Accueil Super Formula Super Formula 2019-2 : Sekiguchi magistral à Autopolis

Super Formula 2019-2 : Sekiguchi magistral à Autopolis

126
0
PARTAGER
Super Formula Autopolis 2019

Yuhi Sekiguchi a produit à la course de Super Formula d’Autopolis une performance magistrale, comme il en est capable de temps en temps. Favorisé il est vrai par les évènements de début de course, il a passé l’après-midi très loin devant tous ses adversaires.

Echos et autres courses

Fin (pour l’instant) de la courte carrière de Tristan Charpentier en Super Formula. Le pilote français, après des tests et une première course à Suzuka en retrait, a interrompu sa collaboration avec le Real Racing qui l’a remplacé par le pilote historique de l’écurie, Koudai Tsukakoshi.

Tout va bien par contre pour Sacha Fenestraz, qui repart du week-end de Formule 3 à Autopolis avec trois victoires en trois courses, à ajouter à son compteur qui en compte désormais quatre en cinq épreuves, alors que son rival désigné Ritomo Miyata a langui en milieu de peloton tout le week-end. Charles Milesi, l’autre pilote français du championnat, a eu quant à lui un week-end plus difficile.

Cette seconde manche du championnat de Super Formula accueillait pour la première fois dans son programme le tout nouveau championnat TCR Japan, le retour d’un championnat tourisme au Japon absent depuis le JTCC dans les années 90. La nouvelle série a pour particularité de se concentrer sur les gentlemen drivers, et est interdite aux pilotes classés FIA Gold et Platinum pour éviter de se faire cannibaliser par les pointures du Super GT. Il y a deux classes, Pro et Gentleman, et deux championnats parallèles, séparés en courses du samedi et courses du dimanche, avec la possibilité de pilotes différents, ce qui permet de rentabiliser les autos. Pour ce premier week-end seize voitures étaient en piste, ce qui n’est pas si mal pour un début.

Les deux courses ont été remportées respectivement par Matthew Howson et Yu Kanamaru, tous deux sur Honda Civic, avec quelques bagarres à la clé, encore bien sages comparées à ce que l’on voit par ailleurs avec ces autos, mais il faut un début à tout. A suivre

Qualifications

Le début de saison 2019 au Japon est particulièrement pluvieux, et la journée de samedi était noyée à tel point que les qualifications étaient reportées au dimanche matin, en fin de la séance d’essais libres. Cette façon de procéder ne convainquait pas les pilotes qui se plaignaient de la loterie résultante, et de fait un certain nombre d’entre eux ne pouvaient pas effectuer de tour optimal. Le classement s’en retrouvait sujet à caution.

C’est Yuji Kunimoto, cette saison chez Kondo Racing après une longue période chez Cerumo, qui réalisait la pole position devant Sho Tsuboi, Nirei Fukuzumi et Kazuki Nakajima. Un certain nombre de gros calibres se retrouvaient en fond de grille dont Sekiguchi, le champion en titre Naoki Yamamoto, Daniel Ticktum, Alex Palau, alors que le vainqueur de la première épreuve à Suzuka Nick Cassidy limitait la casse avec le dixième temps.

Artem Markelov, le pilote russe en rupture de Formule 2, se payait un gros carton qui compromettait ses chances, sa voiture n’étant pas réparable dans les temps.

Course

Le temps était une nouvelle fois menaçant sur la grille mais les quelques gouttes qui allaient tomber ne perturbaient pas l’épreuve. A l’extinction des feux rouges deux voitures restaient en rade sur la grille, Tomoki Nojiri et Harisson Newey, et au moment de passer la ligne à la fin du premier tour un groupe de voitures plongeait dans la voie des stands pour leur arrêt obligatoire afin de chausser leur monte soft. Au même moment, le panneau Safety Car était affiché, ajoutant à la confusion de ce début de course brouillon.

Super Formula Autopolis 2019

Il s’avérait au bout de quelques secondes que la raison de l’entrée en piste du Safety Car était une sortie de Dan Ticktum, arrêté en pleine piste après avoir tapé. Au bout de deux tours sous safety car, alors que d’autres voitures effectuaient leur arrêt, Markelov, finalement partant avec trois tours de retard, se retrouvait dans les barrières quelques dizaines de mètres après la sortie des stands, avec un problème de roue qui l’énervait au point qu’il jette son volant loin de son auto, un vilain geste qui l’envoyait chez les commissaires. Le pilote russe se prépare à retourner en Formule 2. Le reverra-t-on en Super Formula ?

Il fallait encore quelques tours pour trier et faire le ménage et quand le Safety Car lâchait les concurrents, Kunimoto en tête se retrouvait sous la menace de Sekiguchi, parti de la seizième place qui comme Makino derrière lui était parti en softs et ne s’était pas arrêté, le bon choix en ce début de course.

Super Formula Autopolis 2019Sekiguchi appliquait une grosse pression sur Kunimoto, parti lui en mediums, et le passait quelques tours plus loin, avant de se détacher en tête à un rythme hallucinant. A l’inverse, Kunimoto jouait les portiers bougons, gardant un petit train derrière lui dont s’échappaient au compte-gouttes Makino, Yamamoto, Oshima au fur et à mesure des tours.

