Accueil Divers 50 bougies pour le circuit du Var

50 bougies pour le circuit du Var

402
0
PARTAGER

Le circuit du Var, également appelé circuit du Luc, a célébré ce weekend ses 50 ans d’existence. Dans le sud-est, il n’y a pas que le Castellet !

Construit et inauguré deux ans avant le célèbre Paul Ricard, le circuit du Var, long de 2400 mètres, se situe près de la commune de Gonfaron, en plein cœur du département. En 1965, Eugène Rebollo et Marc Fabetto créent la SARL Circuit du Var. Le circuit sort de terre assez rapidement mais il faut attendre 1974 et de nouveaux investissements pour que la piste obtienne l’homologation. En 1978, le circuit devient public et passe sous la gestion d’un syndicat mixte créé par la commune du Luc-en-Provence et le département du Var, rejoints en 1984 par la commune de Mayons.

A la fin des années 80, le circuit connaît une importante réfection avec l’installation d’une base de loisirs et une rénovation de la piste. Surtout, le circuit devient la piste d’essais et la base d’entraînement de l’écurie AGS, la célèbre petite structure gonfaronaise créée par Henri Julien et qui a osé se lancer en F1.

Un circuit accessible pour découvrir le pilotage

Fin 1991, l’écurie AGS F1 ferme le rideau mais décide de se reconvertir – avec le succès que l’on sait- dans les stages de pilotage. Depuis, le circuit est devenu une référence des stages automobiles, avec l’implantation plus récente de Zigzag, qui s’est spécialisé dans les stages de Formule Renault.

Un superbe plateau était réuni pour célébrer le demi-siècle du circuit, avec un savant mélange d’anciennes –DS, Dauphine, Lancia Fulvia, Caravelle, R5 GT Turbo, Scora, Porsche 993, Alpine 110 ou 310 – et de monstres plus récents – 488 Spéciale, Nissan GT-R, McLaren 650S, Ford Mustang 6e gen – ainsi que la dernière Alpine.

 

Quelques monoplaces, dont la Prost AP/02 recyclée en école de pilotage et une Dallara GP2, complétaient ce superbe ensemble. Le matin, un roulage a permis de revoir en piste l’AGS JH25 de 1990, avec sa fameuse livrée noire Ted Lapidus. Un beau plateau moto était également présent, avec en bonus un show de drift et de stunt rondement mené par le champion antibois de la spécialité, Thibaut Noguès. Le cascadeur fut impressionnant de maîtrise sur ses motos, dont une MV Agusta F3.

Photos : auteur

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz