Accueil Toyota Conduite autonome : Toyota unit ses forces face à la concurrence

Conduite autonome : Toyota unit ses forces face à la concurrence

456
2
PARTAGER

Quatre sociétés du groupe Toyota vont former une coentreprise en vue d’associer leurs technologies liées à la conduite autonome et de faire face à la concurrence de plus en plus vive dans le secteur. Une information relayée par le journal Nikkei en fin de semaine dernière, confirmée lundi par les protagonistes.

Création d’une joint venture

La nouvelle société sera issue de Denso Corp., Aisin Seiki (producteur de freins), Jtekt Corp et Advics(filiale d’Aisin). Denso devrait détenir la majorité des parts.

Denso souhaite détenir une participation majoritaire de 65% dans la joint-venture, tandis qu’Aisin veut en détenir 25%. Jtekt et Advics veulent chacun détenir une participation de 5%.
Aisin et Denso envisagent parallèlement de créer en mars prochain une nouvelle joint-venture pour développer et vendre des composants pour véhicules électriques.

Mise en commun des ressources technologiques

Le media japonais indiquait vendredi que la nouvelle entité devait être mise en place au plus tôt à la fin de l’année. Ajoutant que l’objectif était de développer des technologies de contrôle de l’accélération, du freinage et du pilotage, dans le cadre de la conduite autonome et basées sur l’intelligence artificielle. L’idée étant de mettre en commun les ressources des entreprises pour développer des packages intégrés de systèmes autonomes.

Lundi, les dirigeants des dites sociétés ont indiqué quant à eux que la joint-venture avait pour but de développer un logiciel capable de gérer des composants clés pour la conduite autonome, tels que les capteurs, les freins et la direction, et ce, de manière intégrée.

Approvisionnements de Toyota et d’autres constructeurs

La nouvelle entreprise sera lancée d’ici la fin de l’année. Elle devrait approvisionner principalement Toyota, mais cible également les constructeurs automobiles chinois, européens et américains selon le Nikkei. Objectif : accroître la compétitivité du groupe Toyota dans son ensemble.

Une meilleure arme contre la concurrence

Décrivant le degré sévère de la compétition dans le domaine de la conduite autonome, le président de Denso, Koji Arima, a déclaré que la course ne visait pas « à gagner ou à perdre, mais à vivre ou à mourir». Ajoutant avoir fait le premier pas pour lutter contre la concurrence.

Le constructeur souhaite ainsi obtenir de meilleures armes pouvoir mieux concurrencer les équipementiers européens tels que Bosch et Continental mais également des sociétés extérieures au secteur automobile telles que Google. Le but ultime étant de vendre sa technologie en matière de conduite autonome aux constructeurs européens et américains. Misant ainsi sur le cœur du système et toute l’ingénierie associée et non plus sur le véhicule stricto sensu comme vecteur de croissance. Une petite révolution ….

Vers de plus en plus d’autonomie

Toyota prévoit d’introduire sa technologie de conduite autonome sur ses modèles de marques Lexus dès 2020. Au milieu de la prochaine décennie, la société a pour objectif de développer une version plus avancée en terme d’autonomie, répondant aux critères du niveau 4. Lequel niveau permet une conduite autonome complète dans des zones limitées.

Sources : Reuters, Nikkei, Kyodo

Photo : Toyota

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Conduite autonome : Toyota unit ses forces face à la concurrence"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
aimelauto
Invité

le bulldozer Toyota est en route !

pat d pau
Invité

en tout cas on voit que la concurrence est relancée a niveau des equipementiers Vs constructeurs. Certains constructeurs risquent d’etre totalement dependant de leurs équipementiers.. ca va etre compliqué pour certains equipementiers et quelques constructeurs..

wpDiscuz