Accueil Dépêches Crise de l’auto allemande: Daimler supprime au moins 10.000 emplois

Crise de l’auto allemande: Daimler supprime au moins 10.000 emplois

1099
56
PARTAGER

Le fabricant des Mercedes-Benz, Daimler, a annoncé vendredi la suppression d’au moins 10.000 emplois dans le monde d’ici 2022 pour financer la coûteuse transition électrique qui pèse sur l’ensemble du secteur automobile allemand, frappé par une vague de restructurations.

Le nombre de postes supprimés « sera a cinq chiffres » et concerneront les postes administratifs, a expliqué le directeur du personnel Wilfried Porth lors d’une conférence de presse téléphonique, trois jours après l’annonce de 9.500 suppressions de postes chez son concurrent Audi.

Daimler avait une première fois présenté mi-novembre son plan pour économiser 1,4 milliard d’euros en charges de personnel, face aux « investissements élevés demandés par la transition vers la mobilité neutre en émissions de CO2 ».

Si une partie des départs se fera par des non-remplacements et un programme de retraites anticipées, le groupe a précisé qu’il proposera également des départs volontaires.

Ces mesures incluent la suppression déjà annoncée de quelque 10% des fonctions d’encadrement, a ajouté le groupe, ce qui correspond à près de 1.100 postes selon la presse allemande.

Daimler compte actuellement quelque 304.000 employés, toutes fonctions confondues, dans le monde.

« Les détails sur la mise en œuvre » seront « précisés dans les prochaines semaines », ajoute le constructeur dans un communiqué.

Comme l’ensemble du secteur automobile européen, Daimler est engagé dans une course pour réduire le niveau d’émissions de CO2 des voitures vendues et respecter des strictes normes en vigueur dès l’année prochaine dans l’UE, sous la menace de lourdes sanctions.

L’automobile sous pression

La faible rentabilité des nouveaux modèles plombe les marges et force les constructeurs à économiser pour investir alors que le contexte économique morose et les répercussions du scandale des moteurs diesel truqués pèsent déjà sur leurs comptes.

Daimler fait face à des « charges financières pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2 » en vigueur dès 2020 qui « demandent des mesures dans toutes les branches du groupes », avait expliqué mi-novembre le patron Ola Källenius.

Au total, et en prenant en compte les petits utilitaires et les poids-lourds ainsi que les « réductions des coûts du matériel », Daimler veut économiser au moins 1,65 milliard d’euros, dont les 1,4 milliard en coûts du personnel.

Les investissements dans les équipements ainsi qu’en recherche et développement seront notamment maintenus au maximum au niveau de 2019 et réduits à moyen terme.

Cette annonce s’ajoute à une série de mauvaises nouvelles en provenance du secteur automobile allemand, pilier de l’économie du pays.

Ainsi, les principaux constructeurs et équipementiers ont annoncé ces derniers mois près de 30.000 suppressions d’emplois en raison de la conjoncture dégradée et de la baisse en popularité du diesel au profit des moteurs électriques moins complexes à produire.

Audi, filiale du groupe Volkswagen, veut supprimer 9.500 emplois d’ici 2025 sur le seul territoire allemand, Volkswagen compte en supprimer 5.000, l’équipementier Continental 5.500 et son rival Bosch plus de 2.000, tandis que l’américain Ford prévoit 5.000 réductions de postes dans ses usines allemandes.

Selon une étude publiée l’an dernier par l’agence allemande pour l’emploi, quelque 114.000 emplois disparaîtront d’ici 2035 en raison du passage aux voitures électriques.

Le secteur représente en Allemagne un cinquième de l’industrie, près de 5% du PIB et plus de 800.000 emplois directs.

Au delà de l’impact du conflit commercial, la perte de popularité du diesel après le dieselgate laisse des traces: Continental va notamment abandonner la fabrication de composantes hydrauliques pour moteurs diesel et essence.

Daimler, qui fabrique la limousine Classe S, la citadine Smart et les camions Mercedes, s’attend pour 2019 à une « légère » progression de son chiffre d’affaires et à un bénéfice opérationnel (Ebit) « significativement inférieur » à celui de l’an dernier, sur fond de marché automobile en proie aux conflits commerciaux, notamment entre Chine et Etats-Unis.

