Accueil Actualités Entreprise 2018 : Autoliv qui rit après Takata qui pleure ?

2018 : Autoliv qui rit après Takata qui pleure ?

561
0
PARTAGER

Takata qui pleure, Autoliv qui rit ? Tel pourrait bien être le cas …. en 2018. Alors qu’en juin 2017, son principal concurrent, l’équipementier japonais Takata, avait annoncé avoir déposé le bilan, suite au scandale d’airbags défectueux, le groupe suédois annonce d’ores et déjà une hausse de ses prévisions pour l’année en cours. Pour rappel, il s’agit du numéro un mondial des équipements de sûreté automobile.

Sévère baisse des bénéfices en 2017

Reste toutefois qu’en 2017, tout n’a pas été rose, puisque qu’il a enregistré une baisse de son bénéfice net durant l’année. On pourrait même parler de dégringolade puisque le montant a chuté de 25 % par rapport à 2016, à 427 millions de dollars. La marge opérationnelle a diminué quant à elle de plus de deux points et demi, à 5,8 %.

Petite consolation tout de même, le chiffre d’affaires a progressé de 3 % à 10,4 milliards de dollars. On ne rappellera jamais assez que chiffre d’affaires et bénéfices sont deux notions totalement différentes. Si les chiffres annoncés à cor et à cri font souvent état de montants très importantes en terme de chiffres d’affaires … reste que Autoliv en est un très bon exemple : les ventes peuvent être importantes, cela ne préjuge en rien de leur rentabilité …

Certes, le PDG de Autoliv Jan Carlson s’est félicité que les prises de commandes de 2017  aient atteint de nouveaux records pour chacun des secteurs sécurité passive de l’entreprise – tels que contrôle des coussins gonflables, senseurs électroniques – et électronique. Omettant toutefois de préciser marges et bénéfices associés à ces mêmes secteurs …

Quant au quatrième trimestre, les choses ne sont guère arrangées, avec un bénéfice net divisé par plus de deux à 62,6 millions de dollars pour un chiffre d’affaires en hausse de 5 %, à 2,8 milliards. Selon Autoliv, cette situation serait due à des dépréciations. Reste néanmoins à en connaître leur nature.

Optimisme pour 2018

L’optimisme est de mise pour 2018, puisque l’équipementier prévoit une croissance organique de plus de 7 % pour l’année en cours ainsi qu’une marge d’exploitation ajustée d’environ 9 %.

Des annonces qui ont semble-t-il satisfait les investisseurs puisque le titre aura progressé de 7,3 % à la suite à la Bourse de New York.

Sources : Autoliv, AFP
Crédit Illustration : Autoliv

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz