Accueil F1 F1 2019 Bahreïn Debrief: Vettel en fait-il trop?

F1 2019 Bahreïn Debrief: Vettel en fait-il trop?

2512
21
PARTAGER
Oh non! Vettel encore en tête à queue!

Première course nocturne de la saison au milieu du désert Bahreïnien (afin de mieux le cacher peut-être), mais l’important n’est pas là. Le plus important c’est d’analyser ce grand prix de Bahreïn. Après une débâcle en Australie, Ferrari devait prouver que ce n’était qu’un accident. Finalement, j’en viens à cette question Vettel en fait-il trop?

Le point sur la course

C’était une excellente fin d’après midi. La course nous a révélé son lot de bagarres,  d’incertitudes, de drames, de déceptions et un vainqueur inattendu. Bref la F1 comme on l’aime! De l’action, on en a eu dans tous les compartiments du peloton et ça, on en redemande!

Leclerc pourquoi toi? J’ai envie de pleurer

Ferrari a tout bien fait , une voiture super compétitive, au dessus des autres, et un poleman que l’on voulait tous voir en haut de la feuille des temps. On lui pardonnera sa tension au départ, et les deux places perdues. Cette remontée pour reprendre la tête, format patron, cette manœuvre  sur Vettel donne encore le frisson, malgré la chaleur du désert. La gestion de la course, des arrêts jusqu’au moment où le destin ne voulait pas d’une première victoire mais seulement d’un premier podium, seul le destin pouvait apporter une telle fin. Le monde n’est pas prêt pour Charles Leclerc.

Vettel s’est encore raté.

Une moustache pour gagner en performance, tel Bottas et sa barde (ça donne Barbetas je crois, on s’égare). Un changement de look uniquement pour la performance, vous y conviendrez, personne ne choisirait cela pour des raisons esthétiques. N’est pas Tom Selleck ou Hercule Poirot qui veut.

Un Vettel qui n’aura scotché son jeune équipier que quelques tours avant de le voir s’envoler. Sa bataille avec Hamilton pouvait nous laisser espérer de belles prémices pour l’ensemble du championnat, malgré l’undercut, il se permet d’attaquer avec succès son rival des précédentes saisons. Mais ce dernier relai catastrophique, t’as mis les gaz bien trop tôt garçon!! UNe mauvaise gestion de la pression une fois de plus due à la volonté de ne pas se laisser déborder. In fine, le vase déborde dans tous les sens. On saupoudre le tout d’une dose de malchance (l’aileron catapulte). On a un candidat affirmé au titre sans le moindre podium après deux courses. Inquiétant? Un peu oui, surtout vu le niveau de performance affiché ce weekend.

Hamilton, une nouvelle fois « blessed »

J’emprunte cette citation à Nico Rosberg (s’il me lit, je ne peux me permettre de droits d’auteurs, merci). Oui, une victoire supplémentaire que Dieu ou Morgan Freeman (c’est pareil) lui offre sur un plateau. Rien ne pouvait présager un tel résultat. La réussite du champion?

Très belle manœuvre par ailleurs. La classe.

Bottas, toujours leader

Il fut peut-être plus en retrait dans cette course, malgré un départ canon, où il passe Hamilton et Leclerc. Mais son erreur au virage 1 a terni sa course. Il peut remercier aussi le destin pour la deuxième place. Serait-ce un des effets salvateurs de cette barbe?

Sainz et Verstappen, nouveaux copains?

Non et non. Il n’y a qu’a voir la façon dont la course du premier s’est terminé au moment où il a tenté de passer le second. Verstappen joue-t-il trop à F1 2018? On aurait dit une manœuvre de pilote rentrant bien trop vite dans le virage espérant pouvoir s’appuyer sur le pilote devant. Les images dessous en caméra embarquée pour votre propre avis.

 

Red Bull, c’est pas ça.

Cela peut sembler audacieux, mais à mon humble avis, Red Bull semble plus proche. du milieu de peloton que de l’avant. En témoigne le fait que Gasly n’a pas encore atteint la Q3 en qualifications. Et que l’écart de Magnussen avec Verstappen en Q3 était inférieur au dixième de seconde.

Les résultats semblent être un trompe l’oeil, maintenu à la fois par l’adresse au volant de Max (et son coup de volant sur certains) et de circonstances de courses favorables (pépins des Ferrari, course ratée par certaines équipes du milieu de peloton). C’est un peu tôt pour être totalement certain de ce fait. D’ailleurs Gasly semble bien à la peine après deux courses, 4 petits points, la comparaison est dure.

Haas et Renault, nul, zéro

Destinée semblable pour les deux équipes, un calcul fait pour toto. Commençons par l’équipe française qui en solidarité de Charles Leclerc, (qui est un peu français aussi, non?) a décidé de tout couper en contestation, moteur inclus. Avant ça, une course bien menée. On peut remettre en question la gestion de la stratégie de Riccardo à un unique arrêt alors qu’il était P6 avant la première salve d’arrêts. Le bilan est vraiment mitigé, En qualif, c’est nul, en course, c’est pas mal, niveau fiabilité, c’est moyen.

Coté américain, Grosjean a toujours son chat noir dans sa monoplace. Un petit coup de Stroll et c’est l’abandon. Romain voulait commencer une série, mais ce n’est pas celle qu’il souhaitait. Pour Magnussen, peu de rythme, une stratégie bancale. Haas a très mal géré la course pour le danois.

Les rookies à l’honneur

Norris est le rookie en vue, deuxième Q3 consécutive, ses premiers points  avec une P6. Mclaren est intéressant, pour un retour progressif au top?

Résultat positif pour Albon aussi, quelques points dans la musette, il profite de l’hécatombe Renault mais il était à l’affut, ce qui n’était pas le cas de son équiper « Torpedo Kvyat ». « Albon entendeur ».

