Accueil F1 Formule 1 – Australie 2018 : présentation et boule de cristal

Formule 1 – Australie 2018 : présentation et boule de cristal [sondage]

706
4
PARTAGER
Melbourne Albert Park 2018

La saison 2018 de F1 recommence. Les écuries se retrouvent aux antipodes, à Melbourne en Australie pour le 1er GP. Surprises en vue ?

Si la Formule 1 va en Australie tous les ans depuis 1985, la course se déroulait jusqu’en 1996 sur le circuit urbain d’Adélaïde. La manche australienne clôturait la saison et a souvent été perturbée par la pluie. Depuis, c’est sur celui de l’Albert Park que se déroule le Grand-Prix d’Australie. De dernière manche du championnat, l’Australie est passée à la manche inaugurale. Pour la pluie, elle reste une invitée surprise possible.

Le circuit que vont emprunter les pilotes est non permanent. En dehors des compétitions, certaines portions sont empruntées quotidiennement par les voitures des habitants. Le revêtement n’est pas un billard même s’il est plutôt lisse. De nombreuses portions sont délimitées par des murs et des grillages, un peu comme le circuit Gilles Villeneuve au Canada. A la clé, des virages en aveugles. Côté dénivelé, c’est plat ou presque.

Le circuit de l’Albert Park a une belle variété de courbes et d’enchaînements de virages. Cette année, les virages 10 et 11 (une grande courbe à gauche irrégulière) se passent « à fond ». Les pilotes l’apprécient. En plus, il signifie la rentrée des classes et le début de l’année. 3 zones DRS sont prévues ce weekend. Mais elles sont plutôt courtes. Gros point positif, le moindre écart et c’est l’herbe ou le gravier (avant le mur). Pas de grande échappatoire bitumée.

Qui pour briller à Melbourne ?

Les huit jours (tronqués par la météo) d’essais d’intersaison à Barcelone ont été, comme souvent, un jeu de poker menteur. Certaines écuries ont volontairement montré les muscles, d’autres, au contraire ont caché leur jeu en ne poussant pas à fond, ou en ne choisissant pas les gommes les plus tendres disponibles.

Depuis les essais, les écuries ont énormément travaillé à l’usine et ont apporté qui des nouvelles pièces, qui des améliorations, etc. Force India est peut-être celle qui a le plus amené de modifications à sa voiture en 15 jours.

En Australie, pas de neige de prévue, ce n’est pas Barcelone début mars, mais un bon 25° dans l’air et 40/45 sur la piste. Enfin, certains augurent d’averses pour les qualifications. Lors des premiers essais libres (EL1), Hamilton signe le meilleur temps devant Bottas. 1:24.026 pour le champion en titre. Certaines écuries ont connu quelques soucis mais toutes ont pu tourner.

Aux seconds essais libres (EL2), rebelote. Hamilton prend le meilleur sur le peloton avec 1:23.931. Cette fois, c’est Verstappen qui est juste derrière lui à 127 millièmes. Plusieurs pilotes ont cherché les limites et sont aller voir les bacs à graviers de Melbourne. On test aussi la dégradation des nouvelles gommes Pirelli. La bonne surprise est la 7ème en EL1 puis la 6ème en EL2 de Romain Grosjean et de sa « Ferrari blanche » comme on surnomme déjà la Haas VF-18. Surprise du weekend ?

La loterie du premier GP

Alors quid du pronostic ? Jouons les Madames Irma. Mercedes semble en garder sous la pédale. Même si l’écart doit être plus petit qu’en 2017, Hamilton semble être à sa main à Melbourne. Par contre Bottas, les deux Red Bull et les deux Ferrari semblent proches. Étonnamment, Vettel a été battu par deux fois par Räikkönnen. Verstappen donne également l’impression d’être à l’aise. On devrait retrouver ces six-là, si la pluie ne redistribue pas les cartes. Grosjean peut-il se mêler à la bagarre ? Peut-être. On mise sur une surprise alors. Autre bonne surprise, les McLaren semblent retrouver le top 10. A voir sur la distance de la course. Par contre Force India et Toro Rosso sembent en retrait.

Pour les qualifications, on peut penser qu’Hamilton décrochera la pole. Verstappen, Bottas, Vettel, Räikkönen, Grosjean, Ricciardo. Pour compléter le top 10, peut-être du Alonso, Sainz, Vandoorne, Perez ou Hülkenberg. A noter que Ricciardo sera pénalisé de 3 places sur la grille pour vitesse excessive sous drapeau rouge.

Après, pour la course, difficile de savoir ce que donnera la gestion des gommes. Ferrari semble avoir la meilleure conservation des pneumatiques. De quoi passer Hamilton au changement des gommes ? Vettel pour la victoire ? Räikkönen pour se rappeler au bon souvenir de tout le monde ? Ou Mercedes qui a totalement caché son jeu et qui domine le GP avec Hamilton ? Réponse dimanche 7h10 heure de Paris. Attention, on change d’heure ce weekend.

Quel favori pour le GP d'Australie 2018 ?

  • Lewis Hamilton (46%, 46 Votes)
  • Sebastian Vettel (24%, 24 Votes)
  • Max Verstappen (12%, 12 Votes)
  • Kimi Räikkönen (5%, 5 Votes)
  • Charles Leclerc (3%, 3 Votes)
  • Esteban Ocon (2%, 2 Votes)
  • Fernando Alonso (2%, 2 Votes)
  • Romain Grosjean (2%, 2 Votes)
  • Daniel Ricciardo (1%, 1 Votes)
  • Marcus Ericsson (1%, 1 Votes)
  • Carlos Sainz (1%, 1 Votes)
  • Nico Hülkenberg (0%, 0 Votes)
  • Stoffel Vandoorne (0%, 0 Votes)
  • Kevin Magnussen (0%, 0 Votes)
  • Brendon Hartley (0%, 0 Votes)
  • Pierre Gasly (0%, 0 Votes)
  • Serguey Sirotkin (0%, 0 Votes)
  • Lance Stroll (0%, 0 Votes)
  • Sergio Perez (0%, 0 Votes)
  • Valtteri Bottas (0%, 0 Votes)

Total Voters: 99

Loading ... Loading ...

Illustration : Mercedes, F1

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Formule 1 – Australie 2018 : présentation et boule de cristal [sondage]"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

J’ai voté et mon choix est à 100% … vu que je suis le premier et donc le seul votant ☺

gigi4lm
Invité

J’ai mis Verstappen parce qu’il y en a mare du duo Hamilton / Vettel mais j’ai pas osé proposer Grosjean pourtant j’ai bien envie de le voir en claquer une.

nileju
Invité

Ouais moi aussi j’ai envie de lui en claquer une

wpDiscuz