Accueil Mazda Essai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv-G 121 ch

Essai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv-G 121 ch

2763
9
PARTAGER
Essai Mazda CX-3 (2018)

Le petit crossover Mazda, le CX-3, mène une belle carrière dans nos contrées. Le constructeur d’Hiroshima entend bien garder la même trajectoire pour l’un de ces bestsellers, en lui apportant quelques retouches esthétiques et bien entendu mécaniques. En quoi change-t-il?

Sortez la loupe…

Attention concentrez-vous, car vous ne remarquerez sûrement pas au premier coup d’œil les évolutions de style sur le Mazda CX-3 sauce 2018. On vous aide un petit peu, cela se joue principalement sur la calandre. La signature lumineuse évolue également, avec l’introduction de blocs leds à l’arrière.

Pour le reste on remarquera des nouveaux jeux de jantes. Autant dire que Mazda s’est contenté donc du minimum sur un véhicule dont les ventes ne s’essoufflent pas particulièrement. Les non-initiés, nous y compris auront bien du mal à distinguer l’ancien du nouveau quand on le croisera sur la route.

À bord, pas de révolution non plus

A l’intérieur on pourrait presque faire encore un peu plus court. Mais en l’occurrence, là aussi l’intérieur plutôt sobre et réussi n’avait pas besoin d’énormes retouches pour la suite de la carrière de la voiture. On apprécie toujours autant le bandeau qui court le long de la planche de bord, au revêtement flatteur. Les connaisseurs remarqueront également la suppression du frein à main manuel pour une version électrique.

Le confort à bord progresse ainsi pour les occupants avant, avec l’introduction d’un accoudoir entre les deux sièges. Son joli design pénalise toujours la place sur la banquette, et l’espace disponible dans le coffre atteint péniblement les 350 litres. En termes d’équipements on note l’arrivée d’un régulateur plus évolué, et surtout l’intégration de CarPlay. D’ailleurs les clients disposant du même système d’infotainment peuvent le faire installer en concession. Rare !

Un meilleur agrément moteur

En adaptant son 2.0 essence aux normes plus drastiques entrant en vigueur, Mazda lui fait gagner un petit cheval. Surtout il gagne en agrément, et aussi une insonorisation plus soignée. Malgré cela, on l’entend encore un peu trop à notre goût, notamment dans les montées en régime. Son exploitation n’a rien de rédhibitoire du moment qu’on garde un rythme de balade, pour rejoindre tranquillement sa destination.

Néanmoins quand on commence à dynamiser sa conduite, on bute parfois sur un étagement de la boite de vitesses qui nous force à changer de rapport pour profiter au mieux de la puissance. Les routes tortueuses sillonnant le relief de la région nous ont fait pas mal jouer du levier. Toutefois ce moteur maintient une consommation contenue, aux alentours des 8 litres dans notre réalité malgré notre rythme effréné.

Un confort amélioré

Du côté du châssis, Mazda a opéré quelques menus ajustements sur l’amortissement de ce CX-3 version 2018. Il en résulte surtout un confort amélioré. Ce qui satisfera tout le monde, notamment quand il s’agira d’aligner longuement les kilomètres. De ce point de vue-là, il progresse nettement. On n’en attendait évidemment pas moins. En outre elle ne prend pas trop de roulis dès que la route commence à tracer des courbes.

Quand on aborde les routes dégradées des environs avec un peu de vitesse, on finit par tâter parfois les butées des suspensions. Il faut commencer à rouler exagérément vite pour le remarquer. Les pneumatiques aident à donner une très bonne sensation de grip, évitant ainsi toute mauvaise surprise. Le bon équilibre général donne ainsi de la confiance au volant du CX-3. Il fait moins bien qu’un Captur ou un 2008, mais il ne se montre pas pour autant désagréable à conduire.

Bien équipé dès l’entrée de gamme

La grille des tarifs démarre assez haut, dès 21 400 €. Mazda a eu le bon gout de bien l’équiper en entrée de gamme. Il a droit ainsi au GPS, et la climatisation automatique notamment. Il a ainsi l’air tout de suite beaucoup plus compétitif quand on fait le bilan des équipements disponibles à ce prix face à la concurrence. Ce sexy CX-3 a encore de beaux jours devant lui, et pourrait même encore gagner quelques parts de marché avec cette mise à jour.

+ ON AIME
  • Mise à jour des équipements
  • Confort en hausse
  • Dotation de série
ON AIME MOINS
  • Modifications esthétiques timides
  • Habitabilité à l’arrière
  • Faible capacité de coffre
Mazda CX-3
Prix (à partir de) 21 400 €
Prix du modèle essayé 25 700 €
Bonus / Malus +773 €
Moteur
Type et implantation  4 cylindres en ligne Turbo injection directe – Ess.
Cylindrée (cm3) 1 998
Puissance (kW/ch) 89  / 121
Couple (Nm)  206
Transmission
Roues motrices  av
Boîte de vitesses  manuelle à 6 rapports
Châssis
Suspension avant à éléments McPherson
Suspension arrière essieu rigide à barre de torsion
Freins  à disques
Jantes et pneus 215 / 50 R18
Performances
Vitesse maximale (km/h) 9
0 à 100 km/h (s) 192
Consommation
Cycle urbain (l/100 km) NEDC 7,5
Cycle extra-urbain (l/100 km) NEDC  5,4
Cycle mixte (l/100 km) NEDC  6,2
CO2 (g/km) NEDC  141
Dimensions
Longueur (mm)  4 275
Largeur (mm)  2 049
Hauteur (mm)  1 535
Empattement (mm)  2 570
Volume de coffre (l)  350
Réservoir (l)  48
Masse à vide (kg) 1 184

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Essai Mazda CX-3 2.0 Skyactiv-G 121 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Fred21
Invité

« Vitesse maximale (km/h) 9
0 à 100 km/h (s) 192 »
Pas terrible ce moteur … 🙂

mps
Invité

9km/h de pointe, c’est vrai que c’est un peu juste. lol En termes de performance; c’est vrai qu’il est un peu juste. Mais en termes d’agrément de conduite, de consommation et de fiabilité…

panama
Invité

Excellente petite voiture, prix pas donné quand même (Mazda ne fait pas de ristournes à deux chiffres, lui).

oursgentil
Invité

Surtout ce moteur respecte les normes sans filtre à particules (il suffit de se souvenir comment cela tombait souvent en panne les premiers filtres à particules Diesel pour avoir peur des véhicules avec filtre à particules essence)

laportino
Invité

Si je puis me permettre, ce 2.0 Skyactiv-G n’a pas de turbo, c’est d’ailleurs ce qui fait l’originalité de nombre de modèles Mazda de nos jours.

wizz
Membre

le sky-active essence atmo, c’était l’ancien modèle

le prochain, c’est à dire celui présenté ici, est un nouveau moteur, et comporte un compresseur volumétrique débrayable

https://www.automobile-magazine.fr/toute-l-actualite/article/20725-mazda-skyactiv-x-lessence-aussi-sobre-que-le-diesel

Le Bougre
Invité

Excellent modele ce CX3.
Look moderne et qualité au dessus des concurrentes.
Du bon Mazda !!!

wpDiscuz