Giovinazzi est resté plutôt en queue de peloton, seul fait d’armes, il a aidé Kvyat dans sa mise en orbite. « Giovinariane »

Russell finit devant Kubica, mais la calèche qu’il conduit ne nous permet pas de le comparer directement aux autres rookies.

Kimi fait du Kimi et c’est génial.

Encore des points, il porte Alfa Romeo et rapporte des points. Meilleurs des « autres » au classement, il est toujours solide. Petit bonus, ses échanges radios, Kimi « à toi de me le dire » Raikkonen.

Racing Point dans le dur.

Stroll en mode torpille pour Grosjean, il a aussi remémoré de mauvais souvenirs à Vestappen en lui reprenant son tour. Mais que ce fut moyen. Irrégulier son cher.

Un petit point « Perezentement » rapporté par le mexicain. Plus par opportunité que par rythme véritable. On part du bas du milieu de peloton pour les voitures malabar.

Conclusion

Du drame avec Leclerc, du fun avec les batailles en piste, de la bénédiction divine pour Hamilton. 9 équipes sur 10 ont marqué des points ce qui montre un niveau de performance très proche. En espérant que le nivellement continue! Leclerc est clairement un crack et son affirmation va faire tourner les têtes.

Dans quinze jours, nous célèbrerons le 1000ᵉ grand prix de l’histoire, préparez les bougies et le réveil un peu aussi. En Chine la course sera matinale! En attendant un petit rappel historique sur les précédents grands caps.

 

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "F1 2019 Bahreïn Debrief: Vettel en fait-il trop?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zafira500
Invité
Charles Leclerc a été impressionnant sur ce Grand-prix, dommage qu’il y a eu cette satanée batterie-moteur. Hamilton effectivement béni des dieux, mais peut-on le lui reprocher? Il a fait sa course (même s’il a été dominé par les Ferrari). Idem pour Bottas. Vettel? Et bien il a fait son Vettel (à savoir que quand il n’est pas devant, il perds son contrôle). Si Charles Leclerc confirme le gros potentiel qu’il démontre depuis le début de saison, et que lui ne se ressaisisse pas, il y a de grandes chances que Seb – le pilote, pas le troll😁 – se retrouve… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Rien à voir avec la batterie du MGU-H (hypothèse foirasse sortie par C+).
C’est un souci sur l’un des 6 cylindres du thermique qui avait des ratés.

Pour Mick S. laissez-lui le temps de s’affirmer avant de le mettre dans la Ferrari (un petit tour à la place de Giovinazzi chez Alfa d’abord ?).

zafira500
Invité

Oui, j’ai vu ça sur motorsport.com. Vraiment nuls chez C+.
Concernant Mick S, ce ne serait pas le premier pilote à débuter en F1 dans un top-team, un certain Lewis H l’a fait avant lui, avec le succès que l’on connait.😉

Thibaut Emme
Admin

@Zafira500 : Même le petit génie Red Bull (ah mince les deux petits génies Red Bull) Verstappen et Vettel sont passés par la petite soeur.

Et chez Ferrari, c’est déjà un exploit de prendre un pilote de sa pouponnière, et surtout aussi tôt.

Mick, s’il arrive en F1, ce sera d’abord chez Alfa ou Haas, dans 2 ou 3 ans selon s’il domine la F2 ou non.

Invité

Ce n’est surement pas la faute de C+. Les commentateurs Suisse ont dit la meme chose. Surement un commentaire fait par quelqu’un sur place et transmis a chacun.

mum1989
Invité

c’était quand même une assez belle course.

033x
Invité
une course palpitante mais pas forcément à l’image de la saison qui s’annonce. Leclerc très en verve, échoue pas mal chance, beaucoup d’équipes pas au niveau attendu, d’où le nivellement (par le bas…). Renault au dessus des espérance en perf (malgré des qualif compliquées) mais un peu chat noir (ricciardo lors de la première course) et à la fiabilité très très moyenne ( Mc Laren en a aussi souffert). Grosjean toujours rapide mais malchanceux (il y a de l’espoir, avant il était maladroit^^). Quant à Redbull, comme indiqué, c’est pas ça ! le moteur Honda semble fiable mais les résultats… Lire la suite >>
Invité

Que s’est-il passe au final avec les Renault?
Je n’ai pas compris. Dans le meme tour, au meme virage (ou presque), un moteur qui claque puis le suivant qui… s’arrete simplement??

Thibaut Emme
Admin
Pour Ricciardo c’est le MGU-K (récupérateur cinétique) et pour Hülk…pour l’instant rien d’officiel sauf erreur. En fait, le PU Renault souffre de qq bugs électroniques qui ne permet pas de tirer le maximum (le fameux mode fête) en qualif. Et en course, il y a visiblement un pbm de logistique et/ou de fabrication. En gros, le MGU-K a été décelé potentiellement avec un souci après l’Australie. Une modif a été faite pour corriger cela, mais…il y a 4 PU Renault (avec McLaren) et pas assez de pièces pour faire la modification pour la 4. Visiblement Renault a privilégié son client… Lire la suite >>
Gustave
Invité
Vettel peut trembler : Leclerc possède un coup de volant, une vitesse de pointe et aussi une certaine intelligence de la course (on le voit rarement dans les coups foireux) et si la Ferrari tient le coup, Hamilton est prévenu… Pour les tricolores, Gasly doit encore se faire à son nouvel environnement, doucement, mais surement car il est aussi rapide que verstapen (mais lui à déjà ses habitudes) Pour grosjean, même si la vitesse de pointe est la, il doit mieux se concentrer en course et faire gaffe à Magnussen qui est souvent bien plus régulier et tt aussi rapide… Lire la suite >>
wpDiscuz