Accueil Actualités Entreprise Bosch n’envisage pas une entrée en Bourse pour financer sa transition

Bosch n’envisage pas une entrée en Bourse pour financer sa transition

368
2
PARTAGER

Une éventuelle introduction en Bourse de Bosch ? Si Robert Bosch, patron du plus grand équipementier automobile mondial a certes évoqué avec des banquiers les avantages d’une telle opération, dans le cadre d’un examen plus approfondi des scénarios permettant de financer son évolution vers de nouveaux types de motorisations, le dirigeant aurait toutefois choisi pour l’instant de ne pas suivre cette option. C’est en tout cas ce qu’affirment des sources proches du dossier.

Les dirigeants de Bosch ont ainsi invité plusieurs banquiers à débattre des besoins de financement sur le marché des capitaux, alors que le fournisseur automobile restructure son activité afin de s’adapter à la transition écologique. Laquelle va dans le sens d’une réduction des moteurs à combustion et du développement des véhicules électriques et autonomes.

Bosch reste fortement exposé au diesel et aux moteurs à combustion, et l’évolution de son modèle de production au profit de moteurs électriques et d’autres composants nécessite des milliards d’euros d’investissement sur plusieurs années.

Dans le cadre de ces délibérations, les banquiers ont plaidé en faveur d’une introduction en Bourse du groupe ou de différentes unités d’affaires. Un porte-parole de Bosch a toutefois tenu à préciser qu’il n’y avait aucun plan en ce sens, aucune IPO (  Initial Public Offering  ) n’étant à l’ordre du jour.

Pour rappel, Bosch est contrôlée par la fondation Bosch, qui détient 92% du capital de l’équipementier, le reste étant détenu par la famille Bosch.

Alors que certain nombre de fournisseurs automobiles allemands ont été introduits en Bourse durant ces dernières années, tels que le constructeur de freins Knorr Bremse, le fabricant de roulements Schaeffler et le groupe spécialisé dans l’éclairage Hella – Bosch a jusqu’à présent résisté aux incitations qui lui ont été faites pour accéder au marché des actions en tant que source de financement.

En fin de semaine dernière, Jeudi, Bosch a indiqué s’attendre à ce que la production mondiale de véhicules en 2019 demeure à un niveau identique à celui de 2018, évoquant un ralentissement en Chine et une baisse de la demande de voitures diesel en Europe.

« L’année prochaine sera terne. Mais nous ne prévoyons pas de ralentissement », a ainsi déclaré Rolf Bulander, responsable de l’unité Solutions de mobilité de Bosch. Ajoutant que pour l’année prochaine, l’équipementier visait une croissance plus forte que celle du marché automobile dans son ensemble.

Sources : Automotive news, Reuters

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Bosch n’envisage pas une entrée en Bourse pour financer sa transition"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Christophe
Invité
« l’évolution de son modèle de production au profit de moteurs électriques et d’autres composants » Est-ce vraiment la bonne réponse aux deux problématiques que sont la pollution en ville et les émissions de gaz à effet de serre ? Comparons la réponse de PSA concernant la e208 (tous les éléments sont disponibles sur le site suivant : https://site.groupe-psa.com/powertrain/fr/nos-produits/) – version à allumage commandé fonctionnant à l’E100 avec micro hybridation : 1020 kg, – version électrique : 1390 kg. En terme de bilan ACV : – E100 : 5,6 t à la fabrication et 60 gCO2eq/km (cette valeur doit diminuer avec la… Lire la suite >>
ART
Invité

Réduction de l’usage de la voiture. Voilà un avenir pérenne pour le blog AUTO…

wpDiscuz