La bataille faisait rage plus loin dans le peloton entre Lucas Auer, Nick Cassidy, Palau, pour les petits points, cruciaux en fin de saison.

Sekiguchi finissait par rentrer aux stands avec moins de dix tours à parcourir et repartait derrière Makino. Ce dernier s’arrêtait à son tour à quatre tours de l’arrivée, un peu tard sans doute, et reprenait la piste en quatrième position.

Super Formula Autopolis 2019

Sekiguchi n’avait plus qu’à assurer et passait la ligne confortablement devant Naoki Yamamoto et Kazuya Oshima, après une course très Mercedes F1 dans son déroulé.

 

Naoki Yamamoto, le champion en titre, prend la tête du championnat avec ses deux secondes places, devant Cassidy et Sekiguchi. La prochaine course aura lieu à Sugo les 22 et 23 juin.

L’avis de leblogauto.com

Quand il est dans le bon état d’esprit et que les circonstances lui sont favorables, Yuhi Sekiguchi a le déclic qui lui donne une vitesse phénoménale. Pour l’instant il n’a pas été capable de maintenir ce rythme sur la durée d’une saison. 2019 sera-t-elle la bonne ?

Quant à Yamamoto, ses deux podiums consécutifs ne font que confirmer sa double couronne de l’année dernière, d’autant qu’il est dans une nouvelle écurie pour lui et qu’il a déjà su aligner les énergies pour la remettre en avant. C’est impressionnant.

Week-end sans pour l’autre favori au titre Nick Cassidy, qui réussit malgré tout à ramasser le point de la huitième place, important au moment du décompte de fin de la courte saison de Super Formula.

Crédit photos : Toyota Gazoo Racing et Honda Racing

Classement

Po. No. Driver Team / Engine Delay Laps
1 19 Yuhi Sekiguchi ITOCHU ENEX TEAM IMPUL
TOYOTA/TRD Biz-01F
167.177km/h 54
2 1 Naoki Yamamoto DOCOMO TEAM DANDELION RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
3.633 54
3 8 Kazuya Oshima UOMO SUNOCO TEAM LEMANS
TOYOTA/TRD Biz-01F
7.374 54
4 65 Tadasuke Makino TCS NAKAJIMA RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
17.594 54
5 5 Nirei Fukuzumi DOCOMO TEAM DANDELION RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
18.739 54
6 64 Alex Palou TCS NAKAJIMA RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
29.782 54
7 3 Kenta Yamashita KONDO RACING
TOYOTA/TRD Biz-01F
30.774 54
8 37 Nick Cassidy VANTELIN TEAM TOM’S
TOYOTA/TRD Biz-01F
32.443 54
9 38 Hiroaki Ishiura JMS P.MU/CERUMO・INGING
TOYOTA/TRD Biz-01F
34.058 54
10 18 Kamui Kobayashi carrozzeria Team KCMG
TOYOTA/TRD Biz-01F
34.577 54
11 50 Lucas Auer B-Max Racing with motopark
HONDA/M-TEC HR-417E
35.479 54
12 39 Sho Tsuboi JMS P.MU/CERUMO・INGING
TOYOTA/TRD Biz-01F
38.130 54
13 36 Kazuki Nakajima VANTELIN TEAM TOM’S
TOYOTA/TRD Biz-01F
38.287 54
14 20 Ryo Hirakawa ITOCHU ENEX TEAM IMPUL
TOYOTA/TRD Biz-01F
48.610 54
15 17 Koudai Tsukakoshi REAL RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
56.082 54
16 4 Yuji Kunimoto KONDO RACING
TOYOTA/TRD Biz-01F
1’07.508 54
17 51 Harrison Newey B-Max Racing with motopark
HONDA/M-TEC HR-417E
1Lap 53
18 16 Tomoki Nojiri TEAM MUGEN
HONDA/M-TEC HR-417E
1Lap 53
Not Classified
19 15 Daniel Ticktum TEAM MUGEN
HONDA/M-TEC HR-417E
53Laps 1
20 7 Artem Markelov UOMO SUNOCO TEAM LEMANS
TOYOTA/TRD Biz-01F

Championnat

Po. No. Driver Total
1 1 Naoki Yamamoto 16
2 37 Nick Cassidy 11
3 19 Yuhi Sekiguchi 10
4 3 Kenta Yamashita 8
5 8 Kazuya Oshima 6
6 65 Tadasuke Makino 6
7 16 Tomoki Nojiri 5
8 5 Nirei Fukuzumi 4
9 39 Sho Tsuboi 4
10 4 Yuji Kunimoto 4
11 64 Alex Palou 3
12 50 Lucas Auer 2
13 15 Daniel Ticktum 1
7 Artem Markelov
17 Koudai Tsukakoshi
18 Kamui Kobayashi
20 Ryo Hirakawa
36 Kazuki Nakajima
38 Hiroaki Ishiura
51 Harrison Newey

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz