Accueil Général Affaire Ghosn : jusqu’où est impliqué Saikawa ?

Affaire Ghosn : jusqu’où est impliqué Saikawa ?

2115
10
PARTAGER
Carlos Ghosn

Depuis le début de l’affaire Carlos Ghosn, beaucoup se demandent ce qu’il en est de l’implication de son ancien bras droit, Hiroto Saikawa. D’aucuns estiment qu’il était au courant de tout. Ce que tend à montrer la dernière information sortie par le Financial Times.

Selon le journal, Saikawa aurait personnellement approuvé la retraite de 40 millions de dollars proposée à Carlos Ghosn dans son « paquet retraite ». Saikawa aurait également signé un contrat de 10 ans en faveur de Ghosn en tant que « Président d’honneur » ce qui lui permettait de continuer de jouir des propriétés de Nissan à Rio de Janeiro, Paris et au Liban.

Ces propriétés sont au coeur des révélations de l’affaire Ghosn. En effet, elles appartiennent à Nissan, mais son Patron, Carlos Ghosn en avait la jouissance. Du côté du constructeur, on argue que cela revient à de l’abus de bien social, du côté de la famille Ghosn, au contraire, que c’étaient des habitations de fonction et que cela ne pose donc pas de problème.

Le principal accusateur était visiblement au courant

Toujours selon le Financial Times qui a pu lire une version (finale ?) de l’accord, ce dernier porterait les signatures de Greg Kelly, lui aussi inculpé dans l’affaire Ghosn, mais surtout de Saikawa qui se retrouverait donc en posture délicate.

Carlos Ghosn a toujours nié que les différents accords sur ses émoluments passés, ou à venir, furent secret. Selon lui, tout le monde à la tête de Nissan au courant, et particulièrement son ancien numéro 2, Hiroto Saikawa. De quoi fragiliser Saikawa qui désormais ne semble plus prêt à quitter son poste comme il l’avait accepté lors des négociations avec Renault, le partenaire/propriétaire de Nissan au sein de l’Alliance. Désormais, Saikawa admet même avoir signé des documents, « sans y penser plus profondément » selon l’agence de presse Kyodo. En clair, il plaide la négligence ou l’incompétence plutôt que la complicité. S’il est si négligent ou incompétent, pourquoi vouloir rester ?

Les études des enfants de C. Ghosn payées par Nissan ?

D’autres éléments continuent de faire surface au fur et à mesure. Par exemple, Nissan aurait payé les cours des 4 enfants de Carlos Ghosn à Stanford entre 2004 et 2015 selon Bloomberg qui cite des sources « proches du dossier ». Une somme de plus de 600 000 dollars toujours selon ces sources. Les remboursements de frais scolaires existent. Mais, souvent, ce sont pour les enfants d’expatriés, et pour les années avant l’université. Pour le moment, cet élément ne semble pas pris en compte par les procureurs en charge de l’affaire.

Si cela s’avère, ce serait un élément de plus montrant une certaines nonchalance de la direction de Nissan qui soit a fermé les yeux, soit n’a pas voulu voir les « largesses » accordées à son ancien Président. Et était-il le seul à en bénéficier ? Si le numéro 2 a avisé un contrat, le doute est permis.

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Affaire Ghosn : jusqu’où est impliqué Saikawa ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Kaizer Sauzée
Invité

C’est l’histoire de l’arroseur arrosé.
A-t’il été assez naïf pour croire que tout ce fatras ne sortirait pas ou a-t’il été manipulé par quelqu’un de plus malin que lui qui est resté dans l’ombre ?

Scal
Invité

Saikawa n’est qu’un pion aux ordres de son gouvernement. L’état japonais ne supportait pas le projet de fusion Renault Nissan défendu par les français, dont CG était en train de boucler le dossier. Cf l’acharnement de la justice japonaise à garder CG en prison au delà du raisonnable (même vu du Japon).
Il était seul en mesure de lancer la procédure de destitution. L’objectif étant atteint, l’avenir de Saikawa est d’ordre 2. Responsable mais pas coupable …?

beniot9888
Invité

Dans un film, ce serait Saikawa qui aurait été manipulé par un homme de paille manipulé lui même par Carlos…

Invité

oui mais dans ledit film, le Carlos en question aurait été le Tavarès ptdr

Thomas
Invité

Si Tavares avait été le manipulateur, le groupe Renault aurait plongé dans le Dieselgate 😀

Francois
Invité

Hiroto est impliqué jusqu’au cou, on endort pas 40 millions si facilement, mais cela n’a aucune importance parce que Hiroto, c’est le nouveau big boss de l’alliance, Thierry et Jean-Dominique ne sont que ses laquais, le premier décide, les autres exécutent.

SAM
Invité
Oui ben premier scud de Ghosn à Saikawa! L’Etat français a tout intérêt à ce que Ghosn entraîne Saikawa dans sa chute … Donc on est partie pour la Saison 2 de Game of thrones .. Pendant ce temps, la Clio SUV tourne encore sur le net, la Mégane restylée est de sortie, la Talisman aussi, le Captur 2 continue lui aussi à ce montrer … le prochain Juke lui aussi tout comme la Versa. Il se murmure que le Kadjar 2 est prévu pour fin 2020. La Mégane RS Trophy a été aussi surprise … Au cas où vous… Lire la suite >>
Invité

La question se pose t-elle encore, vu qu’il n’est pas impliqué par le scandale, c’est celui qui l’a mis en place

Don92
Invité

La question à se poser est : est ce que Gohsn a ete corrompu par Nissan pour que celui ci favorise Nissan. Au vu des dernieres années, on pourrait le penser tellement Renault a ete maltraité par son PDG, chine interdit et SUV interdit sauf dernièrement. Investissements réduits pour Renault et véhicules bâclées contrairement à ceux de nissan. Renault devait aider Nissan en europe mais nissan n aide pas Renault au Japon. Usa strictement réservé à Nissan….
Bref, il était temps de virer de faux pdg de Renault et d en mettre un vrai

VINCENT
Invité

je n’avais pas vu les choses sous cet angles… ça a du sens !

wpDiscuz