Accueil F1 F1 2019 : Paddy Lowe quitte Williams

F1 2019 : Paddy Lowe quitte Williams

1140
11
PARTAGER

C’était dans l’air du temps depuis qu’il n’apparaissait plus officiellement avec l’équipe Williams depuis début mars 2019. Paddy Lowe ne retournera pas au boulot.

La lune de miel a viré au cauchemar. Revenu « au bercail » pour la saison 2018, Paddy Lowe n’a pas retrouvé la recette magique de la période 80/90 avec Williams. Une saison 2018 ratée avec une voiture qui n’exploite pas les gommes Pirelli et rend la vie impossible à ses pilotes, suivie d’un début de saison 2019 totalement foiré (il n’y a pas d’autres mots) avec une écurie Williams absente des premiers jours des essais hivernaux pourtant cruciaux.

Officiellement, Paddy Lowe a pris du recul le 5 mars, juste après les essais hivernaux (pour des raisons personnelles). On ne l’avait plus revu depuis. « Après une période de réflexion attentive, je suis arrivé à la conclusion que je ne retournerai pas travailler chez Williams. Je souhaite à tous mes anciens collègues le meilleur pour réussir les challenges qui les attendent, ce dont je ne doute pas. Je veux remercier spécialement les fans de Williams qui nous soutiennent ».

Du côté de Claire Williams, la patronne de l’écurie, le message est plutôt laconique. « Nous comprenons et respectons la décision que Paddy a pris et nous lui souhaitons le meilleur pour le futur ».

Quel avenir pour Williams ?

Malgré des modifications apportées sur sa monoplace, l’écurie Williams se traîne toujours lamentablement (vu son passé) en fin de peloton, très loin de pouvoir espérer ne serait-ce qu’un petit point.

Paddy Lowe pensait pouvoir « moderniser » Williams pour en faire l’écurie B de Mercedes. Visiblement, il n’a pas réussi à motiver tout le monde derrière lui et derrière ce challenge. Maintenant quoi chez Williams ? Claire Williams gère l’écurie comme une financière et la structure ne perd pas d’argent. Mais sportivement, quelle déconfiture. Le meilleur résultat d’une Williams cette saison 2019 c’est la 15e place que George Russel (débutant protégé de Mercedes) a atteint 5 fois.

Le souci de Williams n’est pas l’argent. L’écurie a visiblement eu du mal à se réformer et à changer son organigramme. Une amélioration majeure doit arriver « à mi-saison » officiellement mais est-ce que cela sera suffisant pour surnager après l’été ?

Surtout, quid de 2020 ? L’écurie Williams a basé sa gloire passée sur sa propre maîtrise de tous les éléments d’une F1. Sauf qu’on le voit avec Haas ou Alfa Romeo, les écuries clientes qui achètent un maximum de pièces autorisées fonctionnent plutôt bien. Est-ce que Williams devrait négocier avec Mercedes et devenir une écurie B ? Ou bien le successeur de Paddy Lowe va-t-il réussir là où d’autres ont échoué ? Pour le moment on ne connait pas son nom. Doug McKiernan (aérodynamicien de l’écurie) joue les intérimaires.

Illustration : Williams

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "F1 2019 : Paddy Lowe quitte Williams"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rowhider
Invité

Paddy Lowe produit l’une des F1 les plus performante de la F1 chez Mercedes et l’une des pire chez Williams. Fallait un responsable et il était en tête de gondole, la victime (coupable) idéal.
Pour couronner le tout ils ont mis dans la voiture un rooky et un pilote amoindri sans expérience en course depuis son accident.
Patrick Head est de retour pour remettre de l’ordre, mais pas certain que le management par la terreur en vogue depuis quelques décennies chez Williams attire les ingénieurs de talent: pourquoi aller chez eux quand y’a mieux ailleurs?

shanks
Invité

et si il allait chez Renault ?

Goods\'
Invité

Je pensais qu’il avait déjà quitté le navire quelques temps plus tot…

Rowhider
Invité

Il était en congés depuis la première séance d’essais

Invité

En soit ils étaient même plus que meilleurs des autres, vu qu’ils étaient devant ferrari

lataupe2B
Invité

N’est pas Sir William qui veut. C’est bien de gérer un budget mais une écurie de F1 c’est avant tout la passion et l’envie de victoires. Cela oblige à aborder la gestion différemment

wizz
Membre

le plus dur lorsqu’on aborde la gestion financière différemment, c’est….lorsque les fournisseurs ne livrent plus, à cause des chèques en bois émis mois après mois…

Gerard
Invité

Je bois ma tisane et vous ?

wpDiscuz