Accueil F1 F1 : la FIA réfléchit au retour des ravitaillements en 2021

F1 : la FIA réfléchit au retour des ravitaillements en 2021

913
19
PARTAGER
pit stop

Alors que le règlement 2021 de la F1 est toujours en négociation intensive et que la question du spectacle revient de façon récurrente sur la table, Jean Todt a confirmé que les instances sportives et les équipes discutaient d’un possible retour des ravitaillements en course.

« Personnellement, j’aimerais voir des ravitaillements, mais je serais aussi ravi de voir une étude sur les effets positifs et négatifs de cette mesure » a confié le Français à Silverstone.« Les voitures sont devenues trop lourdes, nous en avons discuté (…) Je pousse pour analyser les conséquences d’un retour aux ravitaillements. Si on le faisait, les voitures seraient plus légères au départ d’une course. »

En effet, depuis l’arrivée de l’ère hybride, les F1 ont pris de l’embonpoint: environ 750 kilos aujourd’hui, soit 100 de plus que les F1 de 2013, et même 150 kilos supplémentaires par rapport aux monoplaces du début du siècle, des « ballerines » très agiles et nerveuses. Plusieurs pilotes, et pas des moindres comme Hamilton et Vettel, déplorent cet alourdissement des F1 modernes, qui impacte fortement l’usure des pneus et briderait l’attaque en piste.

Cependant, des arguments existent contre les ravitaillements : d’abord, le coût induit par le matériel et le personnel spécialisé nécessaire à l’exercice; ensuite, le problème de sécurité; enfin, l’impact potentiellement négatif que cela aurait sur le spectacle, avec des qualifications faussées et des stratégies bloquées. « Les stratégies avec les ravitaillements sont plus prévisibles et permettent moins de variation en course et moins de surprise que dans le cas contraire », indiquait l’an dernier James Allison, alors directeur technique de Mercedes, qui avait été déjà questionné sur le sujet.

On se rappelle en effet qu’à une certaine époque, les dépassements se jouaient davantage sur la stratégie de ravitaillement que sur la piste, provoquant de lénifiantes processions. Pour ce qui est du coût, Todt a préféré en rire: « Quand je vois la taille des motorhomes des équipes… »

Le président de la FIA a également confirmé sa volonté de réduire certaines aides au pilotage, notamment les systèmes anti-calage, afin de rendre les départs plus délicats pour les pilotes.

L’avis de leblogauto.com

Les ravitaillements et la F1, c’est une longue histoire. Leur réintroduction est régulièrement remise en selle. Inhérents à la course automobile à ses débuts, ils furent bannis de la F1 en 1984, puis réintroduits en 1994 dans une logique de spectacle. L’incident d’Hockenheim 1994 et l’affaire de tricherie Benetton ne refroidirent pas les autorités. Le système demeura en vigueur jusqu’en 2009, avant d’être une nouvelle fois prohibé pour des raisons de sécurité mais surtout de réduction des coûts.

Le poids des monoplaces est en effet une vraie question, mais l’allègement via la baisse de la charge d’essence est-il une bonne solution ? Les discussions promettent d’être encore bien animées d’ici la validation définitive de la règlementation 2021 !

Source : F1

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "F1 : la FIA réfléchit au retour des ravitaillements en 2021"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Si ils les remettent pas, permettez au moins aux F1 de partir avec assez d’essence pour pas avoir à en économiser

wizz
Membre

ce n’est pas aussi simple, aussi évident. Il y a la quantité maximale que l’on peut embarquer au début de la course, mais il n’est pas dit que toutes les voitures embarquent cette quantité maximale

parce que:
-le surpoids coute cher en performance chrono (se souvenir de Vergne qui faisait 10kg de plus que son coéquipier)
-et le débit max instantané autorisé fait que l’on ne peut pas tirer profit de ce surplus d’essence….et donc on va trainer un surpoids, un lest pendant toute la course

Invité

J’y ai pensé, surtout que les voitures pèsent pas toute le même poids, mais bon ils doivent être beaucoup à rédiger le règlement, et l’économie d’essence est un frein au spectacle quand tout le monde doit le faire, ils vont bien réussir à trouver un compris? (ou à défaut une explication de pourquoi c’est la solution la moins pire)

Rowhider
Invité

J’espère sincèrement qu’ils ne referont pas cette erreur. A part les feux de la saint Jean de Vestappen, c’est le seul spectacle que ça n’a jamais apporté.
Au contraire, ça avait détruit les stratégies décalées et la course dans les stands: s’il faut 15sec pour faire le plein, à quoi bon se presser à faire le reste?

LA seule chose dont à besoin la F1, ce sont de vrais pneus à l’instar de ceux du WEC

Jc juncker
Invité

Les ravittos. Ç était quand même une spécialité pour gagner un gp chez fiat.

Ça ne serais pas surprenant qu il soit à la manoeuvre derrière cette idée.

zafira500
Invité

« Les ravittos. Ç était quand même une spécialité pour gagner un gp chez fiat. »
Euh… Fiat n’a jamais fait de F1. Ferrari oui, mais pas Fiat.
Mais c’est vrai que les autres écuries n’ont jamais « joués » avec les ravitaillements pour gagner des GP.

robert
Invité

oufti, mais comment il est intelligent ce JUNCKER mais que fait cette intelligence sup sur ce site ? Je peux t’appeler maître ?

labradaauto
Invité

vue que les dépassements ne sont pas aisés parfois, les ravitaillements pneus essence sont un piment de course qui ne peut que porter intérêt à la course par un public devenu las.

RICO
Invité

ILS FERAIENT MIEUX DE REFLECHIR AU RETOUR DES V8 HURLANTS PLUTOT QUE CES M…. DE V6 AFONES ALOURDIS PAR L’HYBRIDATION .

zafira500
Invité

À l’époque où la F1 était passée des moteurs turbo au moteur atmo, on disait aussi qu’il fallait revenir au turbo hurlants- ou plutôt sifflants – plutôt que de rester avec ces m… de moteurs atmo. Autres temps, autres mœurs.

wizz
Membre

Le V8 atmo, limité à 100kg/h de carburant, ça risque de moins hurler, voire chuchoter pour pouvoir tenir plusieurs courses…

Le V6 turbo hybride, consommation illimitée, 1 moteur par course. Dans les années 80, ils sortaient tous plus de 1000ch (qu’on avait dû brider en limitant le turbo à 4 bar)

robert
Invité

Même 1200 ch au essai dans la Renault de prost.

robert
Invité

La F1 , moto gp , kart et autres doivent êtres des sports de vitesse pure . Les aides électroniques, l’usure programmé des pneus, les circuits ou il est impossible de dépasser, les pénalités fantasques et autres sont de trop. Même les radios .C le pilote et sa voiture point .

wpDiscuz