technique, bien sûr avec un design et des réglages spécifiques pour respecter la philosophie de chaque marque.
Avec 3 marques premium, ils pourront se lancer dans des technologies coûteuses haut de gamme comme les PHEV musclés et les GMP 100% électrique.
Il faut concurrencer tous les modèles de Tesla !
À trois, en partageant les frais de R&D, c’est envisageable.
Seul, c’est impossible, c’est même la mort au final.
Cette fusion des groupes, est une superbe opportunité !

SGL
Invité

@Greg
DS, c’est +88 % d’augmentation en Europe en octobre 2019 !
Et SANS l’arrivée en masse de la DS3 CB, ils frôlent Jaguar et ils sont devant Alfa et Lexus !
Alors il faut arrêter la mauvaise foi !
http://carsalesbase.com/european-car-sales-analysis-october-2019/

Xavier
Invité

L’opportunité de PSA ne serait elle pas de fusionner avec un Groupe qui aurait un bon potentiel de croissance ?
Je n’aime pas beaucoup Fiat mais il s’agit maintenant de FCA et j’ignore tout de son potentiel de croissance.

SAM
Invité

Si PSA fusionne avec un groupe qui a un potentiel de croissance … PSA se fait racheter. L’option FCA c’est de contrôler l’autre sans sortir un rond … mais est-ce que FCA est la bonne mariée? Je pencherai plus pour une union GM/PSA.

AVENUE
Invité

@ SAM
Si GM s’est désengagée de l’Europe en cédant OPEL/VAUXHALL à PSA ce n’est certainement pas pour revenir sur ce marché en décroissance et faire une fusion.
Soyons réaliste !

Dom
Invité

GM vaut plus du double de PSA en bourse …..
En 50/50 il y a seulement Hyundai ou Suzuki pour PSA, deux asiatiques qui refuseront de se laisser dompter par PSA, comme le fait Nissan avec Renault, et c’est un désastre.
Fusion 50/50 ou pire le mot Alliance ne devraient pas exister,
Le plus fort bouffe le plus faible, point final.

SAM
Invité

@Dom. Un désastre pour Nissan? Plus de 20 ans de croissance continue? Il arrive que la croissance se retourne, ce sont les lois de l’économie. C’est tellement en désastre que Tavares s’appuit sur l’exemple de l’Alliance Renault-Nissan pour montrer que PSA+FCA c’est possible. En fait tout le monde est tellement persuadé que ce sera comme Renault-Nissan en mieux qu’on en oubli tous les obstacles et le temps que cela prendra.

Nictalope
Invité

une fusion PSA/FCA n’a rien avoir avec l’alliance Renault/Nissan.
Attention il y a des intérêts discordants dans cette alliance.
Quoiqu’on en dise Renault est LE PATRON (43%) chez Nissan mais ne réussit pas à imposer ses points de vue.et se laisse balader par Nissan.

SAM
Invité

@AVENUE. Le succès de GM en Chine et au Brésil s’explique en partie par l’utilisation des plateformes communes avec Opel. GM aura besoin d’un allié pour renouveler ces plateformes un jour. PSA est à mon sens tout indiqué. GM revient dans l’électrique en Chine. Je trouve GM plus adéquat mais bon. Un partenariat avec GM indiquerait que PSA perde sa liberté.

wizz
Membre

avenue

Fiat aussi s’est désengagé de l’Europe, peu à peu. En cas de fusion FCA-PSA, il n’y aurait pas de renaissance de Fiat alors, qui resterait avec sa gamme famélique et des ventes en chute libre….

si tu critiques GM avec ces arguments, alors sache que ces même arguments sont aussi applicables pour FCA.
s’il n’y a pas d’intérêt pour PSA à fusionner avec GM, alors il n’y en aura pas non plus avec FCA…

AVENUE
Invité

@ wizz

Tu t’enfonces tout seul à longueur de post on ne sait même plus ce que tu veux prouver dans ta diatribe contre FCA.

Je crois que tu dois te faire une raison quand une fusion est actée elle se fait.

