Accueil F1 F1 2019 Siverstone Debrief: Pas de spectacle en F1?

F1 2019 Siverstone Debrief: Pas de spectacle en F1?

1177
6
PARTAGER

La joie du grand prix d’Autriche passée, nous avions l’espoir fou d’un grand prix survolté. De plus, l’annonce des commissaires de laisser les pilotes se battre en piste pouvait nous laisser espérer des batailles dans tous les sens. Quelques questions en suspens, Red Bull est-il définitivement un candidat à la victoire? Les Mercedes retrouveront-elles leur niveau de performance? Quid des Ferrari?

La course: De la bataille, de la bataille!

Il faut croire que l’annonce de la libre bataille en piste fut couronnée de succès. De la bataille, de la bataille, de la bataille et je crois avoir oublié quelque chose, ah oui, de la bataille! Enfin des stratégies différenciées avec un ou deux arrêts.

Quel pied encore! Des batailles, on en a dans toutes les strates de la roche nommé « peloton » (pour les géologues). Soyons demandeurs et tatillons nous aurions voulu plus de spectacle et d’incertitudes pour la victoire, mais nous y reviendrons.

Pour ce débrief, parlons des couples qui se sont formés qui tels les z’amours se donnant des coups de cartons, se sont données ici des coups de volant.

Hamilton/Bottas: le fidèle coup de main du destin.

Les Mercedes au sommet, aidées par la faculté de la monoplace à avaler les courbes et aux températures plus fraiches. Peut-on vraiment appeler ça de l’été mes très chers amis britanniques? Mais je divague.

Revenons sur le coup de pouce du destin à notre ami Lewis. Une nouvelle fois dans l’obligation de paraphraser le « blessed » de Nico Rosberg (je confirme ne toujours pas avoir les moyens pour les droits d’auteurs… d’avance merci) Mais cette voiture de sécurité a changé la face de la course pour la victoire. Le résultat n’aurait pas changé, mais avec Bottas devant et un deuxième arrêt à faire nous aurions eu sans doute plus de rythme et un peu plus de suspens.

Une chose qui fut des plus sympathiques, l’équipe les a laissés s’expliquer en piste. Deux manœuvres successives qui valent le coup d’œil. Pour le plaisir des yeux.

Verstappen / Leclerc: round 2

On les a laissés sur une explication musclée en Autriche. Force est de constater que le général Leclerc a compris sa leçon. Sa F1 prenant la largeur d’un char lorsque Max la menace se faisait menaçant. Cette fois ci ce ne fut que les stands qui auront permis au batave de passer. Mais le manœuvre de Leclerc quelques virages plus tard est une belle pièce. La seconde fois, ce fut la largeur de la piste qui a permis à Max de s’en sortir. Question: A-t-il pris à un avantage en sortant de la piste et devait-il rendre la position?

 

Vettel / Vertappen: Vettel fautif, vraiment?

Certes Vettel a admis sa faute et soulever ce point serait hors de propos, mais sommes nous à cela près? Max aurait-il repris lors de cette manoeuvre l’habitude qui lui a valu le surnom de Zigzagpen? Qui a pensé à Baku 2018 lorsque la Ferrari a percuté l’arrière de la Red Bull? Vettel pensait avoir la place à gauche, mais Verstappen a-t-il bouger une fois de plus pour couvrir cela? Est ce que la culpabilité n’est-elle pas plus partagée que ce que nous avons entendu. C’est peut être une question cavalière de ma part, mais y a-t-il un seul lecteur m’ayant vu faire du cheval?

Gasly / Ferrari: Le signe du mieux pour Gasly?

En finissant devant son équipier, certes l’accident Vettel / Verstappen aidant, mais il était toujours dans les basques de son équipier en course. D’ailleurs, il s’est permis une jolie manœuvre sur Vettel dans le premier relais. Leclerc a vengé la maison Ferrari par la suite. A l’exterieur qui plus est.

Ricciardo / Mclaren

Norris / Ricciardo au départ, roues contre roues sur l’ensemble du premier tour. Avant que Lando soit piégé par la voiture de sécurité. Ensuite il fut bloqué derrière Sainz le reste de la course. C’est là que l’on voit les défauts de châssis de Renault, prenant un retard bien trop conséquent dans Maggotts and Becketts pour avoir la chance de doubler dans la ligne droite. La Mclaren est bien plus équilibrée même si elle semblait générer sur cette course plus de trainée.

Grosjean Magnussen / Steiner: Jusqu’où les oreilles vont-elles remonter?

