Accueil Livre On a lu : pour Alfistes et Bugattistes

On a lu : pour Alfistes et Bugattistes

975
11
PARTAGER

Voici deux ouvrages publiés par la maison d’édition E.T.A.I, dont la réputation en matière de littérature automobile n’est plus à faire !

Bugatti, panorama des modèles

Pour les 110 ans de la firme alsacienne, les éditions E.T.A.I publient ce livre qui retrace l’histoire de la marque, modèle par modèle jusqu’à la Divo. Didier Bordes avait déjà publié un livre similaire sur Ferrari l’an passé et s’attaque donc à la vénérable entreprise de Molsheim.

De l’épopée d’Ettore Bugatti jusqu’à l’ère Volkswagen, l’auteur présente tous les modèles, qui étaient baptisés en respectant la nomenclature « Type », accompagnés de données techniques succinctes (suffisantes pour le grand public, peut-être pas pour les puristes), d’un bref historique et de citations d’Ettore Bugatti. L’ouvrage fait la part belle aux illustrations, avec une centaine de photographies (et de photodéssins réalisés par l’auteur) qui rendent hommage aux mythiques Type 35, Royale ou encore Type 57. UNe manière pratique donc de distinguer tous les modèles Bugatti, année après année. L’occasion aussi d’apprécier une époque où l’expression « art automobile » prenait tout son sens.En parcourant ce livre assez vite lu, on prend conscience que le destin d’une marque tient à peu de choses.

Alfa Romeo Giulia GT coupé Bertone

L’autre ouvrage chroniqué est un vrai coup de cœur, présenté dans une nouvelle édition enrichie.

Fruit d’un travail de recherche conséquent, Julien Lombard retrace dans les moindres détails la carrière de l’Alfa Romeo Giulia GT, premier modèle produit dans la nouvelle usine d’Arèse du Biscione. Magnifiée par le coup de crayon du génial Giorgetto Giugiaro (22 ans seulement et employé par le carrossier Bertone !), la Giulia GT fait partie de ces icônes automobiles qui font chavirer le cœur des Alfistes et incarnent l’art automobile à l’italienne.

A travers l’histoire de la Giulia GT, l’auteur nous fait plonger aussi dans l’histoire de la marque, de l’après-guerre jusqu’au début des années 70, en abordant les grandes évolutions de l’appareil productif de la firme milanaise, les grandes personnalités et les grands ingénieurs ayant contribué à cette légende automobile. Toutes les versions de la Giulia GT sont décortiquées, dont les fameuses versions musclées GTA et GTAm, en passant en revue les caractéristiques techniques, le style, la réception par la presse (avec des extraits des essais d’époque) et la carrière commerciale de chaque modèle.

Un chapitre entier est dédié à la carrière en compétition des bombes italiennes, avec leur palmarès complet qui fut prestigieux en tourisme. L’ouvrage se distingue également par la richesse de ses images, qu’il s’agisse des photographies issues des archives Alfa Romeo, de croquis ou de couvertures de magazines d’époque – effet vintage garanti – qui nous replongent délicieusement dans cette époque bénie d’Alfa Romeo, qui connaissait alors un succès grandissant, notamment en France.

Vous l’aurez compris, cette mine d’information est passionnante à lire et agréable à regarder. Un « must-have » que tout Alfiste digne de ce nom se doit de posséder !

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "On a lu : pour Alfistes et Bugattistes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Le soucis c’est que les Alfistes et le Bugattistes se font dézinguer sur ce blog tant les lionceaux chevronnés tirent sur tout ce qui est italien, allemand (bien que Bugatti ne l’est pas) … Merci pour les propositions de lectures!

wizz
Membre

les Alfistes se font surtout flingués par les Allemands, par les BAM…

zafira500
Invité

@SAM.
Ils se font surtout dézinguer par ceux qui ne connaissent rien à l’automobile. Tu sais, ceux qui croient qu’une belle auto c’est une auto avec du beau plastic-moussey et plein de gadgets électroniques. Ces périodes de l’histoire de l’automobile, ils ne la connaissent certainement pas.
Et en effet, Bugatti n’est pas allemand mais français.
@wizz
Et pourtant Alfa Romeo a sorti deux modèles qui ont été capables de flinguer leurs concurrents allemands. Quand on veut on peut.😉

wizz
Membre

capable sur le plan chronométrique, oui
mais pas sur le plan commercial (d’où se faire flinguer non pas par les « lionceaux » mais par les pro-BAM)

zafira500
Invité

@wizz
Certes, mais tu oublies deux détails : la réputation – souvent injustifiée – d’un coté comme de l’autre, et la gamme (Alfa Romeo n’a pas dix-huit modèles comme BMW par exemple).
De plus, l’argument commercial est propre aux panzerwagen-fanboys (avec la finition) quand ils sont justement en manque d’arguments (ils font le même coup avec les voitures françaises, c’est dire).
Pour ma part, un comparatif se fait en fonction des qualités intrinsèques des marques et de leur modèles, pas aux arguments de ventes (dans ce cas là, Dacia est meilleure que Ferrari parce qu’elle vends plus).

wizz
Membre
les parts de marché, ça se bat les clients, tout faire pour les conserver hier encore, chaque année, presque 600.000 Européens en achetaient. A force de ne rien faire, cette clientèle est partie ailleurs, et n’est pas prête à revenir pire! Une partie de cette clientèle a évolué. Ses besoins, son pouvoir d’achat a changé, ont surement acheté des voitures d’un segment au-dessus des citadines. Au lieu de rester chez Fiat, passant de la Punto vers la Bravo, ils sont allés chez VW passant de la Polo à la Golf (ou tout autre constructeurs). Il en est de meme pour… Lire la suite >>
zafira500
Invité
« bref, oui, Alfa n’a que 2 véhicules récentes alors que les BAM ont une dizaine chacune. Mais à qui la faute? » A Marchionne et sa politique de faire des économies. Et l’Europe n’a jamais été sa priorité, loin de là. Si tu veux une gamme chez Fiat, va en AMSud (notamment le Brésil). https://www.fiat.com.br/ T’as l’embarras du choix. « Il en est de meme pour Alfa, qui n’avait pas fait le nécessaire pour conserver sa clientèle, et encore moins pour prendre celle des autres (en ayant une large gamme) » La faute à Marchionne et sa pol… enfin tu vois ce que… Lire la suite >>
wizz
Membre

il y a le coeur des passionnés….et il y a le porte feuille des clients.

Seb
Invité

Kewa ? Alfa en 100 ans d’existence à était capable de faire mieux que 2 modèles Allemands ? Inkroyable ! Faudra penser à leur filer un prix nobel à l’occasion , ça fait bien longtemps que dans peu importe le domaine , ils n’ont pas renoué avec la victoire …. ( et je parle pas qu’en automobile 😂 )

AXSPORT
Invité

Sympatoche
🙂

labradaauto
Invité

ça tombe bien . On est entrain d’enterrer le moteur thermique. les 2 marques ont vaillamment oeuvré pour le meilleur depuis le début.
bonne information !

wpDiscuz