SAM
Invité
GM+PSA = 1/ complémentarité géographique : GM est très présent en Chine, aux USA, au Brésil et était présent en Russie. PSA est très présent en Europe. 2/ complémentarité des plateformes : ce qui fait le succès de GM en Chine et au Brésil sont les plateformes de feu Corsa, Mokka et Insigna … là où justement PSA est très fort. 3/ La R&D : GM revient en électrique avec une offensive en Chine et des autos chez Chevrolet et Buick pleines de promesses. 4/ Le renouvellements des gammes : Cadillac ne chôme pas même si le succès n’est pas… Lire la suite >>
Eric
Invité

Ton point de vue s’entend. GM n’est quand même pas tres en forme. Il se retire du marché australien et abandonne petit à petit des marché où ils étaient forts auparavant. Ils vont devenir un constructeur a fort volume……Mais sur très peu de marchés donc sujets à des retournements brutaux. Mais je suis d’accord avec toi cela aurait (est) un allié potentiel fort de PSA. Peut être à l’avenir si la fusion PSA/FCA fonctionne rapidement il peut y avoir une possibilité

wizz
Membre

Eric

Si pour toi GM ne serait pas en forme, alors FCA devrait l’être encore moins. GM serait fort sur peu de marché, mais c’est encore pire pour FCA. GM se retire de l’Australie, mais FCA y est au compte goutte. Etc…
GM a 3 marchés majeurs: USA, Amérique du Sud et Chine
FCA n’en a que 2: USA et Amérique du Sud. (il est difficile de comparer l’Europe de FCA vs la Chine de GM)

Greg
Invité

Sauf que GM n’ est pas demandeur 😉
(Depuis quand PSA est « très fort » sur le segment D?)

Nictalope
Invité

tu as raison. Le but d’une alliance est d’être plus fort et de progresser. GM pourra être sensible peut-être un jour à une alliance réellement complémentaire.

SAM
Invité

Polyvalentes : PSA renouvelle ses plateformes.
Polyvalentes SUV traction : PSA renouvelle ses plateformes.
Compactes : PSA renouvelle ses plateformes.
Compactes es SUV traction : PSA renouvelle ses plateformes.
Sedan : PSA renouvelles ses plateformes.

Tout ce qu’a besoin Buick en Chine et tout ce qu’à besoin Chevrolet en entrée de gamme aux USA ou au Brésil. Ils sont bon pour les faire. Après pour vendre les sedans c’est autre chose car ils sont sur un marché chasse gardée en Europe.

polo
Invité

Tu as tout as fait juste mais dans ce cas vu que GM est plus gros que PSA ce serait un rachat, ce que les Peugeot et la BPI refuseraient. FCA à l’avantage d’être plus « accessible » sachant qu’en plus les 2 groupes collaborent depuis longtemps dans les utilitaires.

SAM
Invité

@polo. Nous avons tous consciences que PSA ne peut plus avancer seul mais faut-il se refuser à GM pour partir avec FCA qui au delà de labels prestigieux n’est pas le plus beau parti? PSA n’a eu de cesse d’avancer seul et se précipite soudainement sur le premier venu comme si le groupe avait le feu au c… GM pourrait être intéressé et intéressant. D’autres groupes aussi. Alors le bon choix ou la précipitation? D’opportunité sur valorisée par Renault, FCA se transforme en casse tête! Renault n’a pas aidé je pense à jouer les entremetteurs.

wizz
Membre

polo

ils collaborent depuis longtemps….mais l’un avait décidé de rompre un lien de cette collaboration (pensant pouvoir faire cavalier seul, avant de se raviver et se faire fournir par Renault…)

dans cette « collaboration d’amis de 30 ans », l’un se comportait comme Judas à la première occasion venue…

gigi4lm
Invité

@ SAM / Manque Buick (au moins pour la Chine)

AVENUE
Invité

@ Xavier
Le problème en Europe n’est pas de connaitre le potentiel de croissance de tel ou tel groupe car les politiques anti-voiture contraignent les constructeurs au contraire à gérer une décroissance voulue et imposée.

olive911
Invité

Pourquoi ?

AVENUE
Invité
Selon moi les responsables ne sont pas à chercher loin. Tout est fait pour assassiner l’automobile en Europe. La presse économique est claire lire Capital du 6 aout 2019. Les actionnaires que ça soit la famille Peugeot ou Agnelli s’adaptent en fonction du contexte juridique politique et environnemental. On peut avoir les meilleures plateformes du monde si Bruxelles n’en veut pas ça ne sert à rien d’investir en Europe hélas « La fabrication de voitures dans l’Hexagone pourrait baisser de plus de 20% l’an prochain. En quinze ans, la production automobile française aura été divisée par deux. Les voitures « made in… Lire la suite >>
wizz
Membre
VW : http://carsalesbase.com/european-car-sales-data/volkswagen/ Fiat : http://carsalesbase.com/european-car-sales-data/fiat/ Les ventes en Europe depuis 1990 On constate que l’Europe a superbement réussi à assassiner Fiat, mais pas VW. On dit souvent que GM est un mauvais gestionnaire, en citant Opel comme exemple. Ce dernier a vu ses ventes européennes divisées par deux entre 1990 et maintenant. MAIS si on regarde Fiat, on constate que ses ventes ont été divisées par 2 aussi en l’espace de 30 ans. Fiat est un gestionnaire « aussi bon » que GM… Bref, L’Europe n’a pas cherché à tuer l’automobile. Elle a fixé un seuil et il faut la respecter.… Lire la suite >>
MAX
Invité
Effectivement en europe mais pas dans le reste du monde. Vous avez une vision trop/tres franco/francaise. Jeep est passe de 400k a 1400k en moins de 10 ans, Ram egalement. Le ducato et doblo sont vendus aux usa sous Ram a 7k/8k exemplaires par mois. On est a 100k par an et sont vendus sous le meme nom au canada et mexique avec le meme succes!! Fiat est tres presente en amerique latine avec une gamme tres complete. Pour l europe, c est la politique de Marchionne qui a ete applique et depuis sa mort le groupe FCA a change… Lire la suite >>
wizz
Membre

https://www.goodcarbadcar.net/2019-us-commercial-van-sales-figures-by-model/
Sur le marché US, les RAM Promaster-Ducato, à première vue, c’est plutot une moyenne mensuelle de 4500 unités. Et environ 1000 pour les Promaster City Doblo

https://www.goodcarbadcar.net/2019-canada-commercial-van-sales-figures-by-model/
et le marché canadien, c’est environ 1/10e de celui du voisin US

Les 100.000 unités annuelles, ça serait plutôt le total des Ducato et Doblo, et sur tout le marché Mexique-USA-Canada.

wizz
Membre

je vois que 2 participants n’ont pas digéré de voir les vrais chiffres de vente de leur Ducato et Doblo aux USA….

(à moins que ce soit le même, ayant cliqué 2 fois)

Don
Invité
Carlos tavares est en train de faire la même erreur que carlos Goshn, devenir grand à tout prix ! Psa va payer une fortune Fca pour finalement se retrouver déposséder du bébé ! Psa vaut 22 millards et fca seulement 15. A ces 15 on retire encore 5 millards de dividendes exceptionnels et je parle même pas de la très possible amende à payer à GM d au moins 5 millards ! Fiat est mort et seel jeep vend bien pour le moment des véhicules dépassés ! Les agnelli sont les rois de l esbrouf mais les peugeot doivent savoir… Lire la suite >>
SGL
Invité

FCA, a le réseau mondial que n’a pas PSA, des marques mythiques des plateformes pour les + de 4 cylindres propulsion.
Bien gérés, ils pourront concurrencer coup pour coup tous les modèles des BAM voire Porsche.
Si Tavares a les rênes du pouvoir, il pourra changer tout cela !
Si… tout va bien !? 😉

wizz
Membre

FCA a un réseau mondial, mais cela n’a pas permis à Fiat de vendre ses voitures sur les nouveaux marchés : les ventes de Fiat aux USA comptent pour peanut. Alors comment espérer que PSA puisse profiter du réseau mondial de FCA (qui par ailleurs vaut peanut en Chine et en Inde, contrairement à GM qui au moins a un pied solide en Chine)

zafira500
Invité

@wizz
FCA est aussi bien développé en AmSud ce qui n’est pas le cas de PSA.
Tu oublies au passage que Fiat ne vends que des petites voitures aux USA, voitures inadaptées à ce marché. PSA a des modèles qui pourraient se vendre là bas (508, C5, 5008,…).

wizz
Membre
zafira500 Est ce que j’aurais oublié quelque chose? vraiment??? Je comparais GM vs FCA. PSA est absent, ou quasiment absent en Chine, en Inde, en Amérique du Sud et en Amérique du Nord. Qui serait alors un bon partenaire pour PSA? GM ou FCA? -FCA est bon aux USA, mais GM aussi -FCA est bon en Amérique du Sud, mais GM aussi -FCA et GM mauvais en Inde -FCA mauvais en Chine, mais pas GM Donc le fait que je n’avais pas cité l’Amérique du Sud pour FCA, est ce important dans la comparaison GM vs FCA en tant que… Lire la suite >>
zafira500
Invité

Oui tu as oublié quelque chose : de préciser justement que tu comparais FCA et GM. Surtout que SGL comparait FCA et PSA.

AVENUE
Invité

Les esprits s’emballent on voit bien que la passion anime certains au détriment du bon sens

wizz
Membre

zafira
es tu sûr que je n’ai pas comparé GM et FCA???

« FCA a un réseau mondial, mais cela n’a pas permis à Fiat de vendre ses voitures sur les nouveaux marchés : les ventes de Fiat aux USA comptent pour peanut. Alors comment espérer que PSA puisse profiter du réseau mondial de FCA (qui par ailleurs vaut peanut en Chine et en Inde, contrairement à GM qui au moins a un pied solide en Chine) »

Nictalope
Invité

Oui méfiance. Mais bon confiance dans les dirigeants de PSA .

wpDiscuz