Accueil BMW Essai BMW X5 M50d M Performance 400 ch

Essai BMW X5 M50d M Performance 400 ch

2721
37
PARTAGER
Essai BMW X5 M50d (2018)

La 4ème génération de BMW X5 arrive 18 ans après la première. Le constructeur fut l’un des pionniers et entend bien rester parmi les têtes d’affiche de son segment. Nous nous sommes rendus sur les routes des environs de Marrakech pour prendre en main la véloce version M50d M Performance.

Un style résolument sportif

Le X5 s’intègre dans la nouvelle mouvance de style actuellement en vogue chez BMW. La face avant ressemble logiquement beaucoup à celle du X3, avec ici des naseaux surdimensionnés. Quelques détails l’inscrivent dans le futur, à commencer par les phares à technologie laser se distinguant par des éléments bleus dans le bloc. Difficile de le rater dans le rétroviseur…

Dans sa finition M Performance, il affiche même un style résolument sportif. Ça passe notamment par des superbes jantes de grand diamètre. La partie arrière, la plus réussie, brille par des feux horizontaux à full leds du plus bel effet quand ils sont allumés. Le bouclier dans cette finition intègre deux larges sorties d’échappements encadrant un diffuseur. Le coffre s’ouvre toujours en deux parties de manière automatique. On aime !

Essai BMW X5 M50d (2018)

Du luxe et des équipements technologiques

A bord, on croit sauter de deux générations. On baigne dans le luxe. Au-delà des matériaux finement choisis, les détails valorisent la finition irréprochable. Vous ne pouvez pas passer à côté du sélecteur de la boite automatique en verre à effet cristal (en option à 700 €). Cette pièce à elle seule vous donne une idée de l’atmosphère haut de gamme qui règne. Le bouton de volume, la molette de navigation ont droit au même traitement.

Les beaux sièges chauffants et ventilés (la base !) s’ajustent dans tous les sens, notamment le dossier en deux parties pour optimiser sa position. Ils disposent également de programmes de massage de haut vol, de l’assise jusqu’aux épaules. Quant à la technologie, elle s’affiche bien entendu sur les deux grands écrans personnalisables. Le tactile, nul besoin de le toucher, grace à l’excellente commande vocale et la gestuelle qui permet de gérer par exemple le volume sans même l’effleurer.

Un bloc Diesel de 400 ch

Après le tour du propriétaire, les surprises continuent une fois qu’on démarre le bloc Diesel de 400 chevaux. Il ronfle comme le moteur d’une sportive ! Cette sonorité qui nous accompagne en permanence, participe au sentiment de prestige qui sied à notre SUV. En outre, il détonne par la disponibilité de sa puissance. Dans le mode le plus radical, notre X5 décolle pour atteindre en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire des vitesses répréhensibles.

Les rapports s’enchainent avec des petits à-coups qui nous rappellent plutôt les sensations d’un coupé dynamique. Il sait aussi se faire relativement doux pour aligner les bornes, en délivrant sa cavalerie restée en veille à la première sollicitation, grâce notamment à ses 4 turbos rendant la réactivité instantanée. Quel moteur ! Il nous donne envie de mener ce nouveau SUV comme on conduirait une Série 4. 5,2 s pour abattre le 0 à 100 km/h…

Un comportement routier de sportive

Sur la route, malgré le châssis à suspensions M Sport de notre version M50d, le confort ne nous a pas semblé trop altéré. La technologie adaptative de l’amortissement absorbe assez bien les irrégularités. La vigueur du moteur nous invite à hausser le rythme, et la plateforme le lui rend bien. La direction nous a parus un peu trop collante, mais facilite grandement l’inscription en virage et la tenue de cap. Pour ça on peut aussi compter sur les 4 roues directrices. Impressionnant!

Le roulis n’existe pas, et le différentiel nous aide à la réaccélération à nous extirper des courbes encore une fois… comme une sportive. Pour ne rien gâcher, le freinage se montre à la hauteur pour stopper à l’envie notre beau bébé pesant plus de deux tonnes sur la balance. Le ressenti à la pédale s’avère excellent, et ne s’allonge jamais, même après les avoir longuement sollicités. Impressionnant !

Essai BMW X5 M50d (2018)

Disponible dès 74 300 €

Le X5 M50d à l’autre bout de la gamme, révèle le meilleur de ce SUV, avec un châssis optimisé pour le dynamisme. Bien entendu, le catalogue comprend des versions plus modestes en motorisation avec un meilleur confort. La gamme démarre à 74 300 € et culmine à plus de 130 000 € pour notre configuration M Performance. Sur ce marché, le prix fait-il une différence ? Difficile à dire, mais ce X5 mérite largement le détour !

