Accueil Actualités Entreprise Corée du Sud : pièces auto de fournisseurs japonais à prix fixe...

Corée du Sud : pièces auto de fournisseurs japonais à prix fixe depuis 2000 ?

702
2
PARTAGER

Les procureurs sud-coréens ont ouvert une enquête sur deux fournisseurs japonais de pièces automobiles pour suspicion de fraude sur les prix dans le cadre de leurs relations avec des acheteurs sud-coréens, dont Hyundai, ont annoncé lundi des officiels.

Le mois dernier, le bureau du procureur du district central de Séoul a repris auprès de la Commission du commerce équitable (FTC pour Fair Trade Commission) le dossier mettant en cause Mitsubishi Electric et Hitachi Automotive Systems.

Les deux sociétés sont accusées d’avoir des prix fixes pour des produits tels que les alternateurs et les bobines d’allumage depuis les années 2000.

Amendes de l’organe de surveillance anti-trust

L’organe de surveillance antitrust a annoncé dimanche avoir infligé des amendes totalisant 9,2 milliards de won (7,56 millions de dollars) à quatre sociétés japonaises – Mitsubishi, Hitachi, Denso et Diamond Electric – et avoir déposé une plainte en juillet auprès du ministère public pour enquêter sur Mitsubishi et Hitachi.

Une enquête non politiquement correcte ….

La FTC a annoncé l’ouverture de l’enquête en 2014 …. mais son intention d’annoncer ses conclusions le mois dernier. Une publication reportée depuis en raison de ses relations commerciales et diplomatiques avec le Japon.

L’avis de Leblogauto.com

La presse sud-coréenne met en avant les supposées « tricheries » effectuées par les fournisseurs japonais. Il n’en demeure pas moins que c’est un constructeur sud-coréen – Hyundai – qui en aurait largement bénéficié …

Sources : Yonhap

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Corée du Sud : pièces auto de fournisseurs japonais à prix fixe depuis 2000 ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
georges
Invité

Ça montre que le Corée du Sud devient de plus en plus un vrai démocratie.

greg
Invité

démocratie à la japonaise plutôt. 🙂
Un exemple: lors du dieselgate, les autorités ont interdit tous les modèles du groupe VW et Nissan, même les moteurs essence et hybrides pourtant non concernés.

wpDiscuz