Accueil Berlines A vendre, une Brabus 3.6 S radicale et unique

A vendre, une Brabus 3.6 S radicale et unique

2070
5
PARTAGER
Brabus 3.6 Lightweight

Durant sa carrière, la Mercedes-Benz 190 (Type 201) a eu droit à plusieurs déclinaisons sportives. Et certains préparateurs comme Brabus ont également proposé leur propre programme pour la berline étoilée. Aujourd’hui, le garage anglais Fast Classics propose à la vente une Brabus 3.6 S, la seule existante en configuration lightweight.

Lorsqu’on pense à une Mercedes-Benz 190 sportive, c’est en premier lieu les 2.3 16, 2.5 16 et Evo qui viennent en tête. Pourtant, les préparateurs AMG et Brabus ont eux aussi proposé un programme de vitamines pour la Baby Benz. Le premier y a installé au chausse-pied un six cylindres 3.2 litres. Le second a fait encore plus fort. C’est un 3.6 de 268 chevaux qu’il a logé sous le capot. Les performances sont à l’avenant, avec un 0 à 100 expédié en 6,8 secondes et une vitesse de pointe de 254 km/h.

Trop radicale, la 3.6 lightweight fait peur aux clients

Lors de sa présentation en 1988, la Brabus 3.6 S ne s’embarrasse pas d’éléments superflus. D’extérieur déjà, rien de spectaculaire. Un spoiler avant et un aileron spécifiques, des jantes 16 pouces Monoblock, une double sortie d’échappement et c’est tout. Circulez, y’a (presque) rien à voir! Mais intérieurement, la donne change du tout au tout. Des sièges baquets en kevlar ultra-enveloppants à l’avant, un demi-arceau de sécurité et plus de banquette à l’arrière, voilà pour le decorum. L’ambiance très course de l’habitacle est parachevée par la présence de trois manomètres sur la console central, et d’un volant à quatre branches dont l’une se pare du même rouge que les harnais 4 points et la carrosserie (rouge signal, code MB 564).

Brabus 3.6 Lightweight

Ce côté spartiate ayant rebuté les clients potentiels (il n’y a presqu’aucun équipement de confort, et encore moins de climatisation), Brabus dut changer son fusil d’épaule. Les 3.6 S furent finalement livrées sans arceau de sécurité, avec des sièges conventionnels et une banquette arrière. Le modèle de présentation subit également le même traitement, de sorte qu’il n’y eut alors plus lieu de parler d’une quelconque version lightweight.

Quasi-identique au concept de 1988

Pourtant, au sein des équipes du préparateur de Bottrop, un homme s’est pris de passion pour le concept. Sven Gramm, responsable presse de Brabus, a en effet demandé en 2008 à son employeur de refabriquer une 6.3 S dans sa configuration initiale. Pour cela, Gramm a passé de longues heures à explorer les archives et les locaux de la société, à la recherche des pièces spécifiques et de documents d’époque. Il a ainsi pu retrouver les freins, jantes, ainsi que le spoiler avant. Pour l’aileron, c’est le moule qui a été découvert, permettant une refabrication à l’identique.

Brabus 3.6 Lightweight

Le modèle proposé aujourd’hui à la vente par Fast Classics a donc commencé sa vie en tant que simple Mercedes Benz 190 E 2.6 litres. Acquise à 175 000 kilomètres, 10 mois de travail ont été nécessaires pour que la placide berline mute en Brabus. Le six cylindres d’origine a été troqué contre celui d’une 300E, moteur utilisé à l’époque sur les 6.3 S. S’agissant ici d’un modèle d’occasion, il a entièrement été démonté pour s’assurer de sa bonne santé avant d’être préparé. Seule entorse à l’origine, les suspensions Bilstein et Eibach. Car même si les liaisons au sol d’époque étaient disponibles chez Brabus, Gramm a préféré opter pour un système plus récent et plus efficace. Une entorse qui n’empêche toutefois pas la voiture d’être certifiée par Brabus.

Une Mercedes 190 à six chiffres

Si l’envie vous prend de vous porter acquéreur de la bête, sachez que celle-ci est affichée à 131 995 livres. Soit un peu plus de 150 200 de nos euros. Une somme coquette, mais finalement pas exorbitante si l’on s’en réfère à la cote de la Mercedes 190E 2.5-16 Evo 2 (170 000 euros). Bien entendu, l’auto est livrée plus que complète. Double des clés, carnet, factures, ainsi que plusieurs coupures de presse et articles dédiés à la voiture seront ainsi fournis au futur acquéreur.

A noter enfin que Fast Classics propose également d’autres modèles dignes d’intérêt en vente. Comme une très rare Mazda 110S Cosmo Sports première série, ou encore une Honda NSX de 1992 avec 19 000 miles (30 578 km) au compteur.

Sources : Fast Classics / Superstreetonline

Illustrations : Fast Classics

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "A vendre, une Brabus 3.6 S radicale et unique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
CDA
Membre

Quelques autres modèle sympas sur ce site !

Thomas Roux
Invité

Je suis bien de votre avis ; même si je n’ai cité que la Cosmo Sport et la NSX, la BMW shark nose me plait énormément aussi!😉

labradaauto
Invité

la concurrente de la m6

Alex
Invité

C’est n’importe quoi, c’est pour ca que j’aime ces articles!

AXSPORT
Invité

Sympatoche !!!

wpDiscuz