Accueil WTCR Romeo Ferraris développe la Giulietta Veloce TCR

Romeo Ferraris développe la Giulietta Veloce TCR

535
2
PARTAGER
Giulietta TCR

Discrète depuis ses débuts en 2016, l’Alfa Giulietta TCR développée par le préparateur italien Romeo Ferraris a enfin brillé sur la fin de saison 2018 du WTCR, avec la victoire de Kevin Ceccon à Suzuka et un podium à Macao. Une étape doit être franchie cette année avec l’homologation de la nouvelle Giulietta Veloce TCR.

Carnets de commandes bien remplis

Suite à ces belles performances signées en Asie, les commandes clients ont afflué pour Romeo Ferraris, si bien que 15 Giulietta TCR seront alignées en 2019 dans différents championnats de part le monde. Dernièrement, la structure TMR Engeneering basée en Floride a décidé d’en engager deux aux États-Unis pour le Michelin Pilot Challenge du championnat IMSA. L’écurie Gary Rodgers Motorsport pour sa part a commandé la nouvelle Veloce TCR pour la série australienne. Nous sommes encore bien loin de la grande époque des 155 V6 Ti et 156 GTA, mais un peloton de supertourisme sans Alfa Romeo n’a pas vraiment la même saveur. Le succès commercial de la Giulietta TCR réjouit d’autant plus les fans de voir le Biscione réinvestir peu à peu les circuits.

« Nous avons reçu beaucoup de demandes à partir de ce moment-là (Suzuka WTCR, Ndlr), à la fois de personnes à moitié convaincues par la voiture, mais également de personnes qui n’avaient jamais entendu parler de la Giulietta, mais qui ont découvert qu’elle existait après Suzuka et qu’elle pouvait être compétitive », indique Michela Cerruti, team manager de Romeo Ferraris.

« Cette année, nous avons vendu cinq voitures en 10 jours, y compris à des clients situés en Australie, au Japon et au Danemark. Nous avons des voitures en Chine et deux dans le championnat IMSA aux États-Unis. L’an dernier, elles n’avaient participé qu’à deux courses aux États-Unis, mais deux voitures seront dans le championnat IMSA à temps plein en 2019. Cela signifie que les Giulietta sont maintenant dans des pays stratégiques. J’ai insisté pour que notre voiture soit vendue dans toutes les régions du monde. D’autres pays s’y intéressent vu le potentiel énorme de la base TCR. »

La nouvelle Veloce TCR en approche

Les débuts ont été délicats, car Romeo Ferraris, préparateur réputé, demeure une petite structure qui n’a pas reçu d’appui officiel constructeur. Les résultats se sont faits attendre et le recrutement début 2018 pour le WTCR d’une paire légendaire -Fabrizio Giovanardi et Gianni Morbidelli – a tourné au fiasco. Le palmarès était tout aussi maigre, hormis deux victoires glanées en 2017 dans un championnat TCR International moins relevé et moins médiatisé. La Giulietta est un modèle rare dans la catégorie, au milieu des innombrables Seat Leon, VW Golf, Honda Civic et autres Audi RS3. Même en Italie, seules deux voitures étaient engagées en 2018.

Pour 2019, seules les voitures soumises à une nouvelle homologation participeront aux essais sur piste. La nouvelle Veloce TCR en sera, aux côtés de la Hyundai Veloster N, de la Lynk & Co 03, de la LADA Vesta Sport et de la Renault Mégane. Les essais auront lieu sur le circuit Ricardo Tormo (Valence) en Espagne le 17 février. Romeo Ferraris sera encore présent en WTCR par le biais du Team Mulsanne. Les pilotes n’ont pas encore été confirmés, mais Kevin Ceccon est évidemment en haut de la short-list. Cet hiver, Ma Quin Hua (vainqueur sur Giulietta de la dernière manche du TCR Chine) et le vétéran Tom Coronel ont aussi réalisé une séance d’essais privés avec la belle italienne.

Source : TCR, Romeo Ferraris

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Romeo Ferraris développe la Giulietta Veloce TCR"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
lataupe2B
Invité

Ça fait plaisir de revoir le blason Alfa-Romeo en course. Cette marque mérite de continuer de vivre. Ne pas la laisser comme ce fut le cas avec Lancia

polo
Invité

Victoires obtenues grâce à une BoP plutôt avantageuse, l’Alfa comme les Peugeot et Renault souffre de sont moteur plus petit, malgré la BoP le 1,8L turbo ne tient pas la route face aux 2L turbo des autres.

wpDiscuz