Accueil Nouvelles technologies Uber s’intéressait déjà à un système d’avertissement pour ses voitures autonomes

Uber s’intéressait déjà à un système d’avertissement pour ses voitures autonomes

369
6
PARTAGER
Uber

Avant la tragédie en Arizona, Uber explorait comment ses voitures autonomes pouvaient communiquer avec les piétons.

Le service de VTC américain a déposé une demande de brevet auprès du bureau américain des brevets et des marques sur un véhicule équipé de nombreuses lumières clignotantes.

Sur les schémas fournis par Uber, on peut voir que le pare-chocs avant affiche un message « Traversez, s’il vous plaît » relayé par des flèches sur les rétroviseurs qui pointent les piétons dans la bonne direction. De plus, un passage piéton éclairé est projeté sur la route et un « conducteur virtuel » apparaît sur le pare-brise pour donner à l’ensemble une touche humaine.

Selon un entretien donné à The Verge avant l’accident, Sean Chin, designer produit chez Uber’s Advanced Technology Group explique que « Dans le monde réel, quand il y a un conducteur humain, ils ne crient généralement pas par la fenêtre ‘ hé ! je ralentis maintenant ! ‘ mais plutôt un hochement de tête ou un appel de phares. »

Chin souligne que les systèmes décrits dans les brevets ne sont pas le résultat final et que l’entreprise cherche également à fournir des instructions aux piétons et aux autres usagers de la route qui peuvent alors agir en conséquence.

« Si nous pouvons dire que la voiture ralentit, tous les acteurs de la région, qu’ils soient piétons ou cyclistes, peuvent tous interpréter l’état du véhicule et prendre leurs propres décisions », déclare-t-il.

Toujours selon Chin, Uber étudie également l’utilisation de différents bruits pour ses véhicules autonomes afin d’informer les autres usagers de la route.

La demande de brevet est en attente d’approcabtion par le bureau américain des brevets et des marques.

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Uber s’intéressait déjà à un système d’avertissement pour ses voitures autonomes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Monsieur Spock
Invité

Chez Uber, il manque la fusion mentale.
Leur robot n’a aucune empathie pour les terriens, la voiture ne s’est pas désintégrée pour éviter la mort du piéton.

georges
Invité
Les pour…. La vidéo du moment de l’accident est visible dans les médias. La voiture n’a pas détecté la femme à pied ce qui est Inadmissible et UBER est 100% responsable. Certes sur la vidéo on ne la voit pas mais qu’elles sont les perfs de la caméra et surtout la qualité de la vidéo, un conducteur aurait très bien pu la voir ou la détecter à l’avance et être vigilent pour la voir traverser. C’est la première fois que j’apprends qu’un véhicule prototype ne détecte que dans la lumière visible ! Tout de même il y a des caméras… Lire la suite >>
wizz
Membre
Et si la caméra (route) a été sciemment calibrée ainsi (c’est à dire grosso modo avec la même sensibilité que l’oeil humain)? Disons que je suis une compagnie qui essaie de promouvoir la conduite automatique, alors quels seraient les arguments que je mettrais en avant pour faire bouger la loi et les consommateurs? LA SECURITE. L’oeil humain ne voit que le visible. La machine peut avoir une plus grande sensibilité dans le sombre, peut voir dans l’invisible avec ses radars. Pour cela, je mettrai un caméra ayant la même sensibilité que l’oeil humain, puis une autre caméra ultra sensible, puis… Lire la suite >>
Fred21
Invité

Pas le moindre mouvement de la voiture donc aucune tentative de freinage ou d’évitement même en retard par rapport à la nécessité. La voiture n’a rien vu du tout quand la mienne pile à une barrière de péage abordée évidemment lentement (mon pare brise athermique et dégivrant gène le badge). Manifestement un gros bug, je n’irais pas parler d’insuffisance d’Uber. Peut être, il faudrait inventé les feux stops avant, ça indiquerait aux autres devant et pas que derrière.

versdemain
Invité
Pour moi, le problème n’est pas la voiture. Le problème est la loi Américaine qui place l’argent et au dessus de la vie humaine (ou à équivalence, ce est aussi néfaste). Au US, donc, il faut attente que la puissante machine (avec ou sans pilote) accepte son bon vouloir pour laisser passer un piéton (ou pas). Elle fera alors affiché sur écran un message « profite en vite car je pourrait te dire non » En France c’est simple, le Piéton à toujours raison et reste indemnisé en cas d’accident par le propriétaire de la voiture dans tous les cas. Ainsi même… Lire la suite >>
Fred21
Invité

Juste un aparté VersDemain, pour traverser en France : on est loin de la Suisse au niveau comportement des automobilistes. Je le vérifie tous les jours …

wpDiscuz