Accueil Concept car Bertone met une partie de ses archives aux enchères

Bertone met une partie de ses archives aux enchères

1062
4
PARTAGER
Bertone

Lors de la vente organisée demain par la maison italienne Aste Bolaffi, la carrozzeria Bertone va se séparer d’une partie de sa collection. Au menu, deux prototypes et un nombre substantiel de dessins, d’esquisses et de maquettes d’échelles diverses.

C’est une première pour la maison Aste Bolaffi. En effet, celle-ci n’avait jusqu’ici organisé aucune vente aux enchères de véhicules de collection. Pour ce premier événement, ce sont 90 lots qui seront proposés. Des motos, des voitures, et de l’automobilia, offerts à la vue des enchérisseurs sur l’ancienne piste d’essais d’Alfa Romeo près d’Arese. Coquetterie supplémentaire, certaines des autos mises à l’encan ne se contenteront pas d’une présentation statique. Elles seront également visibles en pleine action sur le circuit.

Les concepts des centenaires d’Alfa-Romeo et de Bertone

Parmi les différents lots proposés, on trouve deux concept-cars réalisés par la carrozzeria Bertone. Le premier est le concept Pandion, réalisé sur la base d’une Alfa-Romeo 8C Competizione. Présenté en 2010 à l’occasion du centenaire de la marque milanaise, sa plus grande spécificité réside dans ses longues portes s’ouvrant à 90 degrés vers le haut, évoquant ainsi le petit rapace dont ce concept tire son nom. Jusqu’alors conservé au siège de Bertone près de Turin, il est estimé entre 220 et 260 000 euros. Et pour ce prix, l’acheteur repartira avec les sketches originaux, le matériel utilisé pour élaborer le kit presse, ainsi que les chaussures et la veste portées par l’actrice présente sur le film promotionnel du concept.

Bertone

Le deuxième concept proposé, baptisé Nuccio, a également été construit en 2012 pour célébrer un centenaire. Celui de la carrosserie Bertone, créée en 1912 par Giovanni avant que son fils, Nuccio, ne reprenne les rênes de l’entreprise familiale. Bâtie sur le châssis d’une Ferrari F430, ce concept en reprend également la mécanique. Une mécanique d’ailleurs dépourvue des armoiries de Maranello, à la demande de Ferrari. Esthétiquement, la Nuccio se rapproche beaucoup d’un autre concept Bertone, la Stratos Zero de 1970 et son pare-brise très incliné se prolongeant sur le capot. Tout comme le concept Pandion, la Nuccio sera accompagnéee de la veste portée par l’un des mannequins lors de sa présentation aux salons de Genève (en tant que maquette) et Beijing (modèle roulant) 2012. Une maquette de développement et le trophée gagné au Concorso Italiano font également partie intégrante du lot, estimé entre 280 et 320 000 euros.

Dessins et maquettes, l’histoire de Bertone de la Lamborghini Marzal à la Lotus Emotion

Mais hormis les deux concept-cars mis en vente, il ne faut cependant pas occulter les autres lots liés à Bertone. Question dessins et esquisses, c’est une grande partie de l’histoire du carrossier qui est offerte aux enchérisseurs. Ainsi, ces dessins du concept Simca Shake de 1970, signés Marcello Gandini, accompagnés de notes techniques sur les évolutions possibles. Ou encore ces esquisses d’un coupé Renault évoquant furieusement les 15 et 17… Côté transalpin, la sélection mise à l’encan comprend tant des études Lamborghini (Marzal, Espada, Urraco) que des projets concernant Ferrari (la 308 GT4 Rainbow) ou Alfa Romeo (facelift de l’Alfetta). Les autorités italiennes se sont d’ailleurs manifestées sur certains de ces croquis, preuve de leur intérêt historique. L’un des lots, dont le détail n’est pas connu, comprend plus de 5 000 croquis, et recèle sans nul doute quelques trésors (estimation initiale entre 1 500 et 2 500 euros…)

Bertone

Enfin, quelques maquettes à échelle réduite sont proposées ; outre l’Innocenti Mini en balsa à l’échelle 1/5ème, est aussi proposée une maquette de la Lotus Emotion. A la même échelle que l’Innocenti, celle-ci était initialement un projet pour une nouvelle Bugatti à l’époque où Romano Artioli était aux manettes de la firme. Le projet initial de 1991, basé sur une Lotus Esprit, était une proposition de style pour la future Bugatti EB110. Après avoir été éconduit par Artioli, Bertone a ensuite convaincu les dirigeants de Lotus d’apposer les armoiries d’Hethel sur le concept, qui devenait ainsi une proposition d’évolution pour l’Esprit. En vain…

Le catalogue complet de la vente peut être consulté à cette adresse. Les différents dessins et maquettes proposés sont numérotés 14 à 36, tandis que les concepts Pandion et Nuccio sont respectivement les lots 64 et 65.

Source : Aste Bolaffi

Illustrations : Aste Bolaffi

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Bertone met une partie de ses archives aux enchères"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
jtmix
Invité

C’est marrant le dessin technique de la planche de bord ressemble a un Phazer dans Star Trek !

Anonyme
Invité

question à propos des concepts cars vendus : sont-ils « roulables » ? Je ne pense pas que la législation autorise qu’on puisse les utiliser comme s’il s’agissait d’une Clio, donc seuls des musées pourraient être intéressés, non ?

Thibaut Emme
Admin

Tout dépend de comment Bertone à fait le boulot 😉

Ici, ils sont partis de véhicules homologués et immatriculés/immatriculables.
Il s’agit donc de transformation comme n’importe quel carrossier peut en faire. Les véhicules sont donc possiblement homologués pour rouler sur route ouverte.
Au pire, si le boulot n’a pas déjà été fait, il doit être faisable facilement. Réception à titre isolée ou genre. Un dossier à monter, un pays « souple » à trouver au pire.

Thibaut Emme
Admin

J’adore le sketch de la Citroën BX !

wpDiscuz