Accueil WRC WRC Corse 2018- ES1/ES6 : Loeb out, Ogier en tête

WRC Corse 2018- ES1/ES6 : Loeb out, Ogier en tête

864
2
PARTAGER

Le duel des « deux Seb » a tourné court en Corse. Sébastien Loeb a été contraint à l’abandon après un bon début.

Privés de duel

Le rallye de Corse est spécifique. Sur un tarmacadam abrasif, il passe par des petites routes étroites coincées entre montagne et « ravin ». Mais « le Corse » change régulièrement. Cela évite que certains aient un avantage dans la prise de note. Cette année, les 2/3 du parcours sont nouveaux. Et, cela permet de contenter un maximum de villes ou villages qui veulent voir passer le rallye chez eux. Cette année, le rallye partait de Bastia. Un anniversaire pour la ville qui n’avait plus accueilli le départ depuis 40 ans.

La première spéciale faisait 49 km de long. Facile de planter et d’y rester. Au bout de plus de 30 minutes de spéciale, c’est Ogier qui signe le scratch 9 secondes devant Loeb. Tänak s’invite à la fête avec 18 secondes de retard sur Ogier.

Des voitures à la limite

Pourtant Ogier n’est pas content, l’adhérence est limite. Il faut dire que s’il fait beau, il reste des plaques humides à l’ombre ou dans les virages. Cela a provoqué pas mal de tête-à-queue et certains outsiders prennent un éclat. Mikkelsen 39 secondes, Latvala 46 secondes. Même Neuville lâche 20 secondes.

Dans l’ES2, Loeb pourtant dans le rythme glisse et fini dans un fossé. Sans dommage pour la voiture, mais, impossible de sortir de là. C’est l’abandon pour 3 spéciales. 7 minutes de pénalité à chaque spéciale non courue, 21 minutes. Adieu le top 5, voire plus. L’image rappelle forcément la « plantade » au Dakar. Cette fois, le coccyx de Daniel Elena a tenu.

Devant, Ogier signe un nouveau scratch, devant Lappi cette fois-ci. Meeke grimpe à la seconde place provisoire. Dans l’ES3, on retourne sur le parcours de 49 km de l’ES1. Pas de changement, Ogier est LE maître de l’asphalte. Il devance Neuville de 10 secondes et Meeke de 17. Neuville prend la 2nde place provisoire à Meeke. Pas trop de pépins derrière, mais les réglages des voitures et l’attaque font la différence.

Ogier à sa main

Dans la dernière spéciale du vendredi, Ogier ne signe pas le scratch ! C’est Lappi, de peu devant Latvala et Neuville crédités du même temps à 1,7 secondes. Mais, Ogier n’est qu’à 1,8 secondes. Il vire donc en tête le premier soir, avec plus de 30 secondes d’avance sur le vainqueur 2017, Neuville. Meeke n’a pas encore fait sa boulette habituelle et est 3ème.

Ce matin, retour de Loeb. Et quel retour puisqu’il signe le scratch sur la longue spéciale de 36 km. Il devance Lappi qui a définitivement trouvé ce qui n’allait pas sur sa Toyota. Dommage d’avoir tant cherché et perdu 1 minute au général avant cela. Ogier n’est pas loin et grappille même 1 seconde à Neuville.

La Citroën C3 R5 officielle ne freine pas

Par contre, l’ES5 ne sourit pas à Lefebvre. Le Français, qui vise le titre avec la nouvelle Citroën C3 R5 a connu un début de Corse pas génial avec des soucis de freins (amenant à une purge du circuit à la fin de la spéciale 1 avec 3 minutes dans les dents. Bon an mal an il a mené la nouvelle R5, mais dans l’ES5 ce matin, plus de frein encore une fois ! Tout droit et bas-côté, dans un sale état.

Pour une voiture neuve, avec le savoir-faire de Citroën Racing, cela fait tache ! Problèmes de jeunesse répondront certains. Pas quand on joue officiellement le titre ! A noter que l’autre C3 R5, la privée de Bonato est 2nde du WRC2. Comme quoi.

L’ES6 voit encore Loeb signer le meilleur temps. Les « papis » en ont encore sous la semelle. Dommage cette glissade hors-piste. Elle nous prive sans doute d’un joli duel entre les deux Sébastiens. Ogier reste en tête avec 38 secondes sur Neuville, menacé par Meeke a 2 secondes. Loeb est à 21 minutes 0 seconde et 6 dixièmes. Avec une pénalité de 21 minutes du premier jour.

Général provisoire après l’ES6

POS # PILOTE TEMPS DIFF PRÉC. DIFF 1ER
1. 1 FRA S. OGIER 1:50:17.3
2. 5 BEL T. NEUVILLE 1:50:55.7 +38.4 +38.4
3. 10 GBR K. MEEKE 1:50:58.0 +2.3 +40.7
4. 8 EST O. TÄNAK 1:51:08.9 +10.9 +51.6
5. 9 FIN E. LAPPI 1:51:26.3 +17.4 +1:09.0
6. 6 ESP D. SORDO 1:51:48.3 +22.0 +1:31.0
7. 2 GBR E. EVANS 1:51:48.3 +1:31.0
8. 7 FIN J. LATVALA 1:51:57.4 +9.1 +1:40.1
9. 4 NOR A. MIKKELSEN 1:52:00.8 +3.4 +1:43.5
10. 3 FRA B. BOUFFIER 1:52:29.9 +29.1 +2:12.6
11. 31 CZE J. KOPECKY 1:56:12.3 +3:42.4 +5:55.0
12. 40 FRA Y. BONATO 1:56:40.2 +27.9 +6:22.9
13. 33 NOR O. VEIBY 1:57:09.1 +28.9 +6:51.8
14. 39 FRA P. LOUBET 1:57:26.6 +17.5 +7:09.3
15. 41 ITA F. ANDOLFI 1:58:12.0 +45.4 +7:54.7

Illustration : WRC

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "WRC Corse 2018- ES1/ES6 : Loeb out, Ogier en tête"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
r.burns
Invité

Oui ça évoque le Dakar. Expérience ne veut plus dire fiabilité dans le cas de cet ex-champion.

labradaauto
Invité

1 champion du monde des conducteurs, après la moindre période d’arrêt est le même conducteur que les autres, interrogatif sur sa performance. On parle tjrs de condition physique pour conduire un bolide, c’est tacite, mais le pilotage: c’est cérébral avant tout. Un champion du monde est quelqu’un qui fonctionne au mental. Sébastien Loeb est intact . Il est parfait et « dans le coup » pour le bonheur de tous. ( pas exempt d’aller plus profond au talus non plus…). ça fait toujours partie du jeu.

wpDiscuz