+ ON AIME
  • Agrément moteur
  • Comportement routier
  • Raffinement
ON AIME MOINS
  • Direction un peu collante
  • Liste des options
  • Tarifs élevés…
BMW X5 M50d M Performance
Prix (à partir de) 74 300 €
Prix du modèle essayé 130 020 €
Bonus / Malus 10 500 €
Moteur
Type et implantation  6 cylindres en ligne quadri-turbo injection directe – Diesel
Cylindrée (cm3)  2 993
Puissance (kW/ch) 294  / 400
Couple (Nm)  760
Transmission
Roues motrices  Intégrale
Boîte de vitesses Automatique 8 rapports
Châssis
Suspension avant pneumatique M Sport professionnal avec stabilité active du roulis
Suspension arrière pneumatique M Sport professionnal avec stabilité active du roulis
Freins à disques ventilés
Jantes et pneus  315/35 R21
Performances
Vitesse maximale (km/h) 250
0 à 100 km/h (s)  5,2
Consommation
Cycle urbain (l/100 km) NEDC  8,2
Cycle extra-urbain (l/100 km) NEDC  6,7
Cycle mixte (l/100 km) NEDC  7,2
CO2 (g/km) NEDC  189
Dimensions
Longueur (mm)  4 922
Largeur (mm)  2 004
Hauteur (mm)  1 745
Empattement (mm)  2 975
Volume de coffre (l) 650
Réservoir (l)  80
Masse à vide (kg) 2 275

Poster un Commentaire

37 Commentaires sur "Essai BMW X5 M50d M Performance 400 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AXSPORT
Invité

Jurassic Car……..
🙈

amiral_sub
Invité

dinausaurus automobilis

pcur
Invité

Les 4 turbos montrent déjà l’aberration de ce genre de moteur…une vraie usine à gaz…tout ça pour déplacer un tank. Elle concoure largement pour le prix de la voiture la moins ‘smart’ de l’année !

SGL
Invité

Si l’on met de côté l’aspect tarifaire, cela reste une formidable machine hyper polyvalente avec presque zéro défaut.
Par contre, quelle mauvaise surprise de voir encore des consommations encore en NEDC… enfin ce n’est pas une auto pour les GJ.

CDA
Membre

M50… d 🙈

SGL
Invité

Bah, 400 ch 760 Nm… c’est loin des 117 ch des voitures moyennes des Français, bon le poids est aussi presque le double.
Le diesel est largement justifié… sauf à faire que de la ville.

CDA
Membre

Justifié ou non, ce que je trouve rédhibitoire c’est d’avoir les lettre M et d pour une même version.

AXSPORT
Invité

Et 2,3T…..
Ça n’a rien de sport……..

SGL
Invité

@AXSPORT
C’est la prestation exceptionnelle qui compte !
5,2 s le 0 à 100 km/h, 250 km/h tout ça dans un salon polyvalent.
Maintenant, c’est vrai que ça ne s’utilise pas comme une GTi.

AXSPORT
Invité

Pas de propagande sur les VE aujourd’hui ?????
Étrange……

SGL
Invité

@AXSPORT
Là, le coût au km n’est pas primordial ici… et elle polluera peu… grâce à son prix ! 😉

SGL
Invité
@AXSPORT Je recommande à tout le monde, d’acheter la bonne voiture suivant ses besoins et ses moyens. (C’est pour cela que la Sandero cartonne ! mais une Twizy pourrait faire l’affaire dans les 4/5 du temps) Je doute qu’une personne intéressée par les caractéristiques et les prestations d’un X5 M50d M soit intéressée par une VE classique… bien que des SUV tel que le Tesla X et Audi e-tron ainsi que le futur concurrent électrique peut devenir des alternatives intéressantes !? Maintenant, l’intéressement (débile) au diesel en 2019 persiste ! (merci les GJ et les populistes) et donc l’intérêt pour… Lire la suite >>
SGL
Invité

@CDA, les voitures de compétition comme les sport-prototypes, ne sont pas vraiment fait pour la promenade… cela fait déjà plus de 10 ans.
C’est sûr que l’on est loin de l’esprit Alpine et Lotus.

CDA
Membre

Je l’attendais le coup des quelques voitures de course tournant au diesel…

SGL
Invité
Jadis dans un passé encore récent dans la gamme Alfa Brera, il n’était pas rare d’entendre des recommandations à prendre le 2.4 JDTM (5 cylindres diesel) que le 3.2 V6 essence … pour avoir PLUS de sportivité ! Maintenant ce beau bébé de 2,3T est plus performant et surtout plus sportif que la plupart des SUV essence du même gabarit. Les critères de sportivité restent la maniabilité, mauvaise parce qu’il est lourd mais certainement bonne pour la catégorie… ça sera toujours très loin d’une A110, certes… Maintenant en termes de vitesse de pointe, accélérations, reprises… et là on n’a pas… Lire la suite >>
koko
Invité

55k€ d’options !
🤔

amiral_sub
Invité

8-(

Phil-FR
Invité

Non, en fait, 74300€, c’est le prix de la version de base essence xDrive40i (le Diesel xDrive30d commence même à 72400€). Le M50d est à 100350€. Ceci dit, ça fait tout de même 30000€ d’options (dont certaines très certainement absolument indispensables), bref…

amiral_sub
Invité

la finition intérieure et l’agrément des diesels étaient quoi qu’on en dise les talons d’Achille de BMW semblent avoir été traités

wpDiscuz