Accueil Dépêches Elisabeth Borne attend « des propositions » des sociétés autoroutières

Elisabeth Borne attend « des propositions » des sociétés autoroutières

252
44
PARTAGER

La ministre des Transports Elisabeth Borne a indiqué mardi attendre « des propositions » des sociétés autoroutières, appelées à faire des gestes alors que les péages de la plupart des autoroutes doivent augmenter au 1er février.

« J’ai engagé des discussions avec les sociétés d’autoroutes en les appelant à la responsabilité et à prendre en compte les attentes des Français en termes de pouvoir d’achat. J’attends leurs propositions », a déclaré Mme Borne sur Franceinfo. « Il n’y a pas de décisions qui sont prises » quant à l’augmentation des péages, qui devrait théoriquement atteindre environ 1,9% cette année, a relevé la ministre, qui a encore reçu des représentants des sociétés autoroutières vendredi. « On a des contrats qui sont clairs, qui sont contraignants » liant l’Etat et les sociétés autoroutières, a-t-elle rappelé. « La très mauvaise idée, ça serait de refaire ce que qui a été fait en 2015 en annonçant un gel imposé par l’Etat, qui donne droit à compensation à ces sociétés concessionnaires, ce qui fait que c’est le pouvoir d’achat de demain qu’on ampute en faisant semblant de préserver le pouvoir d’achat d’aujourd’hui », a assuré Elisabeth Borne.

Le rattrapage du gel décidé par la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal en 2015 doit notamment se traduire cette année par une augmentation des tarifs des péages de 0,25 point de pourcentage, incluse dans la progression de quelque 1,9% prévue en 2019. Plus qu’un gel, la ministre des Transports attend des gestes commerciaux pour « les transports de tous les jours », et notamment les trajets domicile-travail. « Je pense qu’elles (les sociétés d’autoroutes) ont compris qu’on attend fermement des propositions de leur part », a-t-elle martelé. Les discussions en cours doivent se poursuivre « dans les prochaines semaines », selon le ministère des Transports. Plus que des gestes commerciaux ciblés, les sociétés autoroutières auraient préféré troquer un gel des tarifs des péages contre un allongement de leurs concessions, selon un responsable du secteur. Un tel arrangement devrait être ratifié par le Parlement et approuvé par la Commission européenne.

Par AFP

Poster un Commentaire

44 Commentaires sur "Elisabeth Borne attend « des propositions » des sociétés autoroutières"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
lataupe2B
Invité

Ben les propositions des sociétés d’autoroutes sont bloquées aux péages par les gilets jaunes !

labradaauto
Invité

…bientôt temps de chialer . Fallait pas larguer le bébé non plus !. Oui ce sont des gredins avant lui qui ont cédé ce bien public, études et réalisations avec de l’argent public – Le ministre actuel n’est pas en cause, mais cautionne pas sa parenté le libéralisme à outrance, le même qui nous a déposé dans cette gare à l’unique issue d’ouvrir plus encore le porte monnaie.
Les autoroute françaises: on en reparlera dans les veillées cet hiver…

AXSPORT
Invité

Bravo Villepin…………….

Ami204
Invité

Borne ne sert à rien.

Ami204
Invité

Délivrons les autoroutes des péages !
En supprimant les péages, on supprime tout ce qui va avec :
les péagers, leurs chef, les cabines, les bureaux, les directeurs, le chauffage, leur salaire, leur retraite, les barrières, leurs mécanismes, la ticketterie, l’informatique, l’entretien, les réparations, les techniciens, etc… — et j’en oublie.
Supprimer les péages fera disparaître ce coût.

wpDiscuz