Accueil Mondial de l'automobile Mondial Paris 2018: 3 questions à Jean-Philippe Imparato

Mondial Paris 2018: 3 questions à Jean-Philippe Imparato

464
0
PARTAGER
Interview Jean-Philippe Imparato - Mondial de l'automobile Paris 2018 - Paris Motorshow 2018

A l’occasion du Mondial de l’auto 2018, nous avons rencontré le directeur Général de la marque Peugeot, Jean-Philippe Imparato. il a livré ses réponses aux 3 questions centrales de notre rédaction.

  1. Depuis le début de l’année 2018, Peugeot talonne Ford sur le marché Européen. La place de 3ème marque est-elle un objectif ?

Pas vraiment, nous ne nous situons pas dans cette optique. Nous sommes aujourd’hui les premiers en Europe sur le segment des SUV. Nous avons battu notre record de ventes l’année dernière. Par ailleurs, nous avons la meilleure progression sur le marché des véhicules utilitaires. La 208 qui fête sa sixième année de commercialisation se porte encore très bien. Nous ne nous fixons pas de cible particulière. Notre objectif est plutôt d’augmenter le mix famille en Europe, de poursuivre la montée en gamme et de développer la marque hors de l’Europe pour y atteindre 1 million de véhicules.

  1. Peugeot est traditionnellement un constructeur attaché à la technologie diesel. Imaginez vous la fin de ce carburant à moyen terme sur les véhicules particuliers ?

C’est très difficile sinon impossible à prédire, le mix moyen est aujourd’hui à 40 %, il se situe à 80 % dans certains  pays, voire même de 90 % pour certains canaux. Nous avons donc anticipé trois scenarii: 30%, 20%,10% avec les mix de production et les politiques commerciales qu’imposerait chacun des 3 scénarios. Nous serons en conformité avec la réglementation. Nous serons en mesure de ‘monitorer’ notre balance CO2 quotidienne tant au plan de la production que des immatriculations au gramme près.

  1. L’électrique sur le segment B avec la plateforme CMP, l’hybride rechargeable au dessus avec EMP2. Verrons nous aussi de plus grosses Peugeot en électrique ?

Cela est éventuellement possible et à relativement moyen terme, moins de 10 ans, sous réserve que le business plan fonctionne. Cela passe donc par trois conditions : d’abord le retour clients, des volumes minimum, et enfin un prix de vente raisonnable.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz