Accueil Smart Daimler envisage de produire des Smart en Chine

Daimler envisage de produire des Smart en Chine

428
7
PARTAGER
Essai Smart Fortwo électrique (2017)

En passe de devenir une marque 100% électrique, Smart espère trouver un nouveau souffle grâce au marché chinois. Daimler discute ainsi avec BAIC pour produire en Chine les modèles de sa marque de petites voitures.

Depuis son lancement en 1998, Smart n’a pas rapporté d’argent à Daimler, mais lui en a couté beaucoup. Ses ventes ont culminé à 144 000 exemplaires en 2005, et la marque a néanmoins permis à Daimler d’abaisser sa moyenne d’émissions de CO2 pour l’ensemble de sa gamme. C’est aussi dans cet objectif que Smart passera prochainement au 100% électrique. En Amérique du Nord tout d’abord, puis en Europe et dans le reste du monde. Dont la Chine, premier marché électrique de la planète, qui pourrait représenter un nouvel espoir pour la marque.

Daimler a ainsi entamé des discussions avec BAIC (Beijing Auto) et sa division BJEV (dont il est aussi actionnaire) pour l’établissement d’une nouvelle coentreprise. Elle sera dédiée à la production de Smart électriques en Chine. Les discussions sont toujours en cours, et l’on ignore donc encore tous les détails : date de début de production, investissements…

Illustration : Leblogauto.com

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Daimler envisage de produire des Smart en Chine"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Les Chinois risquent de la prendre pour une copie d’une de leurs autos ! 😉 😀

SGL
Invité

20 ans sans gagner de l’argent !
… Et ils passeront au 100 % électrique.
Et si Renault ferait de même pour son Espace qui commence par se tasser, en proposant une version avec un PAC hydrogène pour tester le terrain avant que cela devienne la norme partout !?
Ok @wizz après avoir fini les autres dépenses liées aux normes WLTP 😉

wizz
Membre

si c’est pour tester, (surement que c’est déjà fait), il y a des prototypes pour ça , et on s’épargne quelques centaines de millions pour les homologations, des dizaines de millions pour équiper le réseau (gné, kezako, dirait le mécano. On fait comment chef pour l’entretien…), un petit milliard ou deux, ou trois, pour l’industrialisation…, le tout que personne n’en achètera (elles sont où les bornes de recharge électriques, et donc , idem elles sont où les pompes à hydrogène…)

à part ça, ces petits détails de trois fois rien, vendre une Espace PAC, fastoche: il suffit de le vouloir, yaka…

SGL
Invité

Ouuuui… Ta malheureusement raison.
Avec une volonté politique, tout est possible.
https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/nicolas-hulot-annonce-plan-deploiement-lhydrogene-transition-energetique
Nicolas Hulot a des « petits bras. » (petits budgets)
Hitler voulait une voiture du peuple …. Ferdinand Porsche lui a fait !
En fait, ce n’est pas 100 M€ pour le déploiement de l’hydrogène, mais 1 milliard.
On a des champions dans le domaine, Air liquide, manque plus les budgets et la volonté ! 😉
… et le yaka devient possible

versdemain
Invité

Accessoirement pour Hydrogène il manque peut être aussi la rentabilité suivant le pays ?
Mais c’est sans doute juste un détail.

En fait je pense que les pays qui ont beaucoup de solaire et éolien (japon, Allemagne, Californie…) ont un impératif de stockage, solution que peut apporter hydrogène.

SGL
Invité

Euh oui et non, si l’on veut lancer un nouveau carburant et sa distribution… Cela ne peut être rentable au début.

SGL
Invité

La France aussi !
Elle est appelée à avoir beaucoup d’EnR (nous sommes en retard.).
A terme, il y a une cinquantaine de réacteurs nucléaires a remplacer.

wpDiscuz