Par AFP

Poster un Commentaire

56 Commentaires sur "Crise de l’auto allemande: Daimler supprime au moins 10.000 emplois"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Je te prends puis je te jette … à part leurs marges les constructeurs s’en foutent des clients et de leurs salariés!

beniot9888
Invité

Ah… Il est bien loin le temps du travail par la joie…

Mwouais
Invité

Le labeur n’ayant plus cours, la satisfaction de son travail s’est éteint aussitôt. Trop facile, aseptisé. Plus d’étincelles, plus de bruits dans le monde d’aujourd’hui (oh, la rime !).

zeboss
Invité

@beniot : au moins on vient d’échapper à le travail rend libre, hein ???

Mwouais
Invité
@SAM : que voulez-vous qu’ils fassent avec tant d’ouvriers, d’ingénieurs et de management pour assembler des packs de piles AA coréennes à un peu de cuivre bobiné par un robot ? Bon, l’excuse est là aussi pour permettre de dégraisser mieux sous couvert de cette ‘transition’ mais il reste que maintenir autant de monde à regarder les entrains cliniques des robots d’assemblage c’est leur épargner l’oisiveté et l’ennui donc la dépression assurée. Allez mettre le feu dans les parkings couverts d’IGH à quelques voitures électriques avec l’assurance de catastrophes humaines ou noyez en quelques unes dans la Seine ou au… Lire la suite >>
SAM
Invité

@Mwouais… Mercedes a des usines d’autos électriques qui tournent à plein régime? C’est nouveau! Mercedes est en faillite? Alors Mercedes pour un petit replis … c’est 10 000 suppressions d’emplois.

Mwouais
Invité

@SaM : en 2022, ils ne vont pas attendre que l’usine tourne pour infliger ce spectacle désolant aux pauvres bougres laissés sur le côté. (, Oui ils profitent aussi partiellement du prétexte probablement)

Mwouais
Invité

À l’échelle des 300.000 postes , c’est moins impressionnant que 100 intérimaires remerciés rapidement sur 400 postes à Dieppe, c’est certain.

SGL
Invité

Quand je vous dis que DS va mieux… On en voit les effets ! 😉

JC juncker
Invité

Alpine va baisser sa prod journalière , du a la baisse des ventes , c est coup sûr DS le responsable 🙈

SGL
Invité

@JC juncker
Bah, au moins moi, quand je suis de mauvaise foi, c’est pour la boutade !
Mais je ne savais pas pour Alpine… et c’est moins drôle.
https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/l-usine-alpine-de-dieppe-va-diviser-par-deux-sa-production-de-voitures-1575040899

zeboss
Invité

faut lire l’article et éviter de résumer une situation à un tire de presse, d’autant qu’on est sur internet, donc pour avoir du clic faut attirer le chaland, donc putacclic…
La prod a été boosté pour éviter des délais d’attente de plus d’un an… (qui on du je suppose fait perdre qq ventes quand même). Les effectifs ont été augmentés en conséquence avec un poil de sureffectif…
Le retour à la normale (près de 120 Intérim)…

Mwouais
Invité
25% d’effectifs qui sont remerciés. Qui avait dit plus haut, je prends et je jette ? Ces gens n’avaient pas l’idée d’intégrer la boîte en cas de production maintenue ? N’est ce pas ce qu’on leur avait dit ? N’ont-ils pas reçu l’information avant les fêtes que rebelote il faut trouver un job début 2020 ? Un job à Dieppe en concurrence avec les 100 autres. Nous pouvons donc dire que ces 100 intérimaires ont été heureux de participer à l’acquisition rapide du jouet de Monsieur Aisé qui voulait son Alpine vite ? Mais, bon, maintenant, veuillez circuler… (C’est un… Lire la suite >>
zeboss
Invité

dans la famille tesla construit une usine en Allemagne plutôt qu’en France pour ne pas avoir à supporter ce genre de réflexions…
J’oubliais, certains fustige Macron pour avoir dit « que les Français sont trop négatifs », on se demande bien pourquoi il a eu cette réflexion…
C’est vrai quoi, il aurait mieux valu que ces 100 restent chez eux tout ce temps.
En France, vaut mieux ne rien faire, parce que avec ou sans tu es critiqué, donc plus facile de fabriquer en Espagne…

labradaauto
Invité

n’est-ce pas un côté masochiste chez l’humain, ou d’enfant gâté qui lui fait casser ses plus beaux jouets ?
Sauf que là c’est plus grave, il s’agit d’une manipulation cérébrale engendrée par des climato alarmistes .

beniot9888
Invité

V’là que c’est la faute au réchauffement climatique, maintenant

Mwouais
Invité

@Beniot9888 : la faute n’est pas à un éventuel réchauffement climatique mais bien à un mouvement de panique de la foule parce que la panique a toujours meilleur écho que le raisonnement et la confiance dans la recherche.

