Accueil Sécurité 60 ans déjà : la ceinture de sécurité à 3 points

60 ans déjà : la ceinture de sécurité à 3 points

562
9
PARTAGER

Considérée comme l’une des plus importantes inventions de la vie quotidienne au XXe siècle, la ceinture de sécurité 3 points fête ses 60 ans. Un jalon important et salutaire dans l’histoire de la sécurité automobile, qui se poursuit encore.

Le sport automobile, dès ses débuts, réfléchit sur la question de la sécurité des conducteurs, puisque un harnais est testé dès la course Marseille-Paris de 1896. Au début du XXe siècle, le risque d’éjection est très présent, avec des véhicules ouverts à la tenue de route aléatoire et qui peuvent se retourner facilement. En 1903, le canadien Gustave Desiré Lebeau dépose un brevet pour des « bretelles protectrices » automobiles.

Il faut attendre l’après Seconde Guerre Mondiale pour que des progrès significatifs soient entrepris, notamment grâce aux recherches du médecin militaire américain John Paul Stapp, spécialisé dans l’aéronautique, qui a souvent donné de sa personne pour effectuer des tests sur les limites physiques supportables par le corps humain. La ceinture 2 points se généralise dans l’aéronautique et des prototypes de ceintures 3 points en Y sont testés, mais avec des résultats décevants car les séquelles physiques demeurent trop importantes.

Le tournant a lieu avec l’ingénieur suédois Niels Bohlin, qui est recruté par Volvo à la fin des années 50 après avoir fait carrière chez Saab dans la division aéronautique, où il a travaillé sur la conception de sièges éjectables.

Bohlin
Niels Bohlin

Dès 1957, Volvo avait équipé ses voitures de points d’ancrage de série pour des ceintures de sécurité deux points aux places avant, mais la boucle de cette ceinture se trouvait au niveau de la cage thoracique avec un risque élevé de porter atteinte aux organes situés à cet endroit, au lieu de garantir leur protection.

En 1959, Bohlin fait breveter un système de ceinture de sécurité à 3 points, avec une sangle abdominale et diagonale. Les deux principes cardinaux de son concept, c’est la facilité d’utilisation avec un seul point de fixation et la préservation de l’intégrité physique des passagers. L’ancrage et la géométrie du « V » formé par les sangles reliées entre elles ont été étudiés en profondeur pour minimiser les risques physiologiques en cas d’impact et, surtout, la ceinture reste en place sans bouger en cas de tension.

Un système complet de 1961

Volvo PV544
Volvo Amazon

Les Volvo PV544 puis Amazon deviennent ainsi les premières voitures de grande diffusion à intégrer de série ce dispositif, alors qu’il reste souvent en option sur des modèles de luxe d’autres marques. Boudé au départ, le système fait rapidement ses preuves et Volvo l’exporte sur ses modèles aux États-Unis à partir de 1963 après avoir reçu le feu vert de l’office des brevets américain. Bohlin travailla par la suite sur le développement des premiers systèmes de protection latéraux, où Volvo fit une nouvelle fois office de pionnier.

En 1970, l’obligation est faite aux constructeurs de prévoir des points d’ancrage. La France est pionnière en terme de législation européenne, la loi imposant en juillet 1973 le port obligatoire de la ceinture à l’avant dans les véhicules de tourisme hors agglomération. Il faut dire qu’à l’époque, avec plus de 16000 tués en 1970, la France est l’un des pays d’Europe où la mortalité routière est la plus élevée, en nombre de morts/habitant et en milliards de kilomètres parcourus. L’obligation est élargie à la circulation en agglomération en 1979, puis il faut attendre 1990 pour qu’elle soit étendue aux places arrière.

Source et images : volvocars, wikimedia commons

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "60 ans déjà : la ceinture de sécurité à 3 points"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thibaut Emme
Admin

De mémoire, Volvo a ouvert aux autres constructeurs son système pour qu’il soit copié et généralisé.

Des dizaines d’années après, malgré les campagnes (le petit clic pour éviter une grande claque, etc.) certains pensent toujours que c’est inutile la ceinture…

seb
Invité

Ce que je n’arrive pas à comprendre ce sont ceux qui la mette en roulant. Que ça dérange les gens d’être attacher je peux le comprendre, même si je ne cautionne pas, mais pourquoi attendre? Perso j’ai du mal à manœuvrer ma voiture dans ma cours sans mettre ma ceinture.
Où j’ai le plus halluciné, c’est en voyant ça sur un parking d’une école. Le nombre de parents qui regardent leur boucle de ceinture pour la mettre tout en roulant sur le parking avec des piétons partout autour, dont forcément des gamins…

The Stig
Invité

D’autant plus que (même si ce sont pour le coup des harnais avec bien plus de points), la ceinture a fait largement ses preuves dans des conditions bien plus sévères, dans le monde de la course automobile… C’est devenu tellement ancré que l’une des premières choses que l’ont fait, même en monotype, c’est d’attacher correctement son harnais, avant même de penser à mettre en route le moteur…

Verslefutur
Invité

« la France est l’un des pays d’Europe où la mortalité routière est la plus élevée, en nombre de morts/habitant et en milliards de kilomètres parcourus »
La France, un beau Pays d’indisciplinés 🙂
Malheureusement, pour avoir un changement, il faut toujours en passer par la loi et la répression. L’histoire continue: vitesse élevée, portable au volant, incivilités, pollution…

Bizaro
Invité

C’est vrai que les autres pays développés laissent l’initiative du port de la ceinture à leur citoyens…

Étrangement l’Allemagne oblige aussi ses citoyens à la boucler. L’Allemagne, un pays tellement reconnu pour son indiscipline.

Hello
Invité

Hey vers le futuro, tu connais l’histoire de France? La culture française? Tu crois que ça a été fait par des gens indicipliné?
Il y a quelques année Au maroc on est monté a 9 dans un taxi Fiat ritmo, c’est quoi ça? La bas on avait droit donc on était discipliné?
Faut arréter l’auto-flagelation débiles.
Au fait les allemands et les anglais en vacance tú en pense quoi?

Francois
Invité

Et comme le montre la photo, la ceinture est livrée avec un décapsuleur, il suffit de vous détacher pour ouvrir vos bières, ce qui est pratique. 😀

wizz
Membre

meuh non
c’est trop dangereux de détacher sa ceinture
il vaut mieux détacher la ceinture de belle maman…

Docteur_Oliv
Invité

En 1961, mon père avait monté des ceintures baudrier ( 2points) dans la 403…Comme il n’y en avait pas dans la R16 de 1966 on les a remontées ! Avantage sur la R16 il y avait des points d’ancrage.
Les premières ceintures 3 points étaient STATIQUES (on les règle soi-même)
Les ceintures statiques sont, en principe mieux que celles à enrouleur, mais comme les gens ne les serrent pas, l’obligation se fait avec les enrouleurs.
En compétition, il a fallu la mort de Gilles VILLENEUVE ( ZOLDER 82 pour rédiger une Norme Compétition

wpDiscuz