Accueil Rallye WRC – Monte Carlo 2018 – ES8 : Ogier sous pression

WRC – Monte Carlo 2018 – ES8 : Ogier sous pression

1307
10
PARTAGER
MonteCarlo_2018_Ogier

Bien qu’il soit toujours en tête du rallye, Sébastien Ogier est sous la pression d’Ott Tänak, son ancien coéquipier chez M-Sport.

Après les deux premières spéciales d’hier, sous conditions glissantes, le Monte Carlo a retrouvé une asphalte accrochant à peu près. A peu près car la pluie n’a cessé de tomber toute la journée, rendant le parcours compliqué. D’autant plus qu’à force de couper les virages, la terre, les cailloux sont ramenés sur la route.

Sur les premières spéciales du jour, Tänak, Neuville et Ogier font jeu égal. Dans l’ES5, Tänak passe Sordo pour la 2nde place provisoire à 40 secondes d’Ogier. Neuville est toujours à 4 minutes 50 après son plantage dans un fossé hier soir.

Dans l’ES6, Tänak frappe fort. Il met 6 secondes à Ogier, 2nd de l’étape. Pourtant l’étape n’était pas simple visiblement. Camilli, en WRC2, le paie cash avec une sortie un peu large et une Ford endommagée. C’est ballot, il se battait à 4 secondes de Kopecky pour la tête du WRC2. Il casse souvent.

Dans l’ES7, ce sont carrément 15 secondes que Tänak reprend sur le champion français. Par contre, c’est le coéquipier d’Ogier, Elfyn Evans qui signe un scratch d’enfer, 35 secondes devant Ogier ! Il faut dire qu’Ogier s’est fait une grosse chaleur. Une épingle, un début de tête à queue et pour ne pas enclencher la marche arrière, Ogier met 2 roues dans le fossé et se plante ! Mais, il y a suffisamment de spectateurs pour repartir vite fait. Cela suffit pour perdre 30 secondes.

Dans la dernière spéciale du jour, Ogier lâche encore quelques secondes sur Tänak. Neuville est déchaîné et imprime le rythme. Dommage d’être si loin (ou peut-être que n’ayant pas grand chose à perdre, il se lâche).

Du côté des autres pilotes, Sordo a limité la casse mais recule d’une place et perd du temps. Breen a connu de gros soucis de freins sur sa Citroën C3. Il lâche 4 minutes aujourd’hui ! Pour Mikkelsen, c’est l’alternateur qui le trahit avant l’ES4. Un bon résultat est à oublier, mais il va revenir demain pour rouler et prendre de l’expérience sur la Hyundai.

Meeke se tient à peu près bien aujourd’hui. Il ne perd que 33 secondes. Lappi se comporte plutôt bien lui aussi. Latvala a fait plus que résister. 5 secondes perdues sur Ogier. Mais, c’est Evans qui se montre très rapide (près de 200 km/h dans la vidéo !). Il reprend 12 secondes à son coéquipier.

Classement général

Au général, Ogier mène avec 15 secondes d’avance sur Tänak et 1 minute sur Sordo. Une poignée de secondes plus loin, on trouve Lappi et Latvala. Meeke est à 2 minutes 45, 6ème. Bouffier et Panseri font plus que de la figuration sur ce Monte Carlo 2018. Ils sont 7ème à 3 minutes 34.

Demain un peu plus de 115 km attendent les concurrents de ce Monte Carlo 2018. La gestion des pneus sera encore primordiale.

Illustration : WRC

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "WRC – Monte Carlo 2018 – ES8 : Ogier sous pression"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
salociN
Invité
On attendait Neuville (qui certes est rapide), mais c’est Tänak qui fait preuve d’un sang froid impressionnant sur une voiture qu’il découvre quasiment, et qui s’annonce déjà comme le principal prétendant au trône cette année, au regard de la fiabilité et du mental dont il a fait preuve l’an dernier. En tout cas, lui a compris comment fonctionnait un Monte Carlo : « intelligence », « ne pas trop en faire », « une histoire de constance, pas de vitesse ». A bon entendeur… A voir la météo ce samedi, mais alors qu’il a neigé aujourd’hui sur certaines spéciales de demain et probablement cette nuit, les… Lire la suite >>
labradaauto
Invité
…Sans spectateurs le Mte Carlo en serait à combien d’abandons ? ( idem Daker je pense)… Neuville est toujours comme Duval l’était en son temps, c’est à dire au-dessus du plateau en vélocité pure. ( Les Belges roulent bcp et j’ai une pensée pour tous les bons pilotes Belges ) Oui les temps ont changé et changent encore avec les autos 2018, encore meilleures. N’empêche que ça va très très vite. Il serait incongru d’apporter telle ou telle critique destructrice, car ces gars là, en WRC aujourd’hui ont un cerveau qui fonctionne encore plus vite que l’allure. On voit que… Lire la suite >>
salociN
Invité

A chaque fois que je pense comparer Neuville à Duval, à chaque fois je me dis que c’est un peu dur pour Neuville, qu’il mérite mieux que ça.

Finalement c’est bien, y’en a qui osent le faire ! ^^

labradaauto
Invité
oui !! et aussi je comparais en son temps Armin Schwarz à Walter Röhrl. Duval mettait mal à l’aise Sebastien Loeb parfois, car il était le seul à aller le battre sur le tarmac. Quand j’évoque François Duval pour évoquer la vélocité de Thierry Neuville, ce sont des louanges aux 2 Belges qui se considèrent. On les verra à Bastogne tantôt ! Eux me traduisent exactement comme JP Van de Wauwer pas cité, mais qui lui aussi a le talent. Armin Schwarz a brillé dans les coups d’éclat aussi en son temps au Mte Carlo, mais n’a pas eu le… Lire la suite >>
wpDiscuz