Accueil Faraday Future Faraday Future  en très mauvaise posture

Faraday Future  en très mauvaise posture

1921
17
PARTAGER

Faraday Future serait en bien mauvaise posture. Si l’on en croit les journalistes du site The Verge, le constructeur n’est pas en capacité de procéder comme prévue à la  réintégration de ses salariés contraints de partir en congé forcé en décembre 2018. Ces derniers devaient pourtant retourner à leur fonction le 1er mars 2019.

La start-up spécialisée dans les véhicules électriques, Faraday Future, a ainsi annoncé par mail aux employés en congé d’ancienneté ou en congé non rémunéré qu’elle ne pourrait pas les réintégrer le 1er mars comme prévu. La société a annoncé qu’elle prolongeait l’interruption de travail sans toutefois préciser le nouveau délai imposé à ses employés.

La situation financière de Faraday Future est telle que le constructeur ne semble plus à même plus d’assurer le paiement des charges et salaires de certains de ses employés. Une nouvelle étape dans l’épisode douloureux  auquel est confrontée l’entreprise, alors la start-up a été contrainte en 2018 à procéder à une vague de licenciements.
Désormais, les journalistes de The Verge ont intercepté un mail adressé aux employés, les informant de la nécessité de poursuivre leurs congés forcés.

Faraday Future à la recherche de nouveaux financements

Faraday Future est à la recherche de nouveaux financements depuis octobre dernier, date à laquelle la société est en conflit ouvert avec son plus gros investisseur extérieur, le géant chinois de l’immobilier Evergrande.

Evergrande a engagé 2 milliards de dollars à la fin de 2017 pour le démarrage de la start-up basé en Californie. Mais mi-2018, Faraday Future avait d’ores et déjà dépensé le premier versement d’une valeur de 800 millions de dollars.

Lorsque Faraday Future a demandé à Evergrande d’avancer environ la moitié des 1,2 milliard de dollars restants, l’investisseur a finalement refusé, plaçant les deux protagonistes au sein d’une intense lutte pour le pouvoir … laissant la start-up à deux doigts d’être à court d’argent.

Réductions d’effectifs et de salaires

The Verge avait alors indiqué que les salariés du constructeur avaient vu leur salaire chuter de 20 % en octobre, certains s’étant même vus licenciés. Selon le site anglo-saxon, la start-up chinoise avait réduit ses effectifs de 1 000 à 600 personnes en novembre 2018. Un mois plus tard, ils n’étaient plus que 250.

Les anciens quittent le navire

Les tensions entre Faraday Future et Evergrande, ainsi que les licenciements et les congés qui ont suivi, ont également conduit au départ d’un certain nombre de cadres dirigeants l’automne dernier. Le dernier membre de son équipe de direction d’origine, Peter Savagian, vétéran de longue date de GM et pionnier de la voiture électrique, ainsi que le cofondateur de la société, Nick Sampson, avaient tous deux démissionné en l’espace de trois jours.

«La société est effectivement insolvable», avait alors écrit Sampson dans un courrier électronique adressé au personnel le jour de sa démission. Ajoutant ne pas pouvoir poursuivre dans ses fonctions sachant «  l’impact dévastateur » que la société est en train d’avoir sur la vie de ses employés, de leurs familles et de leurs proches, et les conséquences néfastes d’une telle situation sur tous ses fournisseurs et le secteur dans son ensemble.

Des discussions avec des investisseurs

Chez Faraday Futur, on y croit encore … à moins qu’il ne s’agisse d’une mise en application de la méthode Coué. La société affirme avoir engagé « de sérieuses discussions avec des potentiels investisseurs dans l’optique d’obtenir un financement par emprunt basé sur des actifs et un financement par actions ». Reste toutefois que les « efforts dédiés à la levée de fonds ont pris plus de temps que prévu ».

Sources : The Verge

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Faraday Future  en très mauvaise posture"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zeboss
Invité

et certains se gaussent d’Elon Musk,
comment dire, avant que FF sorte 1000 véhicules (suis gentil) Tesla en sera sans doute à 500000….

Membre

Musk est plus malin il a trouvé un autre moyen plus « cool » pour se séparer de ses salariés, il réduit leurs salaires jusqu’à ce qu’ils partent (voir le site electrek)

zeboss
Invité

déjà lui, il produit des voitures…
ensuite on est aux states, chaque salarié est considéré comme un « entrepreneur », enfin quand ça arrange tout le monde, mais le retour de bâton, c’est le passage au tribunal (surtout s’il n’y a pas de syndicat dictatorial dans l’entreprise)…

r-motor
Invité

Pourquoi on parle encore de cette marque qui n’a pas produit une seul voiture et qui a engloutit des milliards de dollars sans résultat…Ou est passé l’argent? et pourquoi cette marque fait encore l’actualité?

wizz
Membre

combien d’argent Tesla Motors avait il englouti avant de produire la 1ere voiture commercialisée…

Francois
Invité

Question subsidiaire, combien d’argent Tesla a-t-il englouti APRÈS avoir produit sa première voiture commercialisée. 😉

zeboss
Invité

Quasiment pas englouti : le roadster a apporté du cash pour commencer, et des voitures sont sorties de suite, pas de dividendes versés ça c’est sur mais il y a toujours un modèle commercialisable dans la gamme..
Pour FF y’a quoi à acheter ? du papier digne des emprunts russes ?

wizz
Membre

zeboss

rappelle nous quand a été créée la société Tesla Motors, et quand la Roadster fut disponible? Combien d’argent dépensé entre temps? (pour développer et industrialiser ce roadster)

wizz
Membre

La compagnie Tesla Motors a été créée en 2003
La 1ere voiture, le roadster, a été livrée en 2009

Comment vivait la société entre ces 2 dates, avec quel argent, combien, pour développer et industrialiser leur 1er véhicule..

bref, comme tout le monde, comme tous les start up, dans un premier temps, ils ont bouffé du cash…

pat d pau
Invité

t’as cas lire au minium sur Wikipedia si tu n’as pas la curiosité positive en toi….. C’est pas Elon qui a crée Tesla… et entre 2004 et 2008, ils ont établi un business plan, développer les batteries fait une voiture…
Comme cette réponse ne va ps dans votre sens.. vous allez critiquer et dire que ceux-ci, que cela…
Voues êtes assez hargneux… mais ca y’en a plein !

zeboss
Invité

A priori tu n’as jamais créer d’entreprise…

wizz
Membre

moi non

mais à première vue, toi non plus
parce qu’entre le début de la création d’une entreprise et les premières ventes de son premier produit, elle va cramer du cash. Ce fut le cas pour Tesla Motors hier tout comme c’est le cas pour FF actuellement. Le roadster a rapporté du cash, mais c’est APRES

La seule certitude, c’est que Tesla a franchi la 1ere étape (devenir un industriel qui a quelque chose à vendre) et FF qui est encore au point de départ. Pour FF, ce sera peut-être oui, peut-être non.

Francois
Invité

Tesla est resté constament dans le rouge, sauf un trimestre de mémoire, durant la période du Roadster donc de quel cash parlez-vous ?

pat d pau
Invité

pourquoi ne pas répondre a la question et taper en touche en parlant de Tesla ? un pb perso avec cette marque ?

Invité

cette marque sentait l’arnaque depuis le début !

zeboss
Invité

Arnaque peut être pas totalement, mais foirade, ça oui…

simomax
Invité

Pourquoi une arnaque ? Parce qu’ils ont des problèmes de financement chinois ?
ça fait parti de la vie d’une entreprise .

wpDiscuz