Trois virages, et la course fut officiellement perdue, foutue, gachée, fichue… (je laisse aux pros du dictionnaire des synonymes en ajouter). L’accrochage entre les deux pilotes, le tabou absolu, la honte ultime surtout lorsque l’on voit à quel point les points valent cher au milieu de tabeau. Gunther a relevé les oreilles, et je cite « Répetez après moi, je suis un âne bâté! » tout en tirant les oreilles de ses ouailles.

Perez / Hulkenberg: les ex en froid?

En harponnant sans ménagement son ex, jaloux de le voir au volant d’une monoplace qui se porte mieux peut être. Par contre va falloir m’expliquer pourquoi il n’y a pas eu d’enquête des commissaires suite à cet accrochage. De la friction ok, mais là on est passé directement au catch.

Résultat de recherche d'images pour "braun strowman vs bobby lashley led wall gif"

 

Kvyat / Albon: les inséparables en piste.

La voiture marche pas, ils sont au fond du trou. La voiture fonctionne, ils se battent comme des chiffonniers pour les derniers points. C’était comme ça ce weekend. Avantage Russie ce coup ci.

Raikkonen / Constance: ils ne sont pas en froid

Que dire de plus, encore des points collectés. Constance est celle qui l’accompagne le plus en piste. Voiture en forme ou en deçà, il est là pour prendre les points sans erreurs.

Giovinazzi / Freins: Ouch!

Les freins semblent ne pas avoir apprécié le coup de pédale de l’italien. Il aura le mérite ou le tort d’occasionner la seule voiture de sécurité de la course.

Williams / Performance: Devant Ferrari, souvenirs, souvenirs…

Oui, les deux Williams ont fini devant une Ferrari et ça nous ramène à une période lointaine que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.

Obligation est faite de fêter les 50 ans de Sir Franck à la tête de Williams. Bravo et mes respects sir! En cadeau un petit tour en Mercedes avec Lewis. Pour mieux l’embaucher? Suspense…

Stroll le célibataire

La retransmission ne nous l’a quasiment jamais montré. Difficile de juger sa performance, reste qu’il n’a jamais été en mesure de jouer les points.

Conclusion

Deux courses consécutives avec du spectacle, et quel spectacle! Le problème, c’est que le spectateur avisé va être de plus en plus demandant de ce spectacle.

Le retour de Mercedes au top était bien trop prévisible. Encore un doublé. Par contre Red Bull semble aller mieux et les dernières performances sont vraiment prometteuses, d’ailleurs Gasly signe son meilleur résultat.

Ferrari doit nous expliquer le pourquoi de ses stratégies. Les soft encore? Sérieusement?

Mclaren est toujours solide, porté par un Sainz solide en course.

Dans quinze jours, rendez-vous en Allemagne, bon on pronostique une victoire de Vettel? La passe de 3 pour nous niveau spectacle? Les Haas vont-elles finir à nouveau une course?

 

 

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "F1 2019 Siverstone Debrief: Pas de spectacle en F1?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
John d’ou ?
Invité
3 ou 4 Gp que je vois par petits bouts… Et une sensation : LA REALISATION TV EST LAMENTABLE… Sérieux par exemple sur la passe d’arme Bottas HAM on fait un plan sur la populace qui se lève pour applaudir le local de l’étape alors que l’action n’est pas finie… A chaque fois les choix du real c’est de l’émotion alors que l’action n’est pas finie… Mais c’est pas du foot quoi, y’a pas d’arrêt de jeu. Pareil, ils loupent les entrées au stand, quand le leader a 5secondes d’avance on peut passer au lutte pour les points. Bref ça… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
Ce n’est plus la FOM qui est aux commandes mais Liberty Media. Déjà, cela s’est amélioré niveau réseaux sociaux contrairement à ce que le vieux ronchon d’Ecclestone faisait (il ne voulait pas entendre parler de réseaux sociaux car mettre une photo sur Twitter ne lui rapportait rien…). Reste la réalisation…elle dépend vachement des GP. Est-ce que Liberty Media apporte ses propres réal comme la FOM avant ? Surement. Est-ce qu’ils en changent à chaque GP ou presque ? Oui sans doute. Déjà au Castellet, le réal avait loupé LA bagarre de fin de GP entre Ricciardo, Räikkönen et consort. Là,… Lire la suite >>
Joseph
Invité

Article intéressant mais il va vraiment falloir prendre des cours de grammaire, les phrases sont illisibles et n’ont parfois aucun sens… On attend mieux d’un « blog »…

wpDiscuz