Mais si tu sais expliquer la conséquence à moyen terme (1 génération) du passage forcené du véhicule thermique vers électrique dans un pays assez peu émetteur comme la France en regard de l’avantage sur le climat planétaire, t’es fortiche ! Alors tu as raisons : basculons tous vers l’électrique : on en verra mieux les conséquences.

wizz
Membre

https://c8.alamy.com/compfr/aamb5y/1970-desoles-temporairement-en-rupture-dessence-libre-service-a-la-station-de-gaz-au-cours-de-lannee-1973-crise-de-penurie-de-petrole-de-lopep-aamb5y.jpg

en restant les 2 pieds en thermique, on peut aussi devoir affronter ce genre de situation. Et ça peut arriver très rapidement, en 1 an…. En France, on a des idées, MAIS on n’a pas de pétrole (et une armée pas assez forte pour aller en prendre chez les autres)

SAM
Invité

@SGL. Sinon Peugeot vend tout son foncier autour de ses usines … c’est aussi un signe que ça va changer chez PSA. Après Peugeot a été assez habile pour faire passer cela comme une chance …

zeboss
Invité

@SAM : l’expert peut nous éclairer ?
Si Peugeot vend le foncier autour de ses usines c’est tout simplement que PSA applique une méthode Japonaise :
le compactage
terrains, bâtiments trop grands impliquent entretien et frais supérieur, par exemple la plus moderne des usines de PSA est 30% (Kolin en Slovaquie) plus grosse que celle de Toyota à Valenciennes pour un volume de prod similaire et de véhicules de tailles identiques.
Donc ton petit bashing discret histoire de tenter encore une fois le discrédit, tu peux le garder pour toi ?

AVENUE
Invité

@zeboss
Tu es dans le déni semble-t’il

zeboss
Invité

@avenue : tu viens de trouver le mot dans le dico ???
parce que tes commentaires pour le déni, on a le pompon !

AVENUE
Invité

@ zeboss
Je sais bien que dans ce blog il n’y a que des gens bien informés mais surtout aveuglés par leur passion

zeboss
Invité

sinon comme déni n’est pas une profession je suis dans l’industrie et en particulier dans la logistique, et hooo surprise, les grosses entreprises chez qui je passe sont toutes dans la réduction des surfaces d’abord construites mais aussi des terrains vaguement employés autour, pour cause de cout de chauffage, entretien et impôts locaux entre autre..
je pourrais citer les noms mais comme tu ne vois que ta réflexion, aucun intérêt…

nouh
Invité

Les industriels veulent maintenir une rentabilité élevée pour leurs actionnaires, tout investissant lourdement dans les VE et les nouvelles technologies, alors, ce sont les salariés qui pointent au chômage….. en Allemagne où ailleurs!!!
Tant que ce monde restera sur la croissance effrénée et la rentabilité élevée pour une poignée de privilégiés, la planète surchauffera de plus en plus et l’homme progressivement s’autodétruira.
Il est encore temps de réagir, mais le temps presse!!!!

SGL
Invité

Il faut dire qu’aussi, il n’y a pas eux beaucoup d’anticipation depuis les années 2010 de leur part.

Ema
Invité

Rentabilité élevée des constructeurs automobiles ?

zeboss
Invité

nouh ou le troll altermondialiste anticapitaliste de service…
bien sur l’exemplarité de la gestion de LADA saute aux yeux de tous…
ridicule..

AVENUE
Invité

@ nouh
La température sur la planète dépend quasi exclusivement de l’activité solaire.
Les prétendues théories des gaz à effet de serre seront vite démontées lorsqu’on voudra bien entendre les scientifiques.
Stop à l’entourloupe du GIEC à la solde de quelques illuminés !

beniot9888
Invité

Ouf !
J’ai cru l’espace d’un instant que j’allais avoir à faire un effort ! Je suis soulagé, c’est la faute au soleil en fait. Je vais pouvoir continuer de consommer des ressources naturelles sans me poser de question.

AVENUE
Invité

@ a beniot9888 et ses 3 allumés verdâtres.

