Accueil 20 ans déjà Rétro F1-1999 : Mika la poisse !

Rétro F1-1999 : Mika la poisse !

764
1
PARTAGER

La saison 1999 de Formule 1 offrit un spectacle étonnant. Rien ne se passa comme prévu dans ce championnat dont l’incertitude et les rebondissements contrastent avec la période actuelle ! Rendez-nous le suspense et l’imprévu, vite !

Après un début de saison plutôt à l’avantage de Michael Schumacher (victoire à Imola et Monaco), Mika Hakkinen avait rectifié la barre en s’imposant successivement à Barcelone et Montréal (évitant le mur des champions). Une forme olympique s’expliquant par une McLaren-Mercedes intrinsèquement supérieure à la Ferrari, mais à la fiabilité très capricieuse. Le finlandais avait ainsi perdu une victoire acquise en Australie, mais il n’était pas exempt de tout reproche comme en témoignait sa sortie de piste à Imola.

Schumi out, Mika dans un fauteuil ?

En France, la pluie avait joué les trouble-fête avec des invités surprise nommés Frentzen (Jordan-Honda) et Jean Alesi (Sauber-Petronas). Si le français avait malheureusement abandonné en étant piégé par la piste détrempée, l’Allemand avait étonné le paddock en gagnant devant Hakkinen et un décevant Schumacher, 5e. Puis survient le grand prix de Silverstone, où, suite à une défaillance des freins, le Kaiser, qui voulait prendre le dessus sur son équipier Irvine pour chasser les McLaren, rata le virage de Abbey et s’encastra dans le mur de pneus à haute vitesse.

Triste ironie du sort, au moment où Schumacher eut son incident, la course venait à l’instant d’être interrompue à cause d’un incident sur la voiture de Zanardi. Résultat pour Schumacher : les deux jambes brisées et une saison pliée ! Quant à Hakkinen, il ne put convertir son leadership anglais en succès, à cause d’une roue défectueuse qui le força à abandonner.

Après Silverstone, Hakkinen compte 40 points contre 32 à Schumacher et au surprenant Eddie Irvine. Mais avec la blessure de Schumi, la plupart des observateurs et des fans sont convaincus que la saison est terminée. Irvine n’a pas l’étoffe d’un leader capable de défier Hakkinen. La suite de la saison va-t-elle se résumer à une promenade de santé du finlandais volant ? Que nenni !

Autriche : David Coul…e Hakkinen !

Hakkine décroche la pole devant son équipier David Coulthard, tandis qu’Eddie Irvine est relégué à 1 seconde ! Le départ est idéal mais au freinage du virage 2, catastrophe ! Coulthard, visiblement fébrile face à la domination de son équipier, rate son dépassement et envoie Hakkinen en toupie ! Le finlandais repart dernier et mène la charge pour remonter 3e, signant au passage le meilleur tour. Devant, Coulthard laisse filer la victoire au profit d’Irvine grâce à la stratégie ravitaillement de Ferrari. Mauvaise opération, Hakkinen repart de Zeltweg avec 44 points contre 42 à Irvine.

Allemagne : Mika frôle le pire

Hakkinen décroche une nouvelle pole devant l’étonnant Frentzen, alors que les Ferrari ne sont que 4e et 5e avec Mika Salo, le remplaçant de Schumacher, et Eddie Irvine.

Hakkinen s’envole parfaitement et écrase une nouvelle fois la course, tandis que les Ferrari prennent le dessus sur Frentzen et même Coulthard, encore coupable d’une course brouillonne. Au 24e tour, le finlandais effectue son arrêt au stand mais c’est une nouvelle fois la catastrophe : la pompe ne marche pas et les mécaniciens doivent se rabattre en urgence sur la pompe de secours. L’arrêt s’éternise 24 secondes et quand Mika repart, il n’est que 4e, alors que Salo caracole en tête devant Irvine !

Hakkinen attaque au max et dépasse rapidement Frentzen. Dans la ligne droite précédant le stadium, Salo obéit aux consignes de Jean Todt et laisse filer Irvine. Quand Hakkinen arrive derrière, soudainement son pneu arrière explose à pleine vitesse ! A plus de 300 Km/h, la McLaren part en toupie et fonce s’encastrer dans le mur de pneus à l’entrée du stadium ! L’impact ressemble étrangement à celui de Schumacher mais par chance, Hakkinen s’en sort indemne. Eddie Irvine gagne et repart d’Hockenheim en tête du championnat, 52 points contre 44 à Hakkinen ! Incroyable !

Spa : Coulthard, la 3e Ferrari ?

Après avoir remis les pendules à l’heure en Hongrie avec une victoire dominatrice, Hakkinen entend bien reprendre le leadership à Spa, sur un circuit qu’il adore et qui convient à merveille à la McLaren. C’est ainsi que le finlandais signe sa 20e pole, alors que Irvine, 6e, est rejeté à 1″5 ! Mais au départ, Coulthard s’élance mieux et pique Hakkinen à l’épingle de la Source. Aucun ne cède et les deux McLaren se touchent, heureusement sans gravité ! Hakkinen ne pourra rien faire. L’écossais, désireux de se racheter et surtout de jouer sa chance (il revient à 14 points d’Hakkinen au championnat), domine la course. Ron Dennis n’est pas Jean Todt et ne donne pas de consignes de course, ce qui irrite fortement Hakkinen. Ce dernier reprend certes la tête du championnat grâce à la 4e place d’Irvine, mais les tensions apparaissent.

Monza : Mika brise la glace

Hakkinen décroche une nouvelle pole, devant Frentzen, alors que les Ferrari sont larguées. Mika réussit son départ et mène une course d’attaque, pour écœurer ses adversaires. Il se construit une confortable avance mais ne relâche pas la pression, continuant d’être « flat out ». Au 30e tour, en arrivant dans l’ancienne double chicane de Monza, il commet une erreur au rétrogradage, passant en 1ère au lieu de la seconde. La sanction est immédiate : les roues se bloquent et Hakkinen termine dans les graviers ! C’est l’abandon, devant des tifosis en délire ! Et ce jour là, Mika tombe le masque. Le flegme habituel du finlandais cède la place à une colère toute latine. Le volant est balancé par dessus le cockpit, les gants sont jetés à terre et Hakkinen part se réfugier sous un arbre à l’abri des caméras et des tifosis chambreurs pour vider ses larmes et hurler sa rage ! Par chance, Irvine ne termine que 6e à Monza, égalisant tout juste au championnat avec Hakkinen. Quant à Frentzen, victorieux en Italie avec l’étonnante Jordan, il pointe à la 3e place du championnat, avec seulement 10 points de retard sur les leaders !

Le final du championnat promet !

Images : F1, McLaren, flickr

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Rétro F1-1999 : Mika la poisse !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
double-d
Invité

je me rappel de cette année avec l’accident de Schumacher ,le championnat du monde gagné pour la deuxième fois par Mika Hakkinen mais surtout la très bonne prestation de Heinz-Harald Frentzen et sa belle Jordan 199 , encore un pilote sous estimé mais une fois dans une bonne auto ,il avait marqué cette saison F1 1999.

wpDiscuz