Parce que l’électricité des V.E elle arrive sur terre par les effets du Saint Esprit?
Regarde plutôt du côté des mines de charbon et des centrales électriques alimentées au CARBONE NOIR!!!
Il s’en ouvre une par semaine en Chine et je parle même pas de l’Allemagne ….

zeboss
Invité

@avenue : le plus dangereux dans tout ça c’est que tu es persuadé de ce que tu écris…
aux mépris même des relevés factuels comme le taux de co² dans les carottes glaciaires…

AVENUE
Invité

@ zeboss

je réponds par scientifique interposé:
150 ans ».
Tom Tripp, auteur principal du GIEC depuis 2004 et Directeur technique des services et du développement d’US Magnesium.
Selon Dr Tripp, « malgré tout ce que vous entendez dans les médias, il n’y a aucun consensus scientifique que [le réchauffement climatique] soit un problème. Parce qu’il y a la variabilité naturelle, vous ne pouvez pas trancher avant au moins 150 ans ».

zeboss
Invité

comme défenseur d’une certaine industrie il se pose là…
Pour rappel la corrélation directe entre l’industrialisation et le taux de co² dans l’atmosphère est avérée…
depuis 1848 (révolution industrielle) le taux des gaz à effet de serre est lié aux volumes d’énergie fossile extraits.
Donc le petit écran consistant à dire qu’il faut attendre n’est encore une fois qu’une parade de l’industrie énergétique fossile…

AVENUE
Invité

@ zeboss
Tu ne fais que répéter ce que les pseudo-expert du GIEC nommés par des politiques te demandent de croire sans aucun esprit critique.
Tu es victime d’un lavage de cerveau.
La manipulation des masses par la propagande tu en as entendu parler?

miké
Invité

un négationniste écologique qui vient nous parler de manipulation et de lavage de cerveau, t’as pas un peu l’impression d’être en plein dedans ?

Julien
Invité

Et pendant ce temps Tesla ouvre une usine. Le grand ménage commence.

AVENUE
Invité

@ julien
Plus vite Tesla démontrera son inutilité et plus vite les choses se clarifierons

zeboss
Invité

@avenue : c’est bien un réac comme toi, on mesure ce à quoi on sera confronté avec un trump à la française.
Déjà grâce à quelques catégories sociaux pro,une mégafactory n’a pas pris pieds en France, ça permettra aux salariés de MB ou VW de se recycler facilement..

AVENUE
Invité

@ zeboos

Pékin a bâti le plus grand marché des véhicules électriques au monde, puis a poussé les constructeurs automobiles étrangers à utiliser ses batteries.
Et les Allemands d’après toi il vont recharger les batteries chinoises de leur V.E avec quoi ?
Avec du vent ? Ben non avec de l’électricité produite par des centrales à charbon cet a dire le pire CARBONE NOIR de la planète.
Tu parles d’un progrès??????
Ils sont ou les VERTS sur ce coup la?

miké
Invité

Tu PEUX LACHER ta TOUCHE MAJ !
On est SOURDS, ni AVEUGLES, ni DEBILES !
Putain quelle plaie ce type.

quid34
Invité

Nous sommes dans un monde en perpétuelle évolution, donc l’adaptation continue devrait être entrer dans les mentalités de tous les acteurs. Plus d’emploi à vie, plus de métiers à vie, plus de clients fidèle , plus d’actionnaire fidèle , plus de partenaire amoureux pour la vie… le tout est de le comprendre et de savoir évoluer en anticipant ce qui peux l’être et croire en sa chance…Après il y a la théorie et la pratique…

amiral_sub
Invité

la crise de certaines catégories d’industries n’est pas nouvelle : que s’est il passé lorsqu’on a fini d’extraire tout notre charbon? que son devenus les marechals ferrands? Et les constructeurs de carrioles? Là c’est au tour des dieselistes

Thibaut Emme
Admin
En fait, il reste « pas mal » de charbon dans notre sous-sol. Mais son extraction est plus onéreuse que de faire venir de l’étranger du charbon. Et socialement, cela devenait difficile d’envoyer les mineurs à la mort. Donc on a décidé de ne plus exploiter. Concernant les maréchaux-ferrant, il en reste, bien heureusement ! Vu les équidés de travail, de loisirs, mais aussi les bovins (oui oui) etc. C’est un métier qui s’est doté de plusieurs diplômes reconnus d’Etat. On en compte environ 2500 en France alors que leur nombre était tombé à 1000/1200 environ il y a 15 ans. Mais… Lire la suite >>